Motors and Soul 2016, la bouffée d’oxygène de la rentrée


Si vous avez décliné l’invitation au Motors and Soul 2016 en pensant éviter le festival hipster du pneu carré, vous aviez tout faux ! La 3ème édition de ce rassemblement était tout simplement l’événement moto parisien de la rentrée 2016 qu’il ne fallait pas rater.

Un cadre parfait pour rassembler les amoureux de belle mécanique

Pour sa troisième édition, Motors and Soul a posé ses valises au Château de Neuville, à Gambais dans les Yvelines. Le cadre était tout simplement magnifique. La longue allée du château s’est transformée en podium où défilaient café racers, gros choppers, prépas improbables, et voitures anciennes toutes plus magnifiques les unes que les autres. Et la cour du château avait des airs de musée en plein air. Jaguar, Cadillac, Mustang et motos d’époque s’y affrontaient dans un impitoyable concours de style. Une seule règle : venir avec une ancienne, et s’habiller dans le style de l’année de sa fabrication.

Le monde de la prépa à des années-lumière de ma pratique de la moto. Je n’y connais rien ! J’avais peur de tomber dans une ambiance bobo un peu bizarre, où tout le monde se toiserait en se mesurant le piston. Mais pas du tout ! Alors ce n’était pas le Woodstock de la moto, où les casqués se roulaient nus dans l’herbe en se tenant la main. L’ambiance était géniale. Ça sentait les copains, le week-end à la campagne.

Pour compléter l’expérience Motors and Soul, Virage8 encadrait plusieurs ballades thématiques (zen, routes viroleuses, atelier photo …) pour permettre aux visiteurs d’aller se dégourdir les pneus sur les routes de la Vallée de Chevreuse. Alors, certes, les routes franciliennes ne sont pas les plus sensationnelles de France et le rythme de la balade était extrêêêmement détendu. Mais on n’était pas venu pour faire péter les chronos, et rouler à 50 en convoi dans un sous-bois reste une expérience vraiment jouissive ! Ce n’était pas facile à organiser, pourtant les bénévoles encadrant ces balades ont vraiment fait un super boulot.

Le Milwaukee Eight présenté pour la première fois en France

C’était la grosse annonce de l’été : Harley Davidson installera son nouveau V-Twin, baptisé Milwaukee Eight, dans ses modèles Touring du cru 2017. Plus gros, plus coupleux, plus puissant, moins gourmand en carburant. Sur le papier c’est plutôt alléchant !  De plus, ce nouveau moteur est un événement à lui tout puisqu’il ne s’agit que de la neuvième génération en plus d’un siècle d’existence de la marque.

Le Milwaukee Eight améliore ses performances, mais rompt avec quelques traditions. On trouve désormais huit soupapes au total (d’où le « Eight »), soit 4 par cylindres. L’échappement devient moins bruyant, le moteur monté sur des silentblocs qui absorbent encore plus les vibrations au ralenti. Cette évolution mécanique était évidemment nécessaire pour respecter les normes Euro 4 à compter du 1er janvier 2017. Les mauvaises langues diront aussi qu’Harley Davidson devait absolument hausser le ton face à la concurrence…

Ce nouveau moteur était présenté pour la toute première fois en France au Motors and Soul 2016 et Harley-Davidson avait même mis plusieurs motos à disposition pour aller tester la bête sur route.

Mon coup de cœur du Motors and Soul 2016 : Jambon Beurre Motorcycle

De loin, j’ai remarqué deux petites motos qui n’avaient par l’air d’avoir grand-chose de particulier si ce n’est une chose : ces motos roulaient et ça se voyait ! Avec leurs pneus usés et la purée de moustiques sur le phare, ces deux petits bolides faisaient un peu tâche au milieu de certains avions de chasse aussi propres et stériles qu’un bloc opératoire.

« Jambon Beurre Motorcycle » ? Avec un nom aussi génial et ses motos qui roulent, ce préparateur venait de réussir à capter toute mon attention. Curieux, je me suis donc approché… Et au fur et à mesure tous les détails commençaient à ressortir un à un. J’ai lutté pendant de longues minutes pour essayer de vous décrire avec les mots justes la claque que j’ai prise. Et le choix de mot n’était vraiment pas aisé.

Comment réussir à vous décrire une imperfection parfaite, qui donne un résultat sublime et bourré de personnalité ? La quantité de boulot (et surtout la qualité) est incroyable ! On sent l’obsession du détail, et tout est mis au service du plaisir de conduite. Les deux magiciens du sandwich sont passionnés et ne se contentent pas de vendre du rêve. Ils le fabriquent… Je pense que je vais garder un œil sur eux. Au lieu de vous ennuyer avec un catalogue de superlatifs, je vous laisse admirer leur travail en photos.

Motors and Soul 2016 a réussi à rassembler plus de 4000 amoureux de belle mécanique. La 4ème édition est déjà annoncée pour les 2 et 3 septembre 2017.

Partagez cet article

facebook-profile-picture

Le Motarologue

Motard, remonteur de file certifié niveau 4 et spécialiste de l'interfile parisien. Je roule tous les jours, par tous les temps, parce que je suis complètement maso et j'aime ça ! Dès que j'ai 5 minutes et suffisamment d'essence, j'enfourche mon V-Strom pour quitter le béton parisien. Je poursuis inlassablement cette sensation unique, que l'on ressent lorsqu'on s'enferme sous son casque et qu'on bouffe de la borne jusqu'à plus soif !

Echangez avec notre communauté !

Aucun commentaire

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...