Essai blouson route DXR D-Jacket


Avec le D-Jacket, DXR a fait le pari de créer un blouson route aux caractéristiques atypiques. Avec ses énormes aérations zippées et ses nombreuses poches, le blouson DXR D-Jacket a-t-il tout pour séduire le motard routard qui sommeille en vous ?

Des aérations à profusion

Ce qui frappe immédiatement sur ce blouson, ce sont ses deux énormes aérations zippées sur la face avant. Impossible de les rater ! Et c’est plutôt inédit pour une veste route. On retrouve habituellement ce type d’aérations sur des vestes destinées aux traileux, les vrais, ceux qui vont (se) rouler dans la boue. Grâce à ça, le blouson DXR D-Jacket s’adapte parfaitement à toute situation en étant tantôt imperméable, tantôt respirant.

Et ces deux grandes aérations font un bien fou en plein été ! On n’est pas non plus au niveau d’un blouson en mesh mais on sent vraiment la différence, et ça marche ! Même caché derrière une bulle haute. Les deux bandes de tissu s’enroulent pour passer en position ouverte, et sont maintenues grâce à un bouton pression. Tout simplement. Attention tout de même à ne pas trop charger vos poches si vous comptez ouvrir les aérations.

Mais ce n’est pas tout. On trouve également deux autres aérations aux bras, et une autre en haut du dos. Je regrette seulement l’absence d’une véritable ouverture au niveau du poignet. Elle aurait favorisé l’entrée d’air, et donc amélioré la ventilation à l’intérieur de la veste.

Le blouson DXR D-Jacket regorge de poches !

L’autre point fort du blouson DXR D-Jacket c’est son nombre de poches ! Outre les classiques poches ventrales et intérieures, ici on nous gâte avec 3 poches supplémentaires au niveau des pectoraux et 2 autres poches intérieures dans les grandes aérations zippées. Comme à son habitude, DXR a pensé à l’indispensable poche de poignet toujours aussi pratique pour ranger le badge de parking ou de télépéage par exemple.

Sachez que si dix poches ne vous suffisent toujours pas, vous pourrez toujours fermer les deux grandes aérations et les utiliser comme rangement !

Et cerise sur le gâteau : DXR a entendu notre demande et a enfin rajouté des lanières en tissu sur les zip de ses poches ! Les poches ventrales ont même droit à une fermeture zippée doublée d’un velcro, pour un maximum d’étanchéité.

Une dernière poche permet quant à elle d’accueillir une dorsale interne. Une DXR Back Protector a été glissée dans la D-Jacket qui m’a été envoyée pour ce test. Elle colle bien évidemment parfaitement aux dimensions de la poche et reste très discrète. Elle est homologuée CE et offre une protection de niveau 2. DXR a pensé à y intégrer des petits trous de ventilation pour permettre la circulation de l’air, et leur découpe est nettement plus propre que sur ma dorsale D3O Furygan.

Des finitions perfectibles

DXR a voulu nous livrer une veste la plus pratique possible, et capable d’affronter la plupart des situations. Il n’y a strictement rien à reprocher à cette veste sur ces points. Mais l’esthétique et les finitions sont malheureusement inférieures aux autres produits de la nouvelle collection de la marque.

Au premier rang des déceptions : les coques de protection aux coudes et épaules. Elles ne sont que de niveau 1, alors qu’on serait en droit d’attendre du niveau 2 pour une veste destinée à la route. Petit aparté technique : le niveau de protection détermine la capacité d’absorption d’une coque lors d’un choc. Et entre un niveau 1 et un niveau 2, la capacité d’absorption varie quasiment du simple au double. Mon conseil : si vous avez une vieille veste munie de vraies coques qui traîne ou quelques euros à investir, changez-les…

Le look du blouson DXR D-Jacket est au croisement du bombers et de la veste adventure. Le résultat est plutôt singulier et ne laissera pas indifférent : on aimera, ou pas (personnellement j’aime beaucoup). Mais quoi qu’il en soit ce blouson aurait parfaitement pu se passer des motifs camouflage imprimés à l’intérieur de la doublure, qui sont assez kitsch.

Sachez aussi qu’il vous faudra un peu d’entraînement avant de réussir à enrouler les aérations zippées correctement.

Esthétique8
Sécurité6
Gestion de la chaleur9
Imperméabilité9
Rangements10
Confort8

Notre avis : Un blouson très bien ventilé et pratique

Je conseille le DXR D-Jacket aux motards à la recherche d'une veste très bien ventilée, mais qui n'osent pas franchir le cap du blouson en mesh à cause de son absence totale de polyvalence. Sa quantité impressionnante de poches fait de ce blouson un allié précieux au quotidien comme en balade. Je regrette seulement l'absence de coques de protection de niveau 2. Ce défaut prive le DXR D-Jacket d'une note plus élevée.
7

Partagez cet article

facebook-profile-picture

Le Motarologue

Motard, remonteur de file certifié niveau 4 et spécialiste de l'interfile parisien. Je roule tous les jours, par tous les temps, parce que je suis complètement maso et j'aime ça ! Dès que j'ai 5 minutes et suffisamment d'essence, j'enfourche mon V-Strom pour quitter le béton parisien. Je poursuis inlassablement cette sensation unique, que l'on ressent lorsqu'on s'enferme sous son casque et qu'on bouffe de la borne jusqu'à plus soif !

Echangez avec notre communauté !

Aucun commentaire

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...