Essai casque Shark Vancore


Vous avez adoré le look déjà mythique du Shark Raw mais rouler en jet vous effraie ? Le Shark Vancore est fait pour vous ! Nous l’avons essayé, et croyez-nous, ce casque est une vraie bonne surprise.

Shark Raw avait fait forte impression à sa sortie, mais – jet oblige – le manque de protection pour un usage sur route avait freiné une partie de ses fans. Shark complète donc son offre deux ans plus tard avec le Vancore, un casque aussi fort en gueule que son grand frère, et faisant d’ailleurs appel à la même calotte injectée, équipée d’une mentonnière rigide pour une sécurité accrue. Et côté look, force est de reconnaître que le Shark Vancore dénote dans la production actuelle. Seuls les modulables de chez Roof auront le privilège de pouvoir faire aussi décalé…

Casque Shark Vancore : Le souci du détail !

Parmi les détails qui participent pour beaucoup au sex appeal du Vancore, il en est un qui pourrait inquiéter question confort : le masque type tout-terrain. Cet accessoire qui joue le rôle d’écran ne cause-t-il aucun désagrément à l’usage ? Le bilan est surprenant. Même s’il est simplement maintenu par deux élastiques, il se loge dans l’ouverture de la calotte de façon bien ajustée. De ce fait, un filet d’air seulement parvient à s’infiltrer à haute vitesse, et il faut rouler longtemps sous la pluie pour que de l’humidité finisse par s’inviter à l’intérieur du casque. Au final, seul l’angle de vision se réduit de façon gênante par rapport à un casque intégral « standard ». Les contrôles visuels en circulation doivent donc être un peu plus appuyés qu’à l’accoutumée.

À l’aise sur les petites routes, moins sur autoroute

Aux vitesses autoroutières, le Shark Vancore atteint ses limites. Sa face avant peu profilée (la faute au masque) augmente la prise au vent – ça tire sérieusement sur les cervicales, et le bruit devient plus présent. Mais le voyage et la performance pure ne sont pas sa vocation première. Il se révélera en revanche bien adapté à l’été grâce à une circulation de l’air efficace au niveau du visage en l’absence de bavette, tandis que la ventilation obturable située au sommet du crane joue son rôle discrètement.

Globalement, un casque plus confortable qu’espéré

Pour le reste, le confort offert par le Shark Vancore n’appelle aucune critique pour l’usage auquel il est pré-destiné (ville, inter-urbain, balade plus ou moins rythmée). L’intérieur bluffe par son agrément en dépit de sa finesse et de sa légèreté. De même, son poids plume se fait apprécier dès l’enfilage (1 200 g en taille M, un record pour un intégral injecté). Et puisqu’il est question d’enfilage, notez que celui-ci réclame un peu d’habitude pour bien se dérouler. L’entrée du Vancore étant étroite, sans doute pour limiter les turbulences à l’intérieur, il faut forcer un peu le passage pour le chausser. Mais une fois en place, on se sent vraiment bien !

Un bel objet, ce Vancore !

Outre l’esthétique générale, que vous pouvez apprécier sur les photos, notamment dans cette déco Ryu, le Shark Vancore force aussi le respect quand on l’examine en détail. Le système de montage du masque se révèle ainsi plutôt ingénieux : accroché sur deux ergots fixés à la calotte, il se détache facilement grâce à un petit levier sans pour autant bouger une fois en place. Il est également possible d’ajuster la tension des élastiques à l’aide de boucles, pratique si le temps les amène à se relâcher. La ventilation supérieure s’avère très facile à actionner et s’intègre à la perfection dans les lignes d’ensemble. Bref, la conception semble plutôt aboutie…

Poids9
Ergonomie7
Confort intérieur9
Ventilation7
Silence7
Finition8

Notre avis : Le style, mais pas seulement !

S'il fait visuellement preuve d'autant de caractère visuel que le Shark Raw dont il est dérivé, le casque intégral Shark Vancore gagne en confort et surtout en protection avec sa mentonnière rigide. Mais il ne néglige pas pour autant votre confort, en particulier grâce à son intérieur étudié et à son poids étonnement léger. Le tableau se gâte quand il est question de voyage ou de haute vitesse, et pour cause : le Vancore n'est pas taillé pour ça ! Pour ne rien gâcher, ce bon casque pour le quotidien séduira aussi par son prix, que Shark est parvenu à maintenir accessible. Une réussite !
7.8

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

Echangez avec notre communauté !

Aucun commentaire

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...