Transporter un antivol à moto : Nos bonnes idées !


Pour transporter un antivol à moto, la tentation du sac à dos est grande. Hélas, votre colonne vertébrale n’est faite d’adamantium. Mauvaise idée donc de loger son U, chaîne, bloque-disque dans son sac à dos : ce n’est pas lui qui se déformera sous votre poids en cas de chute…

« Ok, merci pour le discours moralisateur, mais s’il existait une solution miracle pour transporter un antivol à moto, ça se saurait« , vous dites-vous sans doute. Si on jette un coup d’œil au gabarit anorexique du compartiment sous la selle de la plupart des motos, je ne peux que vous donner raison.

Il existe pourtant quelques palliatifs, parfois économiques, pour garder votre indispensable antivol avec vous où que vous alliez.

Petit inventaire des solutions pour transporter un antivol à moto, du plus au moins économique :

  1. Directement sur votre moto
  2. Le filet araignée
  3. Le support spécifique
  4. La platine Givi M6M Monolock
  5. La bagagerie
  6. L’option « deuxième antivol »

Transporter l’antivol directement sur votre moto

Je mérite peut-être le surnom de captain obvious sur ce coup là, j’avoue. J’écarte d’office le rangement sous la selle : si vous lisez cet article, c’est qu’il est trop petit dans votre cas, voire inexistant. Mais si ça se trouve, il reste une possibilité de mise en place sur votre moto, surtout si votre monture est un roadster. Avec les tripes et le squelette à l’air, ce dernier offre en effet nombre d’opportunités de points d’accroche :

  • cadre
  • boucle arrière
  • supports de repose-pieds
  • porte-paquet
  • poignées passager
  • etc.

Essayez de glisser votre U ou d’enrouler votre chaîne un peu partout, jusqu’à trouver l’emplacement parfait. Attention, pour d’évidentes raisons de sécurité, l’antivol ne doit entraver aucune pièce en mouvement (amortisseur, biellette, etc.) ni risquer de se déplacer pendant le trajet.

Vous avez examiné votre bécane sous toutes les coutures, et vous n’avez finalement pas trouvé d’emplacement probant pour votre antivol ? Pensez au filet araignée !

Le filet araignée, pratique et pas cher

Si vous roulez sans passager, le filet araignée est en effet une bonne solution pour transporter un antivol à moto. Ce maillage élastique résistant muni de crochet fait partie des indispensables quand on roule au quotidien.

Le filet araignée occupe peu de place, ne pèse rien, ne coûte que quelques euros et se montre très pratique dès que la problématique du transport refait surface. Grâce à lui, trimballer un casque, un colis ou… un antivol n’est plus qu’une formalité !

En pratique, commencez par accrocher l’antivol à travers les mailles du filet araignée. Tricotez entre intérieur et extérieur de façon à bien solidariser les deux, puis fermez votre U/votre chaîne. Enfin, arrimez les crochets du filet pour tendre suffisamment l’ensemble histoire d’empêcher tout mouvement de l’objet transporté. Et le tour est joué !

Le support spécifique, pour de (trop) rares motos

Si vous avez la chance de rouler avec l’une des motos éligibles (comme la Yamaha MT-09 en photo), sachez que certains fabricants proposent des supports d’antivol spécialement étudiés pour se monter sur le cadre ou le support de repose-pied passager.

Pour moins d’une quarantaine d’euros, vous disposez d’un logement sécurisé qui épargnera aussi bien la peinture de votre machine chérie que les pieds de votre sac de sable. Bref, ultra pratique.

En revanche, niveau intégration avec la ligne de la moto, on repassera… On ne peut pas tout avoir !

La platine Givi M6M Monolock, tout simplement géniale

Je ne vais pas m’étendre sur cet accessoire génial dans la mesure où la platine Givi M6M Monolock a déjà fait l’objet d’un article complet. Pour résumer, si vous êtes l’heureux propriétaire d’un top case Givi de la gamme Monolock, il vous suffit de remplacer la platine standard par le modèle M6M.

Plus épaisse que les autres, cette platine dispose d’un logement qui vous permet de transporter un antivol à moto de façon parfaitement transparente, avec ou sans top case !

Loger votre U, chaîne et autre antivol dans un bagage moto

Là aussi on nage dans les eaux tièdes du bon sens… Si vous utilisez déjà un top case, une valise ou autre sacoche au quotidien, nul doute que votre antivol y trouve déjà sa place. Pour les autres, si aucune des solutions précédentes ne vous a séduit (ça se peut !), pourquoi n’envisagez-vous pas l’achat d’une sacoche ?

Une sacoche de selle ou une sacoche réservoir entrée de gamme ne coûte que quelques dizaines d’euros et s’installe sur n’importe quelle moto. Votre antivol y trouvera sa place le temps des trajets. Et on n’est jamais contre un peu d’espace de stockage en plus…

Et si vous avez un peu de marge de manœuvre côté budget, des modèles très pratiques comme les Tanklock de chez Givi (encore eux !) ou l’équivalent chez Shad se révéleront très pratiques à l’usage.

Un deuxième antivol qu’on laisse au boulot

C’est la solution la plus onéreuse que vous trouverez sur cette page. Profitez par exemple d’une promo (comme les soldes à l’heure où je rédige ces lignes) pour vous équiper d’un second antivol. Laissez-le à demeure sur le parking du boulot, surtout s’il est gardé (on n’est pas à l’abri d’un malandrin qui trafiquerait l’antivol en votre absence). Du coup, vous éliminez carrément le problème : plus besoin de transporter votre U ou votre chaîne au quotidien !

Si cette option vous séduit, il ne me semble pas inutile de garder à disposition un bloque-disque, rangé bien au chaud sous votre selle. Ainsi en cas d’arrêt inopiné, vous pourrez immobiliser votre moto quelques instants. Les modèles de chez Kooroom, agréé SRA, débutent à moins de 30 €.

On a fait le tour des solutions qui me traversent l’esprit. Tous les compléments d’info sont les bienvenus dans les commentaires, en particulier si vous avez des idées non citées ici pour transporter un antivol à moto !

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

Echangez avec notre communauté !

3 commentaire(s)

Ajoutez le votre
  1. Lelong 7 mars, 2017 at 03:08 Répondre

    Bonjour,

    sous le support de mon top case Givi V47 j’ai mis 2 cornières en acier, je l’est percé et cela me fais un support pour mon antivol U, c’est tous bête et bien pratique.

    • gplus-profile-picture
      Loïc 23 janvier, 2017 at 14:06 Répondre

      Merci Marco,
      Les photos censées illustrer l’article sont regroupée dans la galerie, mais peut-être n’est-ce pas la meilleure solution. On va y réfléchir sérieusement !
      V – Loïc

Ajouter un nouveau commentaire

Loading Facebook Comments ...