Team Amazone Fire, deux filles et une transsexuelle aux 24H du Mans


Prenez un GSX-R 1000. Ajoutez-y un une triplette de motardes de tous horizons avec des profils hétéroclites, un soupçon de passion, ainsi qu’une pointe de délire et vous obtenez le Team Amazone Fire, une équipe définitivement hors norme prête à courir les 24H du Mans 2013… À découvrir ici !

Mise à jour du 21 septembre 2013 : Le team Amazon Fire ne s’est pas qualifié pour le départ des 24H du Mans moto 2013… Plus d’infos sur www.magmotardes.com

Si vous suivez régulièrement le blog Motoblouz, vous avez sans doute remarqué que nous nous intéressons de près à l’implication des motardes dans le monde de la compétition moto… Après Leah Petersen et Sarah Lezito, les stunt ladies de talent, et Maria Costello, la walkyrie du Tourist Trophy, nous nous penchons aujourd’hui sur les Amazone Fire, un team définitivement hors norme prêt à courir les 24H du Mans et exclusivement composé de filles. Enfin presque !

Team Amazone Fire : Deux filles et une transsexuelle aux 24H du Mans

Né il y a à peine quatre mois pour officialiser la participation d’Erika Jeannot à la saison d’endurance 2013, le team Amazone Fire a dû renforcer ses effectifs pour les 24H. Telle est la raison d’être des « pré-Mans », week-end d’essais pendant lequel s’est déroulée la sélection des deux pilotes. Si les chronos (serrés) enregistrés sur le bitume du Bugatti au guidon de la GSX-R 1000 officielle sont indéniablement entrés en ligne de compte, ils n’ont pas constitué l’unique critère de choix des organisateurs : résistance physique et expérience de la compétition ont également joué un rôle important. Au terme des deux jours de sessions, le singulier trio a finalement été élu : aux côtés d’Erika Jeannot, compétitrice expérimentée également connue pour être transgenre (elle a déjà déjà couru au Mans en tant que pilote masculin !), on trouvera Naoko Takasugi, une japonaise forte de son passage à Suzuka, et Gaelle Rémy, pilote en FSBK. Un team hétéroclite et vivant comme on les aime, digne de faire des étincelles !

Agnès Dupuy, manager du Team Amazone Fire

En dépit de sa création récente, le Team Amazone Fire s’appuie malgré tout sur les épaules d’une habituée de l’endurance moto, Agnès Dupuy. Pilote à ses heures, la team manager bénéficie elle aussi d’une grande expérience en compétition, et s’illustre par de nombreux titres : vice-championne de France du Trophée Féminin dès 1995, elle se place première féminine en Championnat de France d’Endurance en 2005, ainsi qu’en coupe Kawasaki et en French Cup Honda en 2006. Sans compter ses participations à de multiples compétions (24H de Spa, Moto Tour – voir son portrait complet sur La Dépêche). Bref, Agnès sait définitivement ce qu’implique une telle participation !

Jean-Marie Bigard et Richard Berry, parrains de choc !

Comme le Team Amazone Fire ne saurait s’en tenir là, il s’est choisi deux parrains hors norme (à moins que ce ne soit l’inverse !) Richard Berry et Jean-Marie Bigard appuient donc de leur nom cette participation aux 24H du Mans, et suivront très certainement heure par heure les performances de leurs protégées ! Plusieurs sponsors ont également accepté de jouer le jeu : citons la concession Luc Motos (92), ELF, Michelin et Tecno Globe, qui profiteront sans doute de l’écho généré par le Team…

Si cette équipée un peu spéciale vous intrigue, sachez que MotorsTV le suivra de près tout au long de la course et diffusera un reportage d’une heure, une bonne opportunité pour faire plus ample connaissance avec chacun de ses membres. Quoi qu’il en soit, rendez-vous le 21 septembre prochains pour le départ des 24H du Mans !

Suivez l’actualité du team Amazon Fire sur www.lucmotos.com
Photos Sébastien Virieux

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

Echangez avec notre communauté !

9 commentaire(s)

Ajoutez le votre
  1. ben 9 juin, 2015 at 10:00 Répondre

     Question et/ou affirmation…Deja l’article est super sympa …par contre niveau législation, Erika Jeannot ne devrait pas pouvoir concourir… surtout après sa participation au niveau masculin…c’est pas injuste au niveau des autres pilotes? personnellement je trouve pas ça fait-play

  2. Fabrice RETBY 8 septembre, 2013 at 17:51 Répondre

    C’est du beau travail, elles ont la rage de vaincre ses femmes ! Elles ont la passion dans le sang, et rien que ça c’est imbattable !Vivement le 21 septembre !

Loading Facebook Comments ...