Entretien moto : WD40, 60 ans de lubrification


Un spray de WD-40 échappé des années 40 !

Il trouve sa place sur les étagères de presque tous nos ateliers… Le WD40, ce lubrifiant multi-fonctions connu de tous ceux qui touchent un tant soit peu à la mécanique de leur moto, fête cette année ces 60 ans !

Dégraisser les jantes de votre moto, dégripper un écrou réfractaire au desserrage, améliorer le contact en deux connecteurs électriques… Le WD40 brille dans de nombreuses situations, ce qui explique son succès quasi universel. Les pros aux mains continuellement dans le cambouis comme les dilettantes amenés à bricoler un minimum en ont toujours une bombe à portée de main. Incontournable de la boîte à outil des motards, le petit récipient bleu et jaune ne date pas d’hier. Figurez-vous qu’il fête cette année ses 60 ans !

Développé en 1953 pour l’aérospatiale, le produit mis au point en Californie par la Rocket Chemical Company vise à chasser l’humidité des supports où il est appliqué. C’est d’ailleurs de cette spécificité qu’il tire son nom, l’acronyme WD signifiant Water Displacement, pour « remplacement de l’eau » : en éliminant l’élément H2O, il prévient en effet de l’oxydation.

Quid du 40 ? Ce nombre se rapporte aux formules testées : il en aura fallu pas moins de 40 pour arriver au résultat escompté ! Initialement réservé à quelques professionnels, le WD40 fait son apparition dès 1958 dans les rayons des magasins spécialisés sous la forme d’un spray, et touche ainsi le grand public.

Né en 1953, et rapidement indispensable !

Le WD40 acquiert rapidement une excellente réputation, et en 1961, les victime de l’ouragan Carla se l’arrachent pour reconditionner leur matériel endommagé par les crues. En 1973, la société désormais baptisée du nom de son unique produit est cotée au NASDAQ. Son produit voit distribué à l’échelle mondiale à compter de 1987. En 1993, il se vend pas moins d’un million de bombes de WD40… par semaine !

Si la forme du contenant change en fonction des époques et des besoins, sa formule est essentiellement demeurée inchangée, à quelques détails près : dans les années 60, elle se voit ainsi enrichie du parfum qui rend le produit si reconnaissable. Pas de risque de la voir déclinée par la concurrence : la recette originale est aujourd’hui enfermée dans le coffre fort d’une banque de San Diego !

Si les applications du WD40 dans le cadre de la moto sont bien répertoriées (dégrippant, protecteur, lubrifiant, nettoyant, …), le fabricant a relevé au fil du temps quelques usages pour le moins atypiques. Ainsi le produit aurait-il été utilisé par un chauffeur asiatique pour sortir sans heurts un python enroulé dans le coffre de son bus !

Toujours dans l’univers animalier, le WD-40 aurait rendu un fier service au propriétaire d’un perroquet, dont le volatile fétiche s’était englué sur du papier tue-mouche. Des policiers auraient également fait appel aux services du WD40 pour déloger un cambrioleur nu coincé dans un conduit d’aération…

Le WD40, un lubrifiant multi-fonction, et plus encore !

Décidément polyvalent, le WD40 semble encore avoir quelques tours inattendus dans son sac ! Mais il restera surtout un produit au rapport qualité/prix unique pour entretenir votre moto efficacement. Et si vous craignez d’être à court avant votre prochaine intervention, n’oubliez pas qu’il est disponible sous plusieurs formats chez Motoblouz.com !

> Voir les produits WD40 sur Motoblouz.com

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

Echangez avec notre communauté !

Aucun commentaire

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...