Enduropale 2014 : 1000 participants et un gagnant, Van Beveren


Physique, stratégique et météorologique : L’Enduropale du Touquet 2014 a vu des centaines de pilotes dépasser leurs limites, mais le nom d’un seul d’entre eux marquera l’histoire : Adrien Van Beveren !

Rafales de vent à près de 100 km/h, pluie glaçante, grêle vivifiante… Bienvenue à l’Enduropale 2014 ! Les conditions météo ont ajouté un nouveau niveau de difficulté à cette course déjà extrêmement physique. Pourtant, dimanche midi, ils étaient bien là, les 1000 pilotes, faisant rugir le moteur de leurs machines sur la ligne de départ, prêts à en découdre pour trois heures. Rien que ça force le respect !

Enduropale : Le départ

12h30 : Le départ est donné et tous s’élancent en une nuée spectaculaire, prenant rapidement une forme pointue en tête avec, tout devant, Adrien Van Beveren, qui s’autorise un joli holeshot. Déjà en bout de ligne droite, les meilleurs s’extirpent du peloton, tandis que derrière, les premières déceptions naissent avec des casses diverses et des chutes.

L’entrée sur le circuit s’accompagne après quelques minutes d’un énorme bouchon : en s’attaquant trop lentement aux bosses, les motos s’enlisent dans le sable et il devient très délicat de repartir. L’encombrement finit quand même par se tarir, et au terme du premier tour, les pilotes s’échelonnent sur toute la longueur du circuit.

Beaucoup de prétendants à la victoire

Ensuite, tout est question de technique, d’entraînement et d’endurance… Devant, les favoris se livrent une bataille sans merci : Adrien Van Beveren distance Richard Fura, il est dépassé par Steve Ramon, qui chute, puis par Antoine Meo. Ce dernier challengera Van Beveren jusqu’à l’arrivée. De nombreuses chutes ont réduit les chances de victoire d’autres pilotes attendus à néant : Fura ou Jean-Claude Moussé en ont fait les frais, avec casse et abandon pour le premier. Chez les femmes, Livia Lancelot parvient à rester dans la course.

Parallèlement à cette lutte qui ébranle les hautes sphères de la course, ils sont des centaines à se dépasser physiquement avec pour simple objectif de parvenir à terminer la course. Seuls 690 engagés au total y parviennent. Saluons leur performance !

Adrien Van Beveren remporte l’Enduropale 2014

Au terme des trois heures dans l’Enfer du Touquet, Adrien Van Beveren remporte sa première Enduropale. Antoine Méo impressionne les plus grands avec sa seconde place, le Champion du Monde d’Enduro n’ayant pu se préparer spécifiquement pour cette course. Le Belge Steve Ramon grimpe sur la troisième place du podium. Yves Deudon est premier vétéran avec une belle 8ème place, tandis que Livia Lancelot, 39ème, est la première femme de la journée.

Et le pilote Motoblouz ?

Romain Maurez, pilote Motoblouz (avec Aymerick Dupont en catégorie Jeunes), avait bien débuté la course, mais fait partie de ceux qui ont été confrontés à un souci mécanique : « J’ai pu me positionner en première ligne, et le départ s’est bien passé. Par la suite j’ai pu progresser et me maintenir autour de la 15ème place, même après mon premier ravitaillement, au troisième tour. Comme il restait 5 litre d’essence dans le réservoir, soit largement de quoi couvrir un tour supplémentaire, j’ai décidé de ravitailler seulement quatre tours plus tard. Mais pour une raison que nous devons encore élucider, je suis tombé en panne sèche au tout début du 7ème tour, alors que je me battais avec des concurrents qui ont terminé en fin du top 10. »

Malgré tout, Romain sait rester philosophe : « Bien sûr, je suis déçu de ce qui s’est passé. Mais sans ce genre de souci, l’Enduropale ne serait pas l’Enduropale ! Et puis la moto marche vraiment bien, et je suis très content des réglages de suspension que j’avais choisis. J’ai bon espoir pour la prochaine édition ! »

Voir le classement complet sur France3.fr

Photos DR et Zoll Photographie

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

Echangez avec notre communauté !

1 commentaire(s)

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...