Essai combinaison piste Bering Supra-R


L’équipement piste, c’est également une spécialité du fabricant français Bering. J’ai testé pour vous son nouveau produit, la combinaison Bering Supra-R. Au point de m »infliger une petite gamelle pour vous donner un avis complet !

La gamme Bering s’étoffe d’une toute nouvelle combinaison, la Bering Supra-R. Celle-ci se décline en quatre coloris, le premier sur base de noir avec du rouge et les trois suivants en base blanche avec au choix du vert, du bleu et du rouge. Il y a donc largement de quoi l’assortir à votre monture !

Combinaison Bering Supra-R, clairement haut de gamme !

Au niveau des prestations offertes, on est clairement dans le haut-de gamme. Rien ne manque : la combinaison est livrée avec sliders aux genoux, mais également coques de protections extérieures de type sliders métal aux épaules et aux coudes (pour les plus téméraires !). On peut également retirer l’intérieur composé d’une doublure en maille mesh très confortable. Il n’est donc pas forcément nécessaire de s’équiper d’une sous combinaison. Même si cela facilite tout de même son désenfilage. Le fabricant du blouson lumineux Luminous a également prévu des velcros au niveau des manches et du col, qui sont aussi très pratiques pour éviter que les zips de fermeture ne s’ouvrent en roulant. Mais ce qu’on demande avant tout à une combinaison, c’est d’être performante en condition Racing. C’est donc dans cet esprit que je suis parti l’essayer sur piste…

Une ergonomie de bon niveau

La journée commence sous une pluie fine et j’hésite à la tester tout de suite mais c’est finalement un premier bon test. L’enfilage se fait très aisément, il faut juste y aller tranquillement aux niveaux des jambes la première fois au risque de s’emmêler dans la doublure. Mais lorsqu’on a choppé le coup, plus de souci. La dorsale se place parfaitement et une fois la combinaison fermée je me sens bien enveloppé. Pas de flottement, elle s’ajuste parfaitement aux jambes grâce aux grandes ouvertures par zip, aux bras et au col. Celui-ci est fini par du néoprène pour plus de confort.

Au niveau des mouvements, on dit souvent qu’il faut un peu de temps pour qu’un cuir se fasse. Là, après seulement deux tours de piste, je ne sens déjà plus la combi. Avec les zones élastiques très bien placées à l’intérieur des cuisses, des coudes (non exposés lors d’une chute), la Bering Supra-R suit mes mouvements sans les freiner ni me gêner.

L’-R… et l’eau !

Je vous rappelle qu’il y avait une fine pluie et la fraîcheur matinale pour ma première session, et bien la micro perforation permet une très bonne ventilation. De plus, associée aux dessous DXR Warmcore (oui au mois d’avril dans le Nord ce n’est pas du luxe) l’effet est top : l’air circule correctement et ni la sensation de chaud ni celle du froid ne vient me gêner.

Un peu plus tard, je teste la combinaison dans des conditions plus chaudes, et le résultat est impeccable : le confort est encore une fois au rendez-vous et on peut même remplacer le tee-shirt DXR Warmcore par quelque chose de plus léger comme le DXR Fresh. C’est parfait !

J’ai même tâté le bitume rien que pour vous !

Et voilà je ne pouvais pas tester la combinaison sans lui faire goûter un peu le bitume. Même si ce test plus… terre à terre n’était pas prévu en prenant la piste, je peux finalement vous en faire un retour…
Après un petit highside qui m’a permis d’atterrir directement au sol suivi d’une glissade de quelques mètres, le résultat est très bon. Comme l’atteste la photo dans la galerie, très peu de marques de frottement sont à signaler. Un phénomène qui s’explique parce que la partie arrière est en noir sur toutes les déclinaisons. Seule une couture a cédé sur 3 cm au niveau du haut des fesses. Mais aucune trace d’abrasion en n’apparaissent plus bas. D’ailleurs après avoir contacté Bering, ils prennent totalement en charge la réparation. Appréciable !

Pour ma part je n’ai eu aucune trace d’échauffement, de brûlures ou de coupures. La combi a rempli son rôle avec brio !

Ah oui, j’oubliais, je fais 1m84 pour 72 kg et la taille L est idéale !

Photos Motoblouz et O3Z

Style9
Confort9
Ventilation8
Sécurité8
Finition9

Mon avis : Confortable et bien protectrice

Difficile de dire du mal de la combinaison Bering Supra-R, d'autant plus qu'elle a fait ses preuves jusque dans la chute... Bien confortable grâce à sa coupe, sa doublure mesh et sa ventilation légère mais efficace, elle saura qui plus est se plier à tous les styles avec ses coloris variés ! Reste qu'il faut un peu de pratique pour être au top question enfilage - est-ce qu'on peut vraiment appeler ça un défaut ?
8.6

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Joffrey

Développeur chez Motoblouz, je porte un casque aussi souvent que possible quand j'éteins mon PC ! Certes, je roule au quotidien en Suzuki GSR 750, mais je suis surtout un vrai fondu de piste, que je pratique au guidon d'une BMW S1000RR. V à tous !

Echangez avec notre communauté !

Aucun commentaire

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...