Spidi, la technologie au service des motards


Les blousons racing Spidi présentés dans le Showroom de la marque, à Sarego (Italie)

Chez Spidi, on oeuvre sans ostentation pour développer l’équipement motard le plus abouti possible. Pourtant, avec une tradition bien ancrée et autant d’efforts consentis pour améliorer la sécurité de ses produits, la marque italienne mérite qu’on se penche sur son cas ! Venez, Spidi nous ouvre ses portes.

Sarego, région de Venise, en Italie. Dans un bâtiment qui cache son cœur sous des extérieurs anonymes de zone industrielle s’épanouit l’univers de Spidi. Passée la porte, pas de démesure, tout est à échelle humaine, à l’image de l’ambiance bon enfant, presque familiale qu’on ressent dès l’accueil. Bon, quand même, la Honda NR 750 numérotée surmontée d’une splendide MV Agusta F4, exposées juste en face du comptoir nous rappellent que c’est le virus de la moto le grand responsable de ce qui se trame ici !

L'une des 322 Honda 750 NR jamais produites est exposée chez Spidi

L’une des 322 Honda 750 NR jamais produites est exposée chez Spidi

Un café plus tard, j’entre dans le vif du sujet. On m’envoie au Safety Lab, le département recherche et développement de Spidi. C’est dans cet espace bardé d’appareils identiques à ceux qu’on trouve dans les laboratoires d’homologation que la marque italienne met au point la protection de ses équipements. Le fabricant place clairement la sécurité de ses clients sur un piédestal, ce que confirme la surface allouée à ce laboratoire, non négligeable à l’échelle des locaux.

Le banc de test d'impact, dirigé par Pietro Zanetti, responsable R&D Spidi

Le banc de test d’impact, dirigé par Pietro Zanetti, responsable R&D Spidi

Pietro Zanetti, responsable des lieux ajoute que la protection doit être aussi transparente que possible pour le motard : « Une dorsale, aussi efficace soit-elle, finira par être retirée du blouson si le client ressent une gêne. Pour nous, la première des sécurités, c’est de ne pas tomber ! Et pour cela, le confort est le meilleur des alliés, car en retardant la fatigue, il améliore la vigilance. Autrement dit, la sécurité dépasse la simple dimension de la protection. »

Les gants moto, le cœur de métier historique de Spidi

Les gants moto, le cœur de métier historique de Spidi

Au commencement était le gant moto…

Une philosophie qui remonte à la création de la marque, en 1977. L’Italien a forgé son aura d’expert technique de l’équipement sur cet élément primordial qui nous relie à la moto : le gant. Les gants Spidi, bien pensés et confortables, sont rapidement reconnus comme ce qui se fait de mieux sur le marché. Nombre de pilotes des années 80 aussi prestigieux que Freddy Spencer et Kenny Roberts préféraient ainsi les gants Spidi. Si la gamme s’est élargie par la suite – et continuera de le faire à l’avenir – le gant reste le domaine de prédilection de la marque vénitienne. Son Carbo Track incarne aujourd’hui le summum de son savoir-faire.

Le Carbo Track, gant haut de gamme de Spidi, c'est 173 pièces par main

Le Carbo Track, gant haut de gamme de Spidi, c’est 173 pièces par main

Ça va sans dire, la technologie a bien évolué entre temps. Quand en 1977 un gant racing se composait de 64 pièces, il en compte aujourd’hui plus de 173… Sous mes yeux, plusieurs générations de protections disposées sur la grande table centrale témoignent elles aussi concrètement de l’évolution de l’équipement. Une coque de genou d’il y a dix ans assure une protection encore à jour, mais de gros progrès ont été fait en matière d’ergonomie, en travaillant notamment sur les plans de la légèreté ou de la finesse.

Différentes générations de protections Spidi

Différentes générations de protections Spidi

À chaque pratique sa protection

Transparaît également d’un examen rapide de cette petite rétrospective des coques Spidi qu’elles sont prévues pour un usage précis : les renforts racing se montrent ainsi bien plus couvrants que leur équivalent routier et présentent une partie externe rigide pour faciliter la glisse, quand la coque « route » met l’accent sur l’agrément et la souplesse.

Le format Cube 3D mis au point par Spidi pour ses protections

Le format Cube 3D mis au point par Spidi pour ses protections

Les travaux menés par l’équipe de Pietro ces dernières années ont mis en évidence que la conception semi-rigide en cubes thermoformés sur la partie extérieure offrait d’excellentes performances question amortissement des impacts et répartition de l’onde de choc. Et les tests d’impacts effectués sous mes yeux sur une dorsale Warrior corroborent cette théorie : les renforts qui reprennent ce motif revendiquent un niveau d’amortissement supérieur à celui imposé par les normes d’homologation. Le tout en offrant une résistance à la perforation et à l’hyperextension supérieure à celle des protections souples !J’avoue que cette petite démonstration m’a convaincu du bien-fondé de ce dénominateur commun des protections de Spidi.

La protectiion pectorale la plus couvrante de Spidi, toujours disponible en option

La protection pectorale la plus couvrante de Spidi Warrior Chest reprend les cubes 3D

Spidi, des solutions à part sur le marché de l’équipement

Vous vous en doutez, les cuirs et les textiles doivent eux aussi traverser une batterie de tests avant d’êtres désignés comme aptes. Abrasion, perforation, déchirement, etc. sont autant de tortures auxquelles sont soumis les matériaux prétendants sur des bancs dédiés. Associés aux coques de protection pertinemment disposées, la sécurité sera au rendez-vous. En la matière, il est à noter que la plupart des vestes et blousons de la gamme peuvent être munis d’un renfort de protection pectoral d’une seule pièce. Peu courant, cet élément se montre pourtant très utile : en moto, les chocs frontaux ne sont pas rares…

L'airbag Spidi Full DPS, mécanique et protecteur

L’airbag Spidi Full DPS, mécanique et protecteur

De même, Spidi a été l’une des premières marques à proposer un airbag pour motard, sous la forme d’un gilet universel à enfiler par-dessus le blouson. La formule a évolué : la dernière génération du DPS est plus couvrante et mieux pensée. Spidi a préservé le déclenchement mécanique pour sa fiabilité et sa facilité de rechargement (effectuable par le client), quand d’autres ne jurent que par l’electronique. Un déclenchement m’a ainsi permis de constater l’efficacité du système, qui reste en pression longtemps. Le coussin gonflable couvre les parties les plus critiques du buste et prévient le cou du lapin en bloquant le casque. Il se voit complété d’une dorsale Warrior.

Spidi dispose du matériel pour fabriquer des bottes moto sur mesure pour ses pilotes

Spidi dispose du matériel pour fabriquer des bottes moto sur mesure pour ses pilotes

Au centre de toutes les attentions, le cuir

Nous quittons le local R&D et pénétrons dans l’atelier de fabrication. Comme chez son voisin Dainese, seul l’équipement des pilotes sponsorisés par Spidi est confectionné sur place. Ici sont découpés et cousus les éléments cuir des combinaisons et des gants de Tito Rabat, Hector Barbera ou de Scott Redding par des ouvriers experts dans leur métier. Une partie de l’atelier est même dédiée à la fabrication de bottes XPD. La marque a en effet été fondée par Spidi en 2000. Bref, on trouve ici tout ce qu’il faut pour équiper un pistard sur mesure de la tête aux pieds ! Pietro traverse ensuite la zone où sont confectionnés les prototypes, sur la base de patrons cartonnés, à l’ancienne. Cet atelier sent bon l’artisanat du cuir…

Confection d'une combinaison Spidi pour Hector Barbera, pilote MotoGP chez Avintia

Confection d’une combinaison Spidi pour Hector Barbera, pilote MotoGP chez Avintia Racing

Emiliano Busacchi, designer en chef, m’explique combien l’ADN de Spidi est étroitement lié à  son implantation géographique. Depuis toujours, le Veneto est un bassin de production du cuir. Ainsi les tanneurs qui fournissent les peaux vouées à être transformées en gants, blousons et autres combinaisons Spidi sont des voisins. Quand il a besoin d’un cuir aux caractéristiques spécifiques, Emiliano se rend donc sur place et décrit ses besoins. Les tanneurs joueront sur les différents outils en leur possession pour répondre au mieux à ce cahier des charges : traitement au chrome pour rendre la peau imputrescible, tannage minéral ou végétal selon les propriétés et l’aspect recherchés, traitement de surface pour homogénéiser la peau visuellement, application d’un vernis polyuréthane pour la protection…

Découpe es pièces de cuir au patron

Découpe des pièces de cuir au patron

Le culte du détail

Tous ces paramètres ouvrent un éventail très large de possibilités, parfaitement exploitées par la marque. Ainsi, dans le showroom, ce majestueux espace dont le design contemporain met élégamment en valeur la collection, Emiliano me présente les nouveautés qui émailleront le catalogue 2017 Spidi. De la combinaison racing haut de gamme au blouson vintage en passant par l’équipement à tonalité urbaine, le cuir y présentera un nombre de facettes spectaculaire ! Le cuir de vachette, certes majoritaire, côtoie l’agneau, le veau, la chèvre, et même le cerf… Certaines finitions spéciales impliquent même d’aller chercher un fournisseur précis pour un seul modèle.

La variété des cuirs, des coupes et des finition est impressionnante dans la gamme Spidi !

La variété des cuirs, des coupes et des finition est impressionnante dans la gamme Spidi !

Mais l’identité produit va bien au-delà du choix du cuir et de sa coupe. En me penchant sur la collection vintage Spidi, j’ai pu constater que les designers ont cherché à rendre chaque modèle unique jusque dans le moindre détail. Imaginez que toutes les doublures de tous les blousons sont différentes ! Ici une feutrine, là un coton vieilli, ailleurs un textile à motif… Gros travail de recherche esthétique, qui témoigne d’un souci pointu de la qualité. Le standard, on ne connaît pas chez Spidi !

Doublure en feutrine dans un blouson vintage Spidi

Doublure en feutrine dans un blouson vintage Spidi

Spidi, l’équipement moto abouti

Le secret de Spidi réside dans une savante alchimie. Savoir garder un pied dans une histoire riche et parallèlement déployer beaucoup d’énergie pour développer son équipement moto afin qu’il soit le plus fiable possible. Pour autant, je retiendrai surtout de cette visite le côté jusqu’au-boutiste de la marque italienne. Elle peaufine ainsi ses produits à l’extrême, au prix d’une certaine rentabilité, pour que l’équipement que vous recevrez chez vous corresponde parfaitement au concept de départ, étudié pour répondre à vos attentes. Une formule rendue probablement possible parce que Spidi a su garder une dimension humaine. Chez Spidi, la passion l’emporte sur le volume et le marketing. Une démarche qui mérite d’être saluée !

Emiliano Buzacchi, Designer en chef, me parle de l'évolution des gants Spidi depuis 1977

Emiliano Busacchi, Designer en chef, me parle de l’évolution des gants Spidi depuis 1977

Merci à Éric

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

Echangez avec notre communauté !

Aucun commentaire

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...