Watchdog : Un bloque-disque connecté et communautaire


Les objets connectés, vous connaissez ? Ils sont de plus en plus nombreux à graviter autour de notre pratique, que ce soit dans l’équipement qu’on porte (voir par exemple les gants connectés Liberty Racer) ou dans les accessoires moto. Comme cet antivol, imaginé par Watchdog System, intégrant une technologie loin d’être futile qui, à défaut d’intelligence artificielle, fait appel à l’intelligence collective. Je sais, c’est pas très clair, alors je vous explique comment fonctionne le petit dernier du Lab Motoblouz !

Ce boîtier aux formes futuristes est un bloque-disque. Son petit nom : Watchdog, traduisez chien de garde. Sa spécificité ? Il est connecté !

Un antivol connecté, on peut se demander à priori ce que ça peut nous apporter. Si votre moto vous est précieuse au-delà de ce que l’assureur vous remboursera en cas de vol, alors vous allez sans doute comprendre l’intérêt du Watchdog…

Un antivol connecté, pour quoi faire ?

Qui dit connecté dit interactions avec votre téléphone. Au moindre mouvement de votre moto, vous êtes averti, soit par SMS, soit via une notification, par l’intermédiaire d’une appli Watchdog que vous aurez installée au préalable (une de plus !).
Imaginez par exemple qu’un indélicat pose ses fesses sur votre précieuse quand vous avez le dos tourné. Si vous n’êtes pas loin, vous pouvez intervenir directement. À vous de voir ce qu’intervenir signifie pour vous, sachant que chez Motoblouz, on prône plus le dialogue que les coups de pelle.

Pire. On tente de vous dérober votre bécane chérie. Vous êtes une nouvelle fois averti par SMS ou notification. Si vous constatez une tentative de vol, vous pouvez directement contacter les forces de l’ordre. Qui plus est, vous n’êtes pas le seul à être notifié : les autres membres de la communauté reçoivent eux aussi un push leur expliquant qu’une moto à proximité se fait soulever. Rassurant si vous n’êtes pas disponible ou que l’info vous échappe.

Bien entendu, à tout moment, via l’appli Watchdog, vous pouvez vérifier que tout va bien, et constater sur une carte que votre bécane est toujours à sa place.

Quant à la mise en place, elle semble plus simple que celle d’un bloque disque classique, avec sa serrure rendue récalcitrante par les averses successives. Le Watchdog, vous le placez d’un geste sur votre disque, vous dépluggez la clé électronique et en avant !

Bloque-disque Watchdog, une fiabilité étudiée

Ok, sur le papier, tout ça est bien alléchant. Mais pas mal de questions se bousculent sans doute déjà dans votre tête si vous avez poursuivi la lecture jusque là. Quelle est l’autonomie du Watchdog ? Faut-il payer un forfait ? Les SMS sont-ils facturés ? L’antivol sera-t-il déconnecté du réseau dans un parking souterrain ? Peut-on brouiller ses communications ?

Vous allez constater que toutes ces interrogation légitimes ont été prises en compte par les concepteurs de l’antivol, qui sont plutôt malins je dois bien dire.

Ainsi, le premier antivol sélectionné par le Lab Motoblouz n’utilise par le réseau GSM pour se connecter à internet. Il s’appuie en fait sur le LoRa, un protocole de communication longue portée dédié à l’internet des objets, qui utilise les ondes radio pour véhiculer des paquets de données. Pas besoin de la 4G pour communiquer un nombre réduit d’informations !
LoRa présente l’avantage de « capter » n’importe où, même au fin fond du quatrième sous-sol du parking de votre immeuble. Il est présenté comme imbrouillable et ne réclame aucun abonnement. Par ailleurs, il se montre très peu vorace en énergie : résultat, Watchdog System annonce deux mois d’autonomie. Ça laisse le temps de voir venir. Je vous renvoie vers Wikipedia si vous voulez creuser la question du LoRa.

Malgré tout, un antivol en charge ne joue pas son rôle d’antivol… Sauf si, comme le Watchdog, il se recharge quand vous ne l’utilisez pas, par exemple quand vous roulez. Le bloque-disque du 21ème siècle ne se branche pas via un port USB à un PC ou une prise murale. Sa source d’alimentation électrique, c’est… la clé ! C’est elle que vous branchez à un chargeur, et qui, le temps de vos trajets, transmet son énergie à la petite batterie de l’antivol. Deux trajets de 20 minutes ajoutent une semaine d’autonomie.
Et bien sûr, si la batterie vient à manquer de jus, vous recevez une notification. Vous voyez bien qu’ils sont malins chez Watchdog System 🙂

Pas donné, mais réellement abouti

Alors ok, le prix d’achat final, qui devrait flirter avec les 350€, est costaud. Mais la solution offerte par le bloque-disque Watchdog est réellement innovante, revendique une grande fiabilité ainsi qu’une simplicité d’utilisation avérée. En un mot, le Watchdog est crédible. Et puis question dissuasion, cet antivol classé SRA et reconnu par les assurances devrait se montrer efficace : quel voleur courra le risque de se frotter à une communauté de motards ? Et vous n’aurez aucun frais à prévoir par la suite, puisque les SMS illimités sont compris dans le prix d’achat. Ça mérite réflexion, non ?
Je compte sur vous pour m’épingler ou abonder dans mon sens dans les commentaires 🙂

J’oubliais : vous pouvez encore profiter d’une sacrée remise si vous le précommandez dès aujourd’hui !

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

  • Valentin

    Ca à l’air vraiment bien ! Mais est-ce qu’il est dotée d’une alarme quand même ?

    • Anthony Alamartine

      J’avoue ! Il faut quand même s’en soucier 🙂

      • @watchdogsystem:disqus @anthonyalamartine:disqus @disqus_jYyvGQpImw:disqus
        Voir la réponse de Watchdog System plus haut !

        • Anthony Alamartine

          Yep c’est bien noté 😉

  • Watchdog System

    Nous n’avons pas souhaité ajouter d’alarme sonore. Les raisons sont multiples. Une alarme sonore se neutralise en quelques secondes. On ne se retourne plus tellement dans la rue lorsque nous entendons du bruit. Nous avons donc opté pour des alertes silencieuses > En cas de problème le propriétaire tout comme l’ensemble des motards aux alentours sont alertés augmentant considérablement le risque pour le voleur.

    • Jean JeanJean

      « … tout comme l’ensemble des motards aux alentours … ». À condition qu’ils aient le watchdog ou l’appli dans la poche…! À 350 €, je doute que ce produit se généralise alors qu’on trouve des trackers GPS/GSM à installer sur la moto pour moins de 20 € ! Même en lui ajoutant un antivol costaud, ça fait une sacrée différence. De plus, j’ai de gros doutes sur le fonctionnement si quelqu’un met simplement du papier d’aluminium sur l’antivol. À mon avis, le GSM ne passe plus. Or sur un tracker GSM, le principe est de le cacher, donc le voleur ne sait pas s’il y en a un et où il se trouve. Donc il peut difficilement le neutraliser (sauf en coupant la batterie). Là, si le voleur arrive à le tronçonner, il peut partir avec la moto en laissant le tracker sur le trottoir ! C’est ballot pour un tracker qui du coup, ne suit pas la moto !!!
      Je ne suis pas de votre avis concernant les alarmes sonores. Une sirène, ça ne dérange peut-être pas énormément les gens, mais ça attire l’attention et les voleurs n’aiment pas du tout ça ! L’idéal, c’est une sirène que vous pouvez activer ou pas. Si vous êtes proches de la moto, il est préférable de ne pas l’activer puisque vous êtes sûr de pouvoir intervenir rapidement. Mais si vous êtes loin, la sirène est préférable. C’est juste un avis personnel…

    • Fred

      L’alarme sonore serait utile pour rappeler au propriétaire qu’il a oublié d’enlever son bloque disque; j’utilise aujourd’hui un modèle analogue et non connecté mais qui m’a sauvé d’un oubli plus d’une fois puisque le système se déclenche dès qu’on redresse la moto!

  • David Simon

    Bonjour, est-ce que la communauté de Watchers informés en temps réel,
    sera limitée aux seuls propriétaires d’un Watchdog?
    ou bien n’importe quel motard, pas nécessairement propriétaire, pourra également contribuer à la communauté et être informé pr le biais de l’application ?
    c’est un point très important il me semble si l’on ne veut pas que la communauté soit restreinte à une poignée très limitée de propriétaires du fait du prix non négligeable du Watchdog.

  • Georges Delbrel

    Bonjour,
    Que se passe-t-il si les voleurs tentent de neutraliser le Watchdog en le détruisant (à coup de marteau par exemple) ?
    Merci pour votre retour

    • Jean JeanJean

      Le proprio doit en racheter un !
      —>[EXIT]

    • Bonjour @georgesdelbrel:disqus
      Ce n’est pas le process habituel des voleurs. Généralement, le bloque-disque est enlevé à posteriori, quand la moto a été transportée en lieu sûr (contrairement aux antivols qui solidarisent la moto à un point d’attache). J’imagine qu’en cas de destruction, l’antivol signale un mouvement, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus rien signaler du tout !
      À confirmer par Watchdog System !
      V – Loïc

      • JP

        Les voleurs de moto ne sont pas tous abrutis !
        Compter sur une communauté qui peut être limitée à 2 ou 3 personnes dans un rayon de 30 km ?
        Sans parler de l’aluminium ou le plomb pour brouiller l’émission, il y a aussi le brouilleur large spectre !
        En une minute maxi le temps d’atteindre la bonne température avec un simple chalumeau la bête devient un objet mort.
        La liste des possibilités n’est pas exhaustive … L’idée est certes ambitieuse et je ne doute pas de la bonne volonté des concepteurs mais trop d’éléments aléatoires pour le prix me laissent sceptique.

  • Jean JeanJean

    C’est vraiment pas correct de supprimer les commentaires qui vous dérangent… Ce n’est pas mon commentaire qui est en cause, mais celui de la personne qui faisait allusion au problème du prix.

    • Bonjour @disqus_2RutcUkKdH:disqus,
      Les commentaires sont modérés « à priori », ce qui induit parfois un délai avant leur mise en ligne.
      Si vous jetez un œil aux commentaires sur différents articles, vous constaterez qu’on ne supprime pas ceux qui critiquent les produit, leurs tarifs, etc. 😉
      Seuls les commentaires offensants peuvent être amenés à être bloqués. Mais à dire vrai, ça n’est encore jamais arrivé 🙂
      V – Loïc

      • Jean JeanJean

        Justement ce commentaire a été modéré puisqu’il était visible et qu’il a disparu (ce n’était pas mon commentaire mais celui d’une autre personne). il concernait le fait que ce produit est beaucoup moins cher (simple au double) sur le site du fabricant.

        • Bizarre cette affaire parce qu’il ne me semble pas avoir supprimé le commentaire en question… Je n’avais aucune raison de le faire dans la mesure où le Watchdog n’est à ce jour dispo que sur le site du fabricant (en précommande). J’ai peut-être fait une fausse manip’… À moins que ça soit Disqus (le module de commentaires) qui ait eut un raté, ou l’émetteur du commentaire en question qui l’ait retiré ?
          Quoi qu’il en soit, merci pour votre vigilance 😉
          V – Loïc

          • Jean JeanJean

            Désolé de vous avoir importuné avec ça. J’ai juste été très surpris que ce commentaire tout à fait opportun disparaisse. Pour ce qui est du prix, vous devriez négocier avec votre fournisseur… 🙂

  • BlueMan

    Très sympa sur le principe. En pratique c’est plus variable:

    – oublions tout de suite le coté communautaire qui ne restera que marginal (voir les trackers bluetooth BLE qui proposaient la meme fonction il y a 3-4 ans).

    – Le manque d’alarme sonore, comme expliqué dans les autres commentaires, est un gros point négatif, ne serait-ce que pour ne pas oublier l’antivol au démarrage. Le vendeur indique que la notification silencieuse augmente le risque pour le voleur, c’est une affirmation trompeuse, car le voleur … n’est pas au courant et donc n’est pas dissuadé !

    – Le signal Lora est longue distance, mais aussi de très faible puissance (c’est ce qui lui permet de tourner longtemps sur une simple batterie). J’ai de gros doute sur la reception au 4eme sous-sol du parking, je ne comprend pas comment le fabriquant peut affirmer le contraire sans émettre de reserve, vu qu’il ne connait pas la force du signal dans tous les coins de France. Ca dépend de Bouygues et Orange. Pour info mon propre récepteur Lora ne fonctionne plus si je suis trop loin à l’intérieur de mon parking au niveau -1.

    – Le signal étant de faible puissance, il peut etre facilement bloqué, par exemple avec du papier alu. Le serveur n’étant pas en communication constante avec l’antivol (car celui n’émet qu’à des intervalles réguliers pour économiser la batterie, par exemple toutes les heures), le temps que vous vous rendiez compte que votre antivol ne répond plus et la moto sera loin. C’est vrai aussi du GSM, mais son signal est bien plus fort à bloquer. Au final; on peut avoir une protection tout aussi efficace (et bien, bien moins chère) en mettant un bloque-disque classique avec un tracker GPS GSM sous la selle. Et c’est encore mieux avec un bloque-disque alarme.

    Bref, super idée et très bonne réalisation, en particulier la trouvaille géniale du rechargement via la clé. Mais le fabriquant manque un peu d’honnêteté sur la fiabilité de son futur produit. Un dernier exemple : à l’heure actuelle, le Lora ne permet pas le roaming. Le jour ou vous allez vous balader à l’étranger (Belgique, Allemagne, Suisse; etc.) ça ne capte plus ! Ce point là comme les autres, le vendeur pourrait au moins avoir l’honnêteté de le préciser.

    • Bonjour BlueMan,
      On va appeler Watchdog System à la rescousse pour répondre à vos questions !
      V – Loïc

  • Salut Fabien, et merci pour ce commentaire construit !
    J’ai consulté Watchdog Systems pour élaborer une réponse la plus juste possible. Voici leurs arguments ci-dessous, point par point :

    1. Après plus de 3 ans d’études techniques, nous avons eu le temps d’étudier toutes les techniques de subtilisation des voleurs, notamment grâce à l’aide d’un commandant de police qui nous a aidé à concevoir le produit.
    En effet, l’alarme sonore est une technologie obsolète qui ne dissuade plus vraiment les voleurs. Non seulement, plus personne ne se retourne lorsqu’une alarme sonne dans la rue, de plus, il ne faut que quelques secondes pour les désactiver avec de la mousse anti-crevaison.
    D’autre part, nous ne voulons donner aucune indication sur le bon fonctionnement de l’antivol. Un voleur qui tape dans l’antivol, si celui-ci ne sonne pas, sait alors qu’il peut s’en emparer. Nous avons donc opté pour des alertes silencieuses. En cas de problème le propriétaire tout comme l’ensemble des motards aux alentours sont alertés augmentant considérablement le risque pour le voleur.
    Libre aux personnes de réagir ou pas, notre travail consiste uniquement à avertir en temps réel du danger imminent.
    La portée n’est pas paramétrable. Celle-ci est liée à un algorithme propre au service de Watchdog System. Le produit a été conçu et pensé pour que seuls les watchdogers à proximité soient alertés. En outre, l’application Watchdog sera libre et gratuite, nul besoin d’avoir acheté un Watchdog pour participer à la surveillance. De fait, la communauté se développera rapidement.
    Nos capteurs sont en mesure de reconnaître la position de la moto. Si quelqu’un relève le véhicule, nous le saurons et le propriétaire en sera averti. Nous étudions en ce moment même la possibilité d’ouvrir un chat entre le propriétaire et la communauté en cas d’alerte.

    2. Les communications basse fréquences sont extrêmement performantes, et c’est bien pour cela que nous avons choisi cette technologie. Le signal est capable de passer des murs très épais et les parkings en sous-sol. D’autre part, pour avoir testé et étudié ce type de communication pendant plusieurs année, avec l’expertise d’un docteur en télécommunication et d’un docteur en électronique spécialisé dans la transmission d’information par ondes, les transmissions LoRA sont quasiment imbrouillables. Il faudra encore plusieurs années d’études techniques avant de pouvoir sortir une technologie capable de brouiller ces ondes de manière efficace.
    Quand bien même une équipe technique y parviendrait, nous avons un détecteur de brouilleur d’ondes qui alerte immédiatement le propriétaire si une tentative est détectée.
    Enfin, nous n’utilisons pas un, mais trois modules de communication, qui fonctionnent tous sur des fréquences différentes, et tous, en basses fréquences.
    Soyez sans crainte, notre technologie a été mûrement étudiée avec l’aide de spécialistes dans chacun des domaines techniques.

    3. Pour qu’un antivol soit classé SRA, il faut d’abord et avant tout qu’il soit produit et en vente. Le laboratoire du CNPP n’homologue aucun antivol tant qu’ils ne peuvent pas en choisir un au hasard sur la série et le tester. A ce titre, impossible d’homologuer un antivol tant qu’il est en cours d’industrialisation. Nous travaillons avec ce laboratoire et nous avons scrupuleusement respecté leur cahier des charges et nous sommes même allés beaucoup plus loin.
    L’homologation SRA ne tient très souvent qu’à une certaine épaisseur d’acier. Nos prototypes ont été testés par simulation informatique, nos ingenieurs ont poussé leurs calculs à leur paroxysme. L’antivol Watchdog sera bien plus solide que n’importe quel bloque disque SRA sur le marché et il sera naturellement homologué. Nous discutons également en ce moment avec des assureurs, très réceptifs au produit et qui seraient prêts à faire certains gestes envers leurs assurés équipés d’un Watchdog.

    4. Selon notre banc de test, la durée de vie de la batterie est de plus ou moins 4 ans. Naturellement, il sera possible de remplacer la batterie, en revanche, nous serons les seuls à pouvoir le faire. Des vis propriétaires ont été installées à l’intérieur de la fente du bloque disque pour pouvoir remplacer la batterie lorsque celle ci sera en fin de vie. Bien entendu, impossible d’ouvrir l’antivol sans le matériel adéquat et tant que le bloque-disque est fixé sur le moto sans déclencher une alerte.

    5. Effectivement, les clés électroniques ne sont pas fiables, car leur fonctionnement est basé sur une transmission d’ondes scannables. La clé électronique Watchdog dispose d’une piste électronique physique, qui transmet le code de pin à pin lorsque, et uniquement lorsque, la clé est insérée. Si un voleur venait à essayer de hacker le système en insérant une “fausse” clé, le moindre faux code déclenche le système d’alerte.

    6. Nous avons conçu le système Watchdog pour se passer de chaine et faciliter la vie des motards. Cela serait contre productif que d’y associer une chaine.

    7. Pure spéculation 😉

    8. CF réponse 1 🙂

    9. Rien n’est gratuit, personne n’est le produit. 349 euros TTC prix public, lorsque vous achetez un antivol Watchdog, vous achetez la technologie et les télécommunications en même temps (incluse dans le prix produit), rien de plus, rien de moins.

    V – Loïc !