Gants moto obligatoires : On fait le point


Les questions fusent au sujet des gants moto obligatoires. Si l’on en croit nos motoconseillers, c’est la problématique numéro 1 du moment. On a donc décidé de répondre aux questions que vous nous posez le plus dans cet article !

Mise à jour du 8 février 2017 : Suite aux remarques de certains lecteurs et face à la confusion de nos différents interlocuteurs habituels, nous avons fini par bénéficier des lumières de la Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières (DSCR). L’article ci-dessous tient compte de ce que nous avons appris.

Si je vous dis « 20 novembre 2016 », qu’est-ce que ça vous évoque ? Si vous suivez de près l’actu moto, vous penserez certainement à l’entrée en vigueur du décret et de l’arrêté qui imposent les gants à tous les motards circulant sur route ouverte. Les gants moto obligatoires, voilà bien une démarche qui divise : les pros arguent qu’il faut bien ça pour que tous les motards s’équipent un minimum, les contres rétorquent qu’on assiste à un nouveau recul de la liberté individuelle des motards… Dans le même temps, il est question d’une nouvelle norme pour les gants moto (EN 13594:2015).

Tout cela soulève beaucoup de questions, toutes légitimes. À partir de quand faut-il porter des gants ? Les gants moto obligatoires doivent-ils à tout prix être homologués ? Qu’est-ce qui différencie les gants certifiés des anciens gants ? Comment les reconnaître ? Qu’adviendra-t-il si vous roulez avec vos gants ?
Avec l’aide de la DSCR, nous avons essayé de répondre le plus clairement possible à vos interrogations.

Gants moto obligatoires : Que se passe-t-il à partir du 20 novembre 2016 ?

À compter du 20 novembre 2016, suite à l’adoption du décret et de l’arrêté du 19 septembre 2016, tous les usagers de deux-roues motorisés, tricycles et quadricycles non carrossés qui circulent sur route doivent être équipés de gants adaptés à la pratique de la moto et donc certifiés CE.

Qu’en est-il des « gants homologués » ?

Pour information, le terme homologué, relatif à des réglementations au niveau européen, est impropre dans le cas des équipements de protection individuelle (EPI) dont font partie les gants moto (contrairement aux casques). On parle bien de gants certifiés qui sont seuls obligatoires. Les gants conformes aux normes (parfois appelés homologués par erreur) ne s’avèrent quand à eux pas obligatoires, mais restent fortement conseillés – voir plus bas.

Mes gants moto actuels doivent-il être changés ?

Pas forcément ! Comme vous le savez peut-être, l’année 2015 a vu l’adoption d’une mise à jour de la norme relative aux gants de protection pour les motocyclistes (la norme EN 13594:2002, ou NF EN 13594:2003, adaptée par la suite sous la forme des « Dires d’experts »). La bonne nouvelle, c’est que les gants se révélant conformes à cette ancienne norme et aux « dires d’experts » peuvent continuer à être utilisés sans arrière-pensée – si ce sont des gants de motocyclisme munis d’un étiquetage CE.

Au final, cela concerne la grande majorité des gants qui équipent les motards depuis quelques années. Seuls les gants sans étiquette CE  – gants cross, gants urbains les plus basiques, gants légers sans aucune protection – sont à proscrire et peuvent vous rendre potentiellement verbalisables en cas de contrôle.

La Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routières nous a précisé qu’à l’instar du casque moto, les forces de l’ordre font preuve de discernement : avec ou sans étiquette, si la paire de gants que vous portez assure manifestement une protection correcte, alors vous pouvez rouler l’esprit tranquille. Proscrire quand même les gants pour la vaisselle, les moufles de ski ou les gants de manutention…

Comment choisir mes nouveaux gants moto ?

Quel que soit le style de gants qui vous intéresse, le minimum légal pour que vous puissiez les porter sur route, c’est qu’ils se montrent certifiés CE (voir tous nos gants moto certifiés).

Mais l’idéal si vous souhaitez pousser le curseur de la sécurité plus loin est de choisir des gants conformes à la norme EN 13594:2015. Conçue par les fabricants de gants, cette toute dernière version de la norme relative aux gants moto spécifie un niveau d’exigences sur la fabrication de ces gants, en particulier concernant la protection.

Vous constaterez que cette nouvelle norme précise un niveau de protection (Niveau 1, Niveau 1 KP et Niveau 2 KP) qui vous renseigne sur les capacités de protection de ces gants – consultez notre guide d’achat gants moto pour en savoir plus à ce sujet.

Comment reconnaître des gants moto normés ?

Pour mémoire, la conformité de vos gants à l’une des normes ci-dessous n’est pas obligatoire, mais fortement conseillée. Seule la certification CE est obligatoire.

Pour reconnaître des gants normés, fiez-vous à ces étiquettes et aux mentions qui les accompagnent :

  • Présence d’un logo CE et du picto « motard » accompagné de la référence de la norme, « EN 13594:2002 » ou « NF EN 13594:2003 ». Exemple :
    Exemple d'étiquette d'une paire de gants homologués suivant la norme EN Pour la nouvelle EN 13594:2002
    La mention « Dires d’experts » ne figure pour sa part que sur les étiquettes produits et les livrets d’information.
  • Présence du logo CE et du picto motard accompagné du niveau de protection 1, 1KP ou 2KP ainsi que de la référence de la nouvelle norme, « EN 13594:2015 ». Exemple :
    Exemple d'étiquette d'une paire de gants homologués suivant la norme EN Pour la nouvelle EN 13594:2015

Ces informations figurent également sur l’étiquette papier ainsi que le livret d’information utilisateur livrés avec les gants normés à l’achat.

Qu’apporte la norme EN 13594:2015 concrètement ?

La norme européenne EN 13594:2015 (et avant elle celle de 2002) spécifie des exigences en matière de taille, d’ergonomie, d’innocuité, de propriétés mécaniques, de marquage et d’informations aux utilisateurs, que les gants conformes satisfont. En d’autres termes, cela signifie que vos gants vous apporteront une protection satisfaisante grâce à une résistance aux déchirures, à l’abrasion, aux chocs et même une tenue sur vos mains vérifiée. Toutes ces caractéristiques sont contrôlées en laboratoire de certification avant la « mise sur le marché ».

Mais au-delà de ça, elle vous assure que les matériaux et leurs adjuvants seront sans incidence sur votre santé. De même, le taillant des gants conformes à la norme EN 420 intégrée à la EN 13594:2015 se révèle conforme aux standards européens, donc peu de chance de tomber sur une coupe vraiment exotique par rapport à la taille de vos mains. Vous voyez qu’elle dépasse largement la simple question de la protection.

Avec quels gants puis-je me présenter à l’examen du permis de conduire moto ?

Le jour de l’examen du permis moto, vous devez vous présenter avec un équipement certifié. Si vous n’êtes pas encore équipé(e), préférez tout de même des gants conformes à la norme EN 13594:2015, que les inspecteurs réclameront très certainement

J’espère avoir répondu à vos questions ! S’il vous reste des doutes au sujet des gants moto obligatoires, n’hésitez pas à nous questionner dans les commentaires ci-dessous.

Merci à Laurence (notre experte produit et législation), Pascal (de la DSCR), David (de Furygan), Vincent (un client et lecteur éclairé sur la question), et Pierre (pour ses conseils avisés).

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.