Tuto Méca #9 : Changer ses tés de fourche sur moto cross


Pour mieux coller à votre pratique, vous pouvez modifier l’offset de votre moto en changeant simplement les tés de fourche. Oui, c’est plutôt simple… Du moins, si vous suivez les (bons) conseils de Val’racing. Il vous explique en vidéo comment changer ses tés de fourche sur une moto cross.

Dans cette vidéo, on vous explique comment changer ses tés de fourche sur une moto cross Yamaha YZF 250. Cela dit, la technique est similaire sur toutes les motos.

Pourquoi changer ses tés de fourche ?

Bon, déjà parce que les tés de fourche peuvent être tordus ou vrillés. Dans ce cas là, il faut les changer. Mais l’opération permet aussi d’adapter l’offset de votre moto à votre pratique.

Besoin d’explication ? L’offset, c’est l’amplitude de la moto. Changer l’offset revient à modifier sa géométrie, et réduire ou augmenter l’angle de l’avant. Plus cet angle est faible, plus la moto sera vive et disons facile dans les circuits étroits de type Supercross. Plus l’angle est important, plus la moto sera stable à hautes vitesses.

De quoi a-t-on besoin pour changer ses tés de fourche ?

  • de nouvelles tés de fourche et de pontets (souvent vendus séparément)
  • cales de pontets… si vous êtes grand
  • des clés en T
  • des clés plates de 32 et 22
  • une clé dynamométrique
  • un tournevis
  • de la graisse cuivrée

Dans ce tuto, on a utilisé des tés Xtrig réglables avec un offset de 23-25 (23 pour la terre, 25 pour le sable). A l’origine, l’offset était de 23. Ces tés de fourche sont aussi dispo en 20-22.

Changer ses tés de fourche par étape

  1. Démonter les tés de fourche d’origine
  2. Remonter la fourche inférieure et la roue avant
  3. Monter la fourche supérieure
  4. Remonter le guidon
  5. Serrer écrou et tés de fourche

1. Démonter les tés de fourche d’origine

Commencez par retirer le câble de frein pour ne pas qu’il vous gêne, puis desserrez le té de fourche supérieur.

Détachez ensuite la mousse de guidon, et desserrez la colonne de direction. Vous pouvez retirer le guidon si besoin.

Desserrez la roue avant, et enlevez-la. Desserrez ensuite le té de fourche inférieur.

Retirez les tubes de fourche. Déposez votre garde-boue avant. Tout est bon ? Démontez enfin les tés de fourche d’origine.

2. Remonter la fourche inférieure et la roue avant

Un conseil : avant de monter vos nouvelles tés de fourche, enduisez de graisse les nouveaux roulements.

Insérez les tés de fourche dans la colonne de direction. Puis posez l’écrou supérieur.

Remontez les tubes de fourche. Serrez au couple le té inférieur pour commencer. On conseille ici d’utiliser une clé dynamométrique pour respecter les préco de serrage. Remontez ensuite le garde-boue avant, et la roue.

3. Monter la fourche supérieure

Montez les pontets de té de fourche supérieur. Dans notre cas ici, et comme bien souvent, ils sont vendus séparément. Vérifiez donc s’ils sont fournis avec les tés de fourche, et munissez-vous de pontets si besoin. Aussi, si vous êtes plutôt grand, vous pouvez ajouter des cales de pontets pour rehausser l’ensemble pontet / guidon.

Un conseil : pour remonter les vis de pontet, utilisez du frein filet. Ca vous permettra d’éviter tout desserrage lié aux vibrations.

4. Remonter le guidon

On vous conseille de jeter un oeil à notre vidéo sur comment monter un guidon pour cette partie.

Serrez enfin les pontets qui maintiennent le guidon.

5. Serrer écrou et tés de fourche

L’écrou supérieur qui avait juste été posé précédemment, doit maintenant être serré. C’est cet écrou qui permet de gérer la résistance de la colonne de direction. Alors on vous conseille de faire quelques tests pour voir quelle force de serrage vous convient le mieux.

Placez ensuite le contre-écrou du té supérieur. Puis serrez le té supérieur. Encore une fois, on conseille d’utiliser une clé dynamométrique pour respecter les préco de serrage. Elles doivent être indiquées sur le té.

Enfin, il vous reste plus qu’à mettre votre mousse de guidon, et à remettre en place le système de frein.

Partagez cet article

facebook-profile-picture

Val'Racing

Né avec une clé de 13 dans la main droite, la mécanique moto est ma seconde nature ! Cette passion, je l'exerce sur les machines de cross, notamment sur les motos de Milko Potisek dont je suis le mécano officiel. Mon objectif : vous expliquer comment prendre en main l'entretien de votre bécane via mes tutos accessibles à tous ;-) Gaaaz et #EnjoyTheRide !