Tenue moto cross Shot : vous prendrez bien un shot de performance ?


Née dans les années 90, la marque française Shot s’est rapidement faite une place parmi les leaders Européens de l’équipement tout-terrain. Son credo ? Légèreté, technicité, et résistance… A petits prix. Adeptes du cross, de l’enduro, du trial ou du quad, débutants ou pilotes chevronnés, on a déniché pour vous LA tenue moto cross Shot 2020.

Si on était plutôt sur une tenue 100 % black du côté de chez Fox, on est ici sur une tenue complète bleu, blanc et jaune fluo. Histoire d’être vu sur le terrain, le tout-terrain.

Notre tenue moto cross Shot 2020

Le casque cross Shot Furious – Trust 

casque cross furious Shot

Le mot d’ordre chez Shot, c’est la légèreté. Ce casque en polycarbonate injecté affiche sur la balance un poids contenu de 1300 g (avec +/- 50 g). S’agissant d’un casque cross, on notera un total de 10 ventilations (6 diffuseurs, 4 extracteurs) ainsi qu’une visière ventilée ajustable. Ah, et pas d’inquiétude si vous avez quand même chaud sur le terrain : l’intérieur se veut démontable et lavable. Enfin, croyez-le ou non, tout cela vous est proposé par Shot à moins de 100 €. Honnête !

Voir le casque

 

Le maillot cross Shot Contact – Trust

Maillot Shot - tenue complète shot race gear

Avec son nouveau maillot cross Shot Contact, la marque française a visé la liberté de mouvement, la souplesse… et toujours la légèreté. Ainsi, ce maillot offre une coupe anatomique pour un maximum de souplesse, des manches raglan ajustées et des inserts lycra aux épaules pour une parfaite liberté de mouvement. Comme l’intégralité de cette tenue moto cross Shot, ici le maillot est dispo en blue navy white et fluo. Un coloris 2020 avec couleurs inaltérables (vous pouvez y aller, elles ne craignent rien !).

Voir le maillot

 

Le pantalon cross Shot Contact – Trust 

Pantalon cross shot contact

On prend les mêmes (coloris) et on recommence. Le pantalon cross Shot Contact, issu de la même gamme 2020, affiche les mêmes couleurs que le précédent maillot. Et pour les caractéristiques ? Lui aussi se veut confortable, avec coupe préformée pour une meilleure position de conduite. Cela dit, il est aussi et par-dessus tout résistant avec un polyester 600D, protecteur avec renfort balistique à l’intérieur du genou, et plutôt bien pensé. En effet il dispose, au niveau de la ceinture, de parties antidérapantes pour ne pas bouger dans tous les sens quand vous êtes en mouvement.

Voir le pantalon

 

Les gants cross Shot Contact – Trust 

gants cross Shot Contact

En plus d’avoir un bon style, ces gants cross ont été pensés pour la pratique du cross (exclusivement). Ainsi, ils disposent d’empiècements en liteprene, de soufflets d’articulation et de zones en lycra, pour le confort et l’ajustement. Des renforts au niveau du pouce et de la paume (Grotech) pour la protection. Et les doigts sont en 3D Mesh pour la ventilation, avec impression silicone pour le grip. Je pense qu’on a tout pour affronter le terrain, le tout-terrain.

Voir les gants

 

Les bottes cross Shot X10 2.0 

Bottes cross Shot X10 2.0

On termine avec cette paire de bottes white. Ce n’est pas le meilleur coloris pour affronter le terrain, mais elles affichent d’autres super caractéristiques. Des exemples ? Les bottes X10 ont une coupe anatomique pré-curvée pour un confort au portée. En cuir synthétique prenium (pour la légèreté et la résistance), elles disposent aussi de renforts au tibia en plastique injecté, d’une face interne résistante à l’abrasion, et de semelles double couture pour une bonne absorption des chocs. Ça, c’était pour la sécurité et protection. Shot n’a pas oublié le petit tissu respirant qui va bien… pour votre confort personnel (et nasal) au moment de les enlever !

Voir les bottes

Tags CrossShot

Partagez cet article

Mathilde Tay

Rédactrice indépendante depuis 5 ans, je suis motarde « dépendante » depuis 4 ans. Oui, je suis celle que l’on appelle parfois « sac de sable », celle qui prend des vidéos pendant que son mari se régale à moto sur les routes et sous le soleil de Californie. Fan des road trip en trail, je suis aussi fan des vieilles bécanes. Le rêve ultime ? Que mon mari voit enfin le potentiel séduction du side-car, ou rouler les mains sur le guidon d’une Triumph Speed Twin de l’âge de mon papa (1946)