Dix cols en France à faire dans sa vie de motard


Le col représente un peu l’apothéose de ce qu’on peut parcourir dans notre vie de motard. Les routes y sont moins fréquentées qu’ailleurs, les virages s’y multiplient et les paysages rivalisent de splendeur. Le paradis sur terre, quoi.

On a sélectionné pour vous une dizaine de cols bien connus des amateurs de belles routes du coin. Des points de passage parfaits pour votre prochain w-e ou vos prochaines vacances, non ?

Combien d’entre eux ont déjà vus vos pneus ? Quels sont ceux qui manquent cruellement à ce top dix selon vous ? On attend vos commentaires !

Coordonnées GPS et accès : Le lien « Trouver ce col » vous renvoie sur sa fiche Wikipedia. Cliquez ensuite sur les coordonnées géographiques (ex : « 44° 38′ 06″ nord, 4° 05′ 50″ est ») puis sur le bouton « Cartes externes » afin de sélectionner le support et le format qui vous conviennent.

 

Col de la croix de Bauzon (Ardèche)

Col de la Croix de Bauzon

Col de la Croix de Bauzon – Photo Anthospace – CC BY-SA 4.0

Ce col offre un beau revêtement et présente son lot de courbes qui vous permettront de mettre à l’épreuve la stabilité de votre partie cycle. La route reste cependant étroite par endroits. Le trafic y est vraiment réduit, et ça c’est suffisamment rare aujourd’hui pour être signalé !

⇒ Trouver ce col
 

Col de la Bonette (Alpes de Haute Provence)

Col de la Bonette

Col de la Bonette – Photo – CC BY-SA 3.0

Le col de la Bonette est l’un des plus élevé des Alpes avec ses 2715 mètre d’altitudes, d’où cette photo très minérale. Et pour grimper tout ça, vous imaginez bien qu’il faut une palanquée de virages ! Pour ne rien gâcher, le point de vue tout au long de la route est grandiose.

⇒ Trouver ce col
 

Col de Rousset (Drôme)

Col du Rousset

Col du Rousset – Photo Philipendula – CC BY 2.5

Passage magique entre douceur provençale et rudesse alpine, le col de Rousset fera autant briller vos yeux qu’il vous permettra de faire enfin bosser le bord de vos pneus… Le bitume y est sain et vous y trouverez des courbes douces comme des épingles serrées.

⇒ Trouver ce col
 

Col de la Croix-Morand (Puy de Dôme)

Col de la Croix Morand

Col de la Croix Morand – Photo Sylenius – CC BY-SA 3.0

L’Auvergne s’auto-proclame « région de la moto », ce qu’on ne peut pas nier quand on jette un œil à une carte routière. Avec son revêtement tout neuf, la route du col de la Croix Morand inspire confiance, et la gastronomie locale invite à récupérer les calories brûlées par le poignet droit.

⇒ Trouver ce col
 

Col des tempêtes (Vaucluse)

Col des Tempêtes Mont Ventoux

Col des Tempêtes (Mont Ventoux) – Photo BlueBreezeWiki – CC BY-SA 3.0

Le col de Tempêtes – plus connu sous le nom du sommet qu’il jouxte, le mont Ventoux – reste un lieu de rendez-vous incontournable des motards des environs et des voyageurs de passage. En été, ses 1829 mètres d’altitude vous assurent une fraîcheur plus qu’appréciable (on peut perdre 10°C entre la vallée et le sommet). La route, fréquentée mais de bonne qualité s’avère majoritairement forestière. Attention aux nombreux cyclistes également engagés dans son ascension.

⇒ Trouver ce col
 

Col de Bellevue (Réunion)

Col de Bellevue

Col de Bellevue – Photo JoKerozen – CC BY 2.5

La réunion est aussi un eldorado pour les motards. Le col de Bellevue en atteste ! La route des plaines qui permet d’y accéder est un billard, et le relief prononcé garantit des panoramas à couper le souffle et un beau taux de virages au kilomètre.

⇒ Trouver ce col
 

Col de la Faucille (Ain)

Col de la Faucille

Col de la Faucille – Photo Ain Tourisme

Jura, Bugey, Suisse toute proche, Alpes pas si loin… L’Ain occupe une position stratégique pour nous autres motards ! Le col de la Faucille en est un parfait exemple. Le tracé est roulant et incite moins à mettre de l’angle qu’à enrouler. Parfait en mode balade plus ou moins dynamique !

⇒ Trouver ce col
 

Col du Tourmalet (Hautes Pyrénées)

Col du Tourmalet

Col du Tourmalet – Photo Celeda – CC BY-SA 4.0

Parmi les cols pyrénéens, le Tourmalet porte le nom le plus illustre grâce au Tour de France. Mais s’il reste un défi pour les cyclistes, il offre aussi une belle sortie aux motards. La route est large et ponctuée de virages en épingle pour pimenter l’ascension.

⇒ Trouver de col
 

Col de Vergio (Corse)

Col de Vergio

Col de Vergio – Photo Clemence Raffi

Inutile de vanter les mérites de la Corse pour usiner les repose-pieds et charmer les pupilles. L’accès au plus haut col de Corse n’échappe pas à la règle : il offre des passages à flanc de falaise avec une vue fabuleuse sur les montagnes, et s’élargit à d’autres moments en portions plus roulantes. Attention aux animaux (chèvres, cochons) en liberté qui traversent parfois sans crier gare.

⇒ Trouver ce col
 

Col de la Schlucht (Haut Rhin)

Col de la Schlucht

Col de la Schlucht – Photo Хрюша – CC BY-SA 4.0

Le col de la Schlucht (bien content d’avoir à l’écrire et pas à le prononcer !) est l’un des spots préférés des motards du grand Est de la France. Avec ses 1139 mètres d’altitude, la route d’accès à ce col vous fera serpenter dans la forêt vosgienne. Ici, peu d’épingles serrées, surtout d’amples courbes qui s’enroulent avec fluidité. Attention à ne pas se laisser embarquer à des vitesses inavouables…

⇒ Trouver ce col
 

Col de Montmartre (Paris)

C’était juste pour la blague 🙂 Amis Parisiens, la province vous tend ses cols ! Pour une fois qu’on est mieux doté que vous…

 

Petit rappel pour ceux qui n’ont pas l’habitude de ce type de route :

  • Gaffe à la météo, ça caille souvent là-haut, et l’enneigement est plus précoce en altitude, même si ça ne se voit pas toujours de la vallée. Embarquer la doublure hiver de votre blouson ou un polaire, juste au cas où. L’idéal reste de vérifier la météo avant de partir. Prudences aussi rapport aux pierres qui peuvent parfois tomber sur la chaussée.
  • Prenez garde aux autres usagers qui peuvent couper la route dans les courbes, par manque d’expérience autant que par nécessité (encombrement des camping-cars par exemple).
  • Le revêtement peut se montrer irrégulier du fait des importantes variations de température, voire inopinément gravillonné. Roulez prudemment et bien équipé !
  • Roulez à votre rythme. Vous y allez pour prendre du plaisir, pas pour tomber un chrono. Je suis sur que vos proches acquiesceront à cette affirmation. Les riverains aussi d’ailleurs.
  • Bonne route !

    Partagez cet article

    Loïc

    Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis fan inconditionnel de routes à virages. La moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.