Essai jean moto DXR Boost


Aperçu à l’état de prototype lors de notre visite des locaux de Motoblouz en février dernier, il me tardait d’essayer le jean DXR Boost qui augurait un rapport prestations/prix/look très prometteur. Le jean moto est l’équipement complémentaire que je conseille le plus aux débutants. Alors, vous comprendrez mon enthousiasme quand on me parle d’un produit de qualité, protecteur et abordable ! Maintenant que celui-ci est disponible, voyons de quoi il retourne.

Je vous en parlais déjà à la fin de mon essai du blouson Overlap Garry : pour moi, tout ce qui peut inciter à se protéger correctement au moment de prendre le guidon est incontestablement un vrai plus en matière de sécurité routière. Et je ne parle pas des obligations bêtes et méchantes comme celle mise en place fin 2016 concernant les gants. D’autant plus lorsqu’il s’agit d’un des éléments parmi les plus oubliés de l’équipement du conducteur de deux-roues, le pantalon de moto. Nombreux sont ceux, et pas seulement chez les débutants, qui font l’impasse sur la protection du bas du corps. Alors que les jambes sont particulièrement exposées, même lors de simples chutes à l’arrêt comme je l’expliquais dans le dossier complet que j’ai publié ici à l’attention des jeunes permis.

Il est vrai que certains pantalons dédiés à la moto, notamment ceux adaptés aux saisons froides, peuvent être plus contraignants pour le néophyte qu’un pantalon classique. Même si cette catégorie s’améliore sans cesse, à l’image du Alpinestars Patron par exemple. Cependant ces dernières années, les jeans moto se sont très largement démocratisés. Ils offrent une protection très correcte (denim résistant, doublure kevlar, protections genoux…), un grand confort sur la route grâce à une conception pensée pour la moto, et un tarif de plus en plus contenu malgré les progrès techniques.

Pratique et stylé, le jean DXR Boost !

En 2017, nous sommes déjà très loin des tous premiers modèles de jeans moto à la coupe plutôt mastoc. Aujourd’hui un équipement comme le jean DXR Boost sait se faire oublier. Que ce soit sur la moto ou en marchant. Avec sa coupe slim et son coloris Raw Blue, assez sombre (également dispo en Washed blue, plus clair), il se fait discret… Et une fois descendu de votre machine, il n’y aura guère que les soufflets d’aisance au-dessus des genoux qui trahiront l’orientation moto de ce pantalon.

Le jean DXR Boost dispose de cinq poches positionnées de la même façon que sur un jean classique. Le tissu y est assez lâche pour y piocher un objet tout en gardant ses gants été. Ce jean dispose également d’une large et profonde poche zippée idéalement placée sur la cuisse gauche. Idéale pour la carte bancaire au péage par exemple, d’autant que la languette du zip se manipule là aussi très facilement, même en conservant les gants.

Le DXR Boost : un jean pensé pour le confort en moto

Grâce à son denim stretch, le jean DXR Boost reste confortable. Peu importe la position. Il se paie même le luxe d’être bien plus agréable à porter qu’un jean traditionnel, une fois assis sur la moto. En effet, ce jean a été pensé pour la pratique du deux-roues : soufflets d’aisance, au-dessus des genoux et aussi dans le bas du dos, ou encore insert en tissu élastique à l’entrejambe. De la même façon, les protections aux genoux se font oublier grâce à la souplesse du matériau employé.

Enfin, le pantalon dispose d’un double passant de ceinture à l’arrière ce qui permet un maintien parfait. Cela évite aussi au pantalon de bailler, et de laisser passer le vent dans le bas du dos…

Un jean pour les beaux jours

Argument supplémentaire pour ceux qui se détournent du pantalon moto lors des beaux jours : le jean DXR Boost est clairement pensé pour les fortes chaleurs. En comparaison de mon jean habituel, un Furygan D02 Evo, celui-ci est nettement plus aéré. Il est aussi bien plus confortable lors des journées où le thermomètre monte à son plus haut niveau !

Bien que près du corps, et disposant d’une doublure (kevlar + coton) à partir du dessus du tibia, le tissu utilisé sur ce DXR est bien plus perméable à l’air que les autres jeans moto que j’ai eu l’occasion de porter. Voire peut-être même plus qu’un jean traditionnel. Surprenant.

En revanche, la contrepartie est qu’il ne sera pas idéal par moins de 12°C. Surtout si vous êtes un tant soit peu frileux. D’autant que la coupe, près du corps, ne laisse que peu de marge pour porter un sous-vêtement technique pour vous protéger du froid.

Le DXR Boost ne fait pas dans l’économie pour vous protéger

J’en parlais un peu plus haut, les protections de genoux choisies pour le jean DXR Boost sont très confortables. Ce, grâce au matériau utilisé. Il s’agit d’une sorte de mousse haute densité. Comme le d3O employé chez Furygan, TCX ou encore Tucano Urbano, la matière est souple au repos et suit les mouvements du corps, mais elle possède une grande capacité d’absorption lors de l’impact. Ces protections sont homologuées CE.

Concernant la protection contre l’abrasion, le jean DXR Boost ne fait visiblement pas dans l’économie. Il propose en effet une doublure en Kevlar parmi les plus couvrantes que j’ai pu voir à ce jour, surtout à ce tarif. Celle-ci couvre complètement les fesses, les hanches et l’avant du jean jusque sous les genoux. Pour le confort, cette doublure est elle-même doublée par une pièce en coton très agréable.

Attention à la taille

Si comme moi vous avez des mollets assez musclés, n’hésitez pas à prendre une taille au-dessus de votre taille habituelle. En effet, le tissu à cet endroit est assez étroit. Malgré le stretch, le pantalon peut comprimer le mollet, et poser quelques problèmes au moment de le retirer.

Pour les pantalons traditionnels et jeans moto, je prends habituellement une taille correspondante à un 44 ou XL. Pour DXR, reportez-vous au guide des tailles en bas de la page produit. J’ai ici été contraint de passer à un 2XL (soit 46) pour contourner le problème. Heureusement, le tissu extensible permet de ne pas avoir un pantalon trop grand ou trop large, même dans cette taille.

Toutefois, l’information a été remontée au service chargé de la conception des produits DXR chez MotoBlouz. J’imagine que d’autres que moi rencontreront potentiellement ce même souci.

Une qualité de fabrication de haute volée, mais pas irréprochable

Difficile de reprocher beaucoup de choses au jean DXR Boost vu son tarif très contenu. On en a clairement pour son argent ! Cependant, je reste dubitatif concernant quelques points de détail. Par exemple, la couture qui permet de maintenir la partie en tissu élastique à l’entrejambe aurait mérité d’être doublée. Il faut voir avec le temps… Mais ce genre de coutures est généralement très sollicité par les mouvements du pilote.

Autre fragilité : la fixation de la doublure à l’intérieur du denim au bas de la jambe. Celle-ci se fait par l’intermédiaire de deux coutures. Elles ont pour vocation d’empêcher la doublure de rouler dans le jean au moment de le retirer (droite et gauche du mollet). Mais elles risquent de se fragiliser avec le temps. Il faut en plus y faire attention au moment d’enlever le pantalon.

Le jean moto, une avancée concernant la protection des motards

Quand un équipement de sécurité arrive à combiner protection, discrétion et confort à un prix abordable… C’est gagné !

Les équipements qui bénéficient de ce genre d’atouts poussent les plus réfractaires – pour des raisons de confort, de style ou de coût – à mieux s’équiper. Se protéger correctement sans subir davantage de contrainte est le genre de philosophie qui colle au jean DXR Boost. Et qui m’enthousiasme tout particulièrement !

Style9.5
Confort9
Coupe9
Protection8
Finition6.5
Aspects pratiques8.5

Mon avis : protection et style à un rapport qualité/prix imbattable !

Le jean DXR Boost est un jean moto qui n'est pas exempt de défaut, mais il bénéficie d'un rapport qualité/prix défiant toute concurrence. Le niveau de sécurité proposé par la grande doublure kevlar et les grandes coques de protection aux genoux n'a rien à envier à d'autres jeans moto beaucoup plus onéreux. La coupe est flatteuse et le confort remarquable. En bref, c'est un quasi sans faute !
9

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Cédric

Enseignant de la conduite et de la sécurité routière depuis 8 ans et motard depuis plus de 14 ans, j’ai lancé le site "Le Moniteur Hors Des Clous !" dans le but de partager le regard particulier que je portais sur l'actualité auto/moto, tout en amenant les lecteurs à penser “en dehors du cadre” concernant les événements en lien avec notre passion. Bénéficiant au quotidien d'une position d’observateur privilégié concernant la “Route”, j'essaye d’apporter un éclairage particulier sur la prévention routière, la législation et la formation, en dépassant les dogmes et en apportant les éléments nécessaires pour se forger sa propre opinion.