Suivez-nous  :

Comment vendre sa moto ? Les conseils de Thibaud !


Ici vient le premier article d’une série de conseils pour bien vendre sa moto. Comment vendre sa moto, comment faire, quoi faire, ne pas se faire avoir et autres astuces pour que ce moment ne devienne pas une vraie galère à devoir gérer.

Le moment de vendre sa moto est rarement une partie de plaisir. Personnellement, j’ai toujours eu un pincement au cœur lorsque j’ai vendu l’une de mes motos… Même si je savais que j’en aurai une autre en remplacement. Tous ces kilomètres et autres aventures ensemble. Snif.

Comment vendre sa moto ?

  1. La solution de facilité, c’est de la faire reprendre par un concessionnaire lors de l’achat de la nouvelle… Mais les prix proposés incluent cette « facilité », et sont du coup moins généreux que les prix des particuliers. Et puis, vous êtes obligé d’en reprendre une chez ce même concessionnaire.
  2. Certaines enseignes proposent des dépôts-ventes et s’occupent de tout moyennant une commission, cela peut être une solution, à vous de voir.
  3. Il reste ensuite le grand classique de se débrouiller tout seul, comme un gland pardon, grand.

Justement, c’est ce que je vais essayer de vous éviter… Les conseils que je vous donne sont généralement, ce que je fais quand je vends une moto voire lorsque je souhaite en acheter une ou que j’aide l’un de mes amis dans ses démarches. Certains conseils peuvent vous paraître extrêmes mais, croyez moi, j’ai malheureusement vu trop de gens se faire arnaquer et n’avoir plus que leurs yeux pour pleurer.

La première règle au Fight Club est

Le bon sens : faites preuve de bon sens ! Vous savez, la chose qu’il manque cruellement dans cette société… La seconde règle est : LE BON SENS.

1. L’annonce !

Il existe plusieurs sites sur lesquels créer une annonce pour vendre sa moto. Les grands classiques sont Leboncoin et facebook marketplace. Et justement, en parlant des réseaux sociaux, n’oubliez pas de publier votre annonce sur votre profil… Qui sait, certains de vos contacts pourront la republier et potentiellement, le futur acquéreur est parmi eux.

Un conseil : soignez votre annonce, autant dans la forme que dans le fond. N’oubliez pas de mettre suffisamment d’informations pour que les potentiels acheteurs fassent un premier tri. Cela évitera aussi les questions redondantes auxquelles vous vous lasserez de répondre rapidement… Comme ça, si une personne vous contacte pour obtenir des renseignements supplémentaires, c’est que ce qu’elle a vu lui a plu et qu’elle recherche les dernières petites informations manquantes.

Le minimum est : MARQUE MODELE ANNEE (pour le titre) et dans le texte, le kilométrage est obligatoire. Si c’est une première main, c’est bon à savoir, tout comme le dernier entretien réalisé avec date et kilométrage. L’état général de la moto, et les réparations ou entretiens à venir sont intéressants également. Pour finir, vous pouvez préciser les options éventuelles ainsi que les accessoires montés.

2. Les photos de la moto

Mettez votre moto en valeur en prenant une photo de votre moto dans son ensemble. Si, comme moi, vous n’êtes pas photographe professionnel, nos smartphones actuels nous avantagent dans ce domaine. Pour les photos secondaires, montrez les points particuliers de votre monture. Si elle a un ou plusieurs défauts, n’hésitez pas à les montrer. De toute façon, une fois devant la moto, les futurs acquéreurs potentiels les verront ! Autant faire gagner du temps à tout le monde.

3. Le prix de la moto

Ca, c’est à vous de voir ! On dit bien que tout finit par se vendre… plus ou moins vite. Essayez de regarder la valeur des autres modèles identiques (année, kilométrage, état) et faites une moyenne.

Fixer un rendez-vous avec le futur acheteur

Pour le lieu et le moment du rendez-vous avec l’acheteur, il y a 2 possibilités :

  1. s’il s’agit d’un rendez-vous pour simplement voir le véhicule, sans finalisation de vente prévue, je vous conseille (si vous êtes parano ou prudent) de choisir un lieu public et fréquenté. Et si vous connaissez l’emplacement des caméras de vidéo surveillance de votre commune… Placez-vous dans leur champ de vision.
  2. si la transaction se passe ce même jour, essayez de prendre rendez-vous dans une tranche horaire où les établissements bancaires sont ouverts.

L’essai

Aïe, le moment le plus crispant. Comment être sûr que la personne qui souhaite essayer votre moto ne va pas avoir de pépin (cf. d’accident) ? faire un excès de vitesse ? ou pire, ne va pas s’enfuir avec votre moto ? En gros, le plus simple est de ne pas faire d’essai… comme ça, pas de risque. Mais beaucoup aiment essayer, certaines personnes n’achèteront pas sans avoir testé la moto. Alors, dans ce cas

  • Concernant le pépin (accident …) : en confiant votre moto à une autre personne, si elle a un souci, c’est votre assurance qui s’en occupe… Mais vous risquez d’être impacté au niveau du bonus. Le mieux est de vous arranger avec le potentiel acheteur pour qu’il couvre l’essai avec son assurance.
  • Au niveau des « petits papiers indélicats que vous risquez de recevoir bien après l’essai« , il n’y a pas 36 solutions : prenez une photo du permis de conduire et de l’adresse de l’essayeur. Notez la date, l’heure de début et l’heure de fin. Vous pourrez le déclarer comme conducteur au moment des faits.
  • Et concernant la pire des situations… Malheureusement, c’est le genre de situations qui arrive, et de plus en plus souvent. La plupart du temps, c’est avec des motos cross. Le vendeur est contacté sur leboncoin ou par sms, un lieu de rendez-vous est donné, l’acheteur démarre la moto pour voir si tout va bien, fait une petite manœuvre et hop, l’affaire est faite… L’acheteur peut aussi laisser en caution « son téléphone » (qui ne marche plus), une fausse carte d’identité ou une carte volée, voire une sacoche remplie de papiers divers (publicités) et autres objets inutiles.

Il n’y a pas de recette miracle pour ne pas se faire avoir, il suffit de faire preuve de bon sens. Soyez bien sûr de ce que vous faites. N’hésitez pas à être un peu parano, et à partir du principe que tout peut arriver. Prenez toutes les précautions. Les arnaqueurs et voleurs ne manquent pas d’imagination et savent montrer patte blanche facilement.

Le paiement

Pour le paiement,

  • je vous déconseille les paiements en espèce. Même si, entre particuliers, la loi autorise tous les montants sans limite… Mais au-dessus de 1500 €, vous devez remplir un papier mentionnant les conditions de vente (réf service-publique.fr). En effet, les faux billets sont légion ! Même les professionnels peuvent se faire avoir. Certains sont très bien faits.
  • Le chèque de banque est un chèque émis par la banque sur son compte personnel. Il garantit l’approvisionnement du compte et vous assure de ne pas vous retrouver avec un chèque en bois. Ces chèques peuvent être remplis à la main ou à l’imprimante selon l’agence. L’inconvénient est qu’il existe également des faux chèques de banque… Pour savoir ce qu’il en est, vérifier son authenticité, le mieux est de contacter la banque émettrice. Mais attention, n’appelez pas le numéro inscrit sur le chèque : si c’est un faux, il s’agit du numéro d’un complice. Cherchez-le vous-même sur Internet. Demandez une photo du chèque en amont et faites votre recherche avant d’accepter le chèque.
  • Le virement bancaire instantané est le moyen de paiement que je préfère. C’est rapide (dans les 3 minutes suivants le transfert de l’argent), gratuit ou facturable 1 € en fonction des banques. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre conseiller bancaire pour en savoir plus.

Quels sont les papiers pour vendre sa moto ?

Cela peut paraître compliqué mais c’est très simple en réalité. Je ne vais pas tout répéter, vous pouvez voir la procédure complète sur le site de l’Etat : service-publique.fr Sachez que tous les outils sont disponibles gratuitement sur les sites officiels tels que l’ANTS pour Agence Nationale des Titres Sécurisés

Pour faire simple, vous aurez besoin d’un ordinateur, un smartphone ou une tablette avec accès Internet. Et si possible, d’une imprimante. Vous remplissez le certificat de cession en ligne et donnez le code de cession à l’acheteur. N’oubliez pas de lui donner un certificat de situation administrative. Terminez la transaction en lui donnant la carte grise complète en ayant pris soin de la barrer et de marquer « VENDU LE xx/xx/xx à xx h xx » et signez-la.

Et maintenant, foncez acheter votre nouveau bébé. Et profitez de ce changement pour changer aussi (et assortir ainsi) votre équipement 😉

Partagez cet article

Thibaud

Amateur de gros roadsters et de routes à virages. La moto pour moi est un loisir, je l'utilise rarement en tant qu'utilitaire, je me balade souvent avec les copains ou en duo avec mon fils.

2 commentaire(s)

Ajoutez le votre
    • Thibaud 14 juin, 2024 at 23:21 Répondre

      De rien, c’est avec plaisir. N’oubliez pas les règles de prudences, notamment pour le vol de moto cross. C’est une catastrophe en ce moment.

Ajouter un nouveau commentaire

Exit mobile version