Guide d'achat
Bien choisir son antivol moto

Bien choisir son antivol moto

Avec un deux-roues volé toutes les quatre minutes en France, l'antivol moto reste hélas un accessoire indispensable, aussi bien en déplacement qu'au garage. Vous le savez, rien n'arrêtera un voleur déterminé, mais il est possible de le retarder au maximum. Mieux, avec le bon équipement, vous pouvez même le dissuader de s'attaquer à votre moto/scooter/trois-roues et lui faire comprendre qu'il vaudrait mieux se tourner vers une proie plus facile... Ce guide vous aidera à y voir plus clair sur les modèles d'antivols, alarmes et traceurs GPS disponibles sur Motoblouz, sur la technologie qu'ils embarquent et les points à surveiller avant d'acheter. Une aide bienvenue pour faire le bon choix !

La technologie des antivols moto

Les antivols mécaniques s'appuient sur des technologies qui rendent leur fracturation complexe. L’idée est de retarder les voleurs ou - mieux - de les dissuader de s'attaquer à votre machine.

Les matériaux des antivols moto

À protection égale, un matériau performant permet de limiter le poids et l'encombrement de l'antivol. Voici les métaux les plus communément employés dans la fabrication des antivols moto, par ordre de résistance :

  • Acier inox : Utilisé pour le corps ou l'extérieur de certains bloque-disques, l'acier inox se montre peu résistant à la découpe, mais présente l'avantage de ne pas craindre la corrosion et peut être utilisé sans revêtement ou peinture. Une épaisseur importante de métal est capitale.
  • Acier trempé : Acier ayant subi un traitement thermique en surface qui renforce sa dureté. L'acier trempé est difficile à scier ou meuler, mais facile à casser à la masse.
  • Acier carbure : L'acier au carbure de tungstène (dit acier carbure) est l'acier des pointes de forêts. Très dur à couper mais cassant, il n'est donc utilisé que pour certaines goupilles de verrouillage inaccessibles avec un outil lourd.
  • Acier cémenté : Il s'agit généralement d'un alliage de métaux, ayant bénéficié d'un traitement de surface qui a durci l'extérieur de l'antivol. L'attaque avec un outil de coupe est rendu plus compliqué. Dans le même temps, le cœur du métal garde une certaine souplesse qui l'empêche de rompre sous les coups. Également appelé acier durci, c'est l'acier le plus adapté et le plus commun dans les antivols moto.

Chaîne antivol moto en acier cémenté

Les serrures

La serrure peut être le point faible d'un antivol bien conçu par ailleurs. Surveillez ces caractéristique.

  • Serrure tube : Communes il y a quelques années, ces serrures se montrent plus faciles à crocheter que les autres, c'est à dire à ouvrir par d'autres moyens qu'avec leur clé attitrée. Les serrures tube sont donc à éviter au maximum.
  • Serrure anti-crochetage : Il s'agit d'une série d'aménagements qui rendent la serrure à goupilles plus difficiles à crocheter. Les clés avec des sections complexes décuplent la difficulté de crocheter une serrure, par exemple.
  • Serrure à disques : Pas de goupille ici, mais des disques avec des empreintes différentes. C'est le nombre de disques qui rend l'ouverture avec un outil de crochetage compliqué ou non. Le nombre de combinaisons peut aller de quelques centaines pour un antivol entrée de gamme à plus d'un million avec un antivol haut de gamme.
  • Serrure anti-perçage : Les serrures anti-perçage disposent d'une pièce rotative à l'entrée qui bloque le forêt de la perceuse et le fait tourner dans le vide. Sur certaines serrures Abus, c'est toute la serrure qui est montée sur roulement afin de rendre le perçage impossible.
  • Serrure électronique : Elles s'ouvrent non avec une clé mais avec un badge transpondeur, un smartphone, etc. Le gain en confort d'utilisation est notable.

Perçage d'une serrure d'antivol
Une serrure anti-perçage