FAQ : Tout savoir sur l’huile moto 4-temps


Que savez-vous du contenu de votre bidon d’huile préférée ? Cet article réunit les questions les plus fréquentes (FAQ) que nous autres motards nous posons sur l’huile qui lubrifie le moteur de nos motos 4-temps. Cette liste est évolutive : n’hésitez pas à poser vos propres questions dans les commentaires ou à revenir de temps en temps pour en apprendre davantage sur l’huile moto !

À quoi sert l’huile dans un moteur 4-temps ?

À lubrifier la mécanique pardi ! Bien vu, mais pas seulement…

  1. Lubrifier = Réduire les frottements, c’est à dire améliorer le rendement moteur et limiter l’usure
  2. Refroidir = Abaisser la température du moteur, avec ou sans l’aide d’un circuit de refroidissement à eau
  3. Protéger = Couvrir les pièces mécaniques d’un film qui empêche leur oxydation
  4. Nettoyer = Récolter les particules métalliques produites par l’usure naturelle du moteur et les déposer dans le filtre à huile

Quelle huile choisir pour ma moto ?

Dans ce domaine, pas d’impro : suivez les préconisations du constructeur de votre moto. Rendez-vous dans le guide utilisateur de votre bécane pour trancher ! La viscosité est en effet déterminée par rapport aux spécificités du moteur. Sauf cas particulier (ex : circulation durable dans un climat non tempéré, compétition) la modifier, c’est risquer d’accélérer son usure. En revanche, vous pouvez choisir la marque que vous préférez, tant que vous respectez la viscosité préconisée.

Vidange huile moto

Combien contient le carter d’huile de ma moto ?

Combien contient mon carter d’huile ?

Une nouvelle fois, cette information est disponible dans le guide utilisateur de votre moto. Si vous n’arrivez plus à mettre la main dessus, la contenance est parfois gravée sur le carter, près du bouchon de remplissage. Sinon, ce site pourra vous dépanner : il liste le type d’huile préconisée et son volume nécessaire pour la plupart des motos du marché.

La viscosité, késako ?

La viscosité désigne la résistance à l’écoulement d’une huile. Plus l’huile est épaisse (haute viscosité), plus elle circule lentement dans le moteur. Les huiles moto sont dites « multigrades », ce qui veut dire qu’elles correspondent à deux grades de viscosité (norme SAE) :

Viscosité huile moto

La viscosité des huiles multigrades selon la norme SAE

Les normes JASO et API, pour quoi faire ?

JASO et API sont les autres normes régulièrement utilisées pour évaluer la qualité des huiles moteur. Pour être labellisées, les huiles sont mises à l’épreuve au banc d’essai et directement via des tests en moteur.

La norme API classe les huiles par catégories liées à leur niveau de performances, dont l’intitulé est composé de deux lettres (CF, SE…). Pour les moteurs essence, la première lettre est toujours S. La seconde indique le niveau de performance : plus l’huile convient à des moteurs récents, plus la lettre avance dans l’alphabet. Une huile SN couvre toutes les propriétés des huiles « inférieures » (SM, SL, SJ…) Cela dit, en ce qui concerne les motos, les huiles les plus performantes (SN, SM, etc.) peuvent présenter des propriétés anti-friction trop avancées. Celles-ci risquent cependant d’engendrer une glisse de l’embrayage. Il convient de nouveau de respecter les préconisations du constructeur, qui peut ne pas dépasser la norme SH pour certains.

La norme JASO est un complément utile à la norme API. Elle classe les huiles en catégories qui spécifient si elles conviennent ou non aux embrayages à bain d’huile :

  • Les huiles JASO MA (MA1 et MA2) conviennent à ces embrayages « humides », limitant les risques de glisse entre les disques. Les huiles MA2 limitent davantage les frottements que les huiles MA1.
  • Les huiles JASO MB sont adaptées aux scooters à transmission variable continue, donc exempts de boîte de vitesse.
Huile synthèse moto

Huile 100% synthèse ou semi-synthétique ?

Mon huile moto, synthétique ou semi-synthétique ?

Obtenues par la chimie, les huiles synthétiques assurent de meilleures performances et une plus grande durabilité. Elles sont généralement préconisées sur les motos qui prennent beaucoup de tours (quatre-cylindres de sportives).

Les huiles semi-synthétiques y ajoutent une partie d’huile minérale (du pétrole raffiné en simplifiant). Plus économiques, elles conviennent à la plupart des motos du marché, notamment en usage purement routier.

Les deux types sont complétés de nombreux additifs pour améliorer leur efficacité.

Quand vidanger ma moto ?

Au fil des kilomètres, l’huile s’use, s’encrasse et s’oxyde. Elle perd finalement ses propriétés jusqu’au point où elle ne joue plus bien son rôle. Une nouvelle fois, suivez les préconisations du constructeur pour connaître la bonne fréquence de vidange. Généralement, elle est nécessaire tous les 5 à 10 000 km selon les moteurs, ou à défaut tous les ans.

Que prévoir à chaque vidange ?

Vous aurez besoin par ailleurs d’un bac à vidange, d’une clé à filtre, d’un entonnoir, de gants résistants aux hydrocarbures, de chiffons et de l’outillage courant du mécanicien.

Consultez notre tuto vidéo « Vidanger sa moto » pour en savoir plus sur la façon de procéder :

Qu’est-ce qui fait le prix d’une huile ?

Une huile conforme aux normes répond au cahier des charges des constructeurs moto. Cependant, il existe des différences qui expliquent les variations de prix :

  • Les formulations : les composants de l’huile doivent faire appel à des bases et additifs de nature très variées en fonction des performances à atteindre. Plus une huile doit répondre à des besoins pointus question régime moteur et température d’opération, plus ces composants sont performants et donc chers.
  • Le degré d’innovation : Aussi performante soit-elle, une huile moto dont la technologie est âgée de 10 ans est amortie. Son prix s’en ressent par rapport à une concurrente dont la formule est plus récente.
  • Le marketing : Le packaging, la notoriété, le sponsoring, tout cela se paie.

J’espère que ce papier répond aux questions que vous vous posiez sur l’huile moteur des motos 4-temps. S’il reste des zones d’ombre, n’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires : j’enrichirai la FAQ au fur et à mesure !

Merci à Jian Khan pour ses conseils

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.