Nouveautés moto 2018 : Les Japonaises à l’EICMA !


Yamaha Niken

A Milan, le Esposizione Internazionale Ciclo Motociclo e Accessori, ou EICMA, vient de fermer ses portes. Il s’agit comme chaque année d’un salon majeur dans l’univers de la moto, là où les constructeurs ont pris l’habitude de dévoiler le gros de leur catalogue pour l’année à venir. On fait le tour des nouveautés moto 2018 !

Depuis quelques années certaines marques annoncent leurs prochains modèles quelques jours avant le show par l’intermédiaire de conférences afin d’éviter qu’une nouveauté passe inaperçue. Ainsi les constructeurs japonais ont déjà dévoilé certains de leurs modèles lors du salon de Tokyo fin octobre.
Cependant l’EICMA reste un moment privilégié permettant à la presse et au public européen de voir « en vrai » toutes ces nouveautés moto 2018 pour la première fois et réserve toujours quelques surprises de dernière minute.

Et cette année, plusieurs constructeurs étaient attendus au tournant, après avoir teasé plusieurs grosses nouveautés ou évolutions de leurs machines. Voyons ensemble les grosses annonces de ce salon 2017 au travers de deux articles (la liste n’est pas exhaustive).
Enfin dans la 3ème partie, plusieurs rédacteurs d’#EnjoyTheRide donneront leurs avis sur les nouveautés 2018 ainsi que leurs coups de cœur.

Yamaha, la troisième voie

Malgré ses présentations du salon de Tokyo il y a quelques semaines, le constructeur d’Iwata avait gardé quelques cartouches en réserve pour Milan, notamment concernant ses best-sellers européens, à savoir la gamme MT.

Yamaha MT-07 2018

Yamaha MT-07 2018

La MT-07 fêtera en 2018 sa 4ème année de commercialisation, le moment était venu de lui faire un petit relooking. Le phare et les écopes sont modifiés pour lui donner un look plus proche de celui de la MT-09 (dans sa première version). Les suspensions sont améliorées suite aux retours des propriétaires à ce sujet, et l’ergonomie est revue de façon à mieux accueillir les pilotes de toutes les tailles grâce à une modification de la forme de la selle et du réservoir. Aucun changement à signaler côté moteur.

Yamaha MT-09 SP 2018

Yamah MT-09 SP 2018

La MT-09 se voit doublée d’une version MT-09SP au catalogue à l’instar de la MT-10SP. Le but est de palier les faibles performances des suspensions d’origine, en proposant une fourche et un mono-amortisseur signés Öhlins entièrement réglables.

Yamaha Tracer 900 2018

Yamaha Tracer 900 2018

La Tracer 900 évolue également. Pas de modification moteur ici non plus, mais une meilleure ergonomie et plus de protection grâce un carénage au dessin subtilement modifié. On trouve de nouvelles selles pilote et passager (réglables pour le conducteur), un guidon plus étroit, des repose-pieds et poignées passager revues. Concernant la partie cycle, le réglage d’origine des suspensions est corrigé et le bras oscillant rallongé pour plus de stabilité.

Yamaha Tracer 900 GT 2018

Yamaha Tracer 900 GT 2018

En plus de ces évolutions sur le modèle « standard », apparaît au catalogue une Tracer 900 GT. Celle-ci dispose de suspensions plus haut de gamme entièrement réglables, de valises latérales, de poignées chauffantes, d’un shifter (en montée de rapport uniquement) et d’un régulateur de vitesse, le tout de série. On trouve également un nouveau tableau de bord TFT couleur semblable à celui de la R1.

Yamaha Ténéré 700

Prototype de la Yamaha Ténéré 700

A côté de la gamme MT, après la T7 l’année dernière, Yamaha a dévoilé une nouvelle version de son prototype de 700 Ténéré qui adopte le moteur CP2 de la MT-07, revu pour se plier à une utilisation off-road.
On a également pu découvrir une nouvelle version du gros trail de Yamaha : la Super Ténéré Raid Edition, équipée d’une nouvelle bagagerie de plus grande contenance, une plus grande bulle et des déflecteurs. Une version également mieux protégée avec un grand sabot moteur clairement destinée aux baroudeurs.

Yamaha Niken

Yamaha Niken

Le salon aura aussi été l’occasion de revoir le Yamaha Niken, officialisé au salon de Tokyo et présenté dans une version normalement proche de la celle qui sera commercialisée au second semestre 2018.
Le fameux 3 roues au moteur CP3 issu de la MT-09 fait beaucoup parler lui et peut laisser dubitatif de nombreux motards qui cherchent à faire rentrer l’engin dans la « case » moto. Mais peut-on seulement comparer ce concept à une moto ?
Il faut reconnaître que Yamaha ose de nouvelles choses en tentant une sorte de « troisième voie », ce qui ne peut être que positif en terme de technologies développées. Le constructeur annonce que sa machine sera essentiellement tournée vers un usage sportif, autorisant des prises d’angle importantes.

Honda : Plongée dans le néo-rétro

Honda CRF1000L Africa Twin 2018

Honda CRF1000L Africa Twin 2018

Chez Honda, on trouve (déjà !) une évolution de l’Africa Twin : pas de changement majeur, mais l’ajout de plusieurs assistances telles qu’un accélérateur électronique « Throttle by wire » permettant de sélectionner 3 types de réponses différentes de la poignée de gaz selon la situation et 4 modes de conduites. On trouve également une optimisation du système de contrôle de couple HSTC (Honda Selectable Torque Control).
Les valeurs de couple et de puissance ne changent pas mais des conduits d’admission plus long permettraient plus de réactivité. Enfin elle perd un peu plus de 2kg grâce à l’adoption d’une batterie lithium-ion.

Honda X-ADV 2018

Honda X-ADV 2018

Même genre de mise à jour pour le Honda X-ADV, l’étonnant scooter-trail, qui adopte le système HTSC et un nouveau mode de conduite adapté à la conduite sur les petits chemins.
Autre nouveauté de cette version 2018, la possibilité de bridage à 47.5cv (53cv initialement) afin de rendre l’engin accessible aux conducteurs munis d’un permis A2.

Honda CB1000R 2018

Honda CB1000R 2018

Le projet « Neo Sport Café » (NSC) avait été teasé lors du salon de Tokyo et on attendait la nouvelle  CB1000R… Mais Honda a frappé un grand coup en dévoilant son nouveau gros roadster qui fait bien partie du concept NSC !
Et c’est la surprise : fini le design futuriste proche des Kawasaki Z1000 ou de la Yamaha MT10 qui étaient ses concurrentes directes, Honda prend la tangente : le CB1000R nouveau adopte un style proche du néo-rétro (avec de faux airs de BMW Nine-T), proche du concept « roadster » original, qui se veut plus intemporel. Retour au phare rond et a un habillage limité au strict minimum.
Vu les premières réactions enthousiastes, on peut dire que Honda a visé juste !
Mais qu’on ne s’y trompe pas, la mécanique reste ultra moderne, et il s’agit bien du moteur de la CBR1000RR dégonflé à 145cv et on retrouve d’ailleurs une grande partie de l’électronique de la sportive.

Sur la base de cette toute nouvelle CB1000R, Honda présentait sur son stand le concept CB4 Interceptor, un sublime café racer high-tech.

Honda CB300R 2018

Honda CB300R 2018

Et la surprise de cette gamme Neo-Sport-Café continue avec 2 machines supplémentaires : Les Honda CB125R et CB300R.
La déclinaison 300 cm³ (286 cm³ exactement, même bloc que sur CBR300) se destine au permis A2, avec une puissance de 31cv et un usage restant économique. Pour autant Honda ne veut pas en faire une moto au « rabais » et assure d’une finition haut de gamme et d’un équipement surprenant pour la catégorie. En atteste la présence d’une centrale inertielle, qui analyse l’assiette de la moto afin d’optimiser le freinage et le fonctionnement de l’ABS.

Honda CB125R 2018

Honda CB125R 2018

La CB125R constituera quant à elle une excellente alternative aux Yamaha MT-125 et Duke 125 dans le segment des roadsters 125.

Honda GL1800 Goldwing 2018

Honda GL1800 Goldwing 2018

On a enfin pu apercevoir la nouvelle GL1800 Goldwing. Faire évoluer un mythe n’est jamais une mince affaire, encore moins quand on parle d’une moto aussi mythique.
Honda a pris le pari de complètement repenser son vaisseau amiral : la version 2018 se montre plus légère (pour une Goldwing s’entend, 365kg tout de même), plus compacte et revendique une allure plus sportive. Cela ne se fait pas sans une baisse de la capacité d’emport qui s’établit désormais à 110 litres. Elle adopte une nouvelle suspension avant semblable au telelever de BMW qui permet de conserver la moto à plat même sur les gros freinages et un mode permettant de rouler « au pas » afin de faciliter les manœuvres à très basse vitesse. Enfin elle sera également disponible dans une version équipée de la boîte automatique DCT.
L’équipement de bord est entièrement revu, et s’inspire beaucoup de ce qui existe dans le milieu automobile avec un large écran 7 pouces et un joystick central permettant de naviguer dans les nombreux menus.

Kawasaki, grand tourisme rapide

Kawasaki Ninja H2 SX 2018

Kawasaki Ninja H2 SX 2018

Du côté de Kawasaki, on trouve la H2 SX, la déclinaison sport-GT de la maintenant célèbre ultra sportive H2 à moteur compressé.
Le moteur conserve son compresseur et ses 200cv, mais a été revu de façon à offrir plus de disponibilité à bas et moyen régime et devrait être moins gourmand en carburant. Bagagerie complète assortie à la moto et confort revu pour le pilote et le passager sont de rigueur, de même qu’une protection adaptée aux longs voyages.
Machine haut de gamme oblige, la H2 SX reprend toutes les assistances électroniques disponibles chez Kawasaki. Disponible en concession dès le printemps prochain pour un tarif avoisinant les 23000€.
On note aussi la présence d’une version estampillée « SE« , qui ajoute quelques accessoires comme un écran TFT couleur au tableau de bord, les phares adaptatifs en virage, des poignées chauffantes…

Kawasaki ZX-10R SE 2018

Kawasaki ZX-10R SE 2018

Côté sportives, la Ninja ZX-10R SE a été dévoilée : une évolution de la ZX-10R munie de suspensions Showa semi-actives, dont les paramètres sont contrôlés par l’électronique en fonction du mode de conduite, à l’instar de ce que propose la Ducati Panigale S par exemple.

Kawasaki Z900 RS 2018

Kawasaki Z900 RS 2018

En plus de la sulfureuse néo-rétro Z900RS présentée à Tokyo fin octobre, la Z900RS Café était présentée à Milan. Affublée d’un carénage tête de fourche enveloppant résolument rétro et d’une selle spécifique, la position se veut plus en avant grâce à un guidon plus bas. Kawasaki devrait proposer un large catalogue d’options permettant de customiser sa machine.

Autre nouveauté à destination des motards en permis A2, la pertinente Ninja 400 (qui remplace la Ninja 300), équipée d’un twin parallèle développant 45cv et récupérant certains éléments d’autres machines de la marque comme le tableau de bord de la Ninja 650. Celle-ci est prévue pour Mars 2018 pour un tarif qui devrait être inférieur à 6 000 €.

Pour finir, Kawasaki communique sur l’arrivée d’une Z125 et d’une Ninja 125 pour la fin 2018.

Suzuki, le calme plat

Chez le constructeur d’Hamamatsu, il faut dire que c’est très calme. Après les grosses nouveautés de la marque présentées l’an dernier, GSX-R1000 et GSX-S750 en tête, il ne reste plus grand chose de neuf à se mettre sous la dent cette année.

Suzuki SV 650 X 2018

Suzuki SV 650 X 2018

Signalons tout de même la présence de la SV650 X, sorte de déclinaison café racer du célèbre roadster.

Suzuki GSX-R 125 2018

Suzuki GSX-R 125 2018

On retrouve aussi les GSX-S125 et GSX-R125, deux nouveautés partageant une base commune présentées il y a quelques semaines.

Tags Salon moto

Partagez cet article

Cédric

Enseignant de la conduite et de la sécurité routière depuis 10 ans et motard depuis plus de 15 ans, j’ai lancé le site "Le Moniteur Hors Des Clous !" dans le but de partager le regard particulier que je portais sur l'actualité auto/moto, tout en amenant les lecteurs à penser “en dehors du cadre” concernant les événements en lien avec notre passion. Bénéficiant au quotidien d'une position d’observateur privilégié, j'essaye d’apporter un éclairage particulier sur la prévention routière, la législation et la formation, en dépassant les dogmes et en apportant les éléments nécessaires pour se forger sa propre opinion.