Suivez-nous  :

Faire chauffer sa moto avant de partir, bonne ou mauvaise idée ?


Faire chauffer sa moto avant de partir rouler

Faire chauffer sa moto avant de partir, un réflexe pour pas mal de motards. Mais est-ce vraiment un gage de longue vie pour nos précieuses mécaniques ? Pour savoir à quoi s’en tenir, on s’est penché sur la question. Et vous allez voir, la réponse va vous surprendre !

Il suffit de voir dans quel état nous met un reproche avant qu’on ait pris notre premier café le matin pour se dire qu’être brusqué à froid ne réussit à personne… C’est sans doute pareil pour nos motos, non ? Voilà une bonne raison pour faire consciencieusement chauffer sa moto avant de partir. Nous sommes nombreux à faire ça, parce qu’on se dit que rouler avec un moteur à température, c’est mieux pour limiter l’usure. Il y a du vrai là-dedans, mais pas autant qu’on pourrait l’imaginer !

moteur de moto Kawasaki en train de chauffer
Faire chauffer le moteur, la base pour limiter l’usure

Alors oui, mais non !

Il suffit de demander aux mécanos moto ce qu’ils en pensent, ce qu’on a fait pour vous. Et autant partir gaz en grand juste après avoir fait craquer son moteur est à proscrire – mais quel sauvage ose faire une chose pareille ?! – autant faire chauffer le moteur moto béquillée pendant 10 minutes n’est pas une bonne idée non plus !

« Laisser monter son moteur en température trop longtemps à l’arrêt n’est pas idéal pour la simple et bonne raison qu’une moto, c’est fait pour avancer !« 

Laisser monter son moteur en température trop longtemps à l’arrêt n’est pas idéal pour la simple et bonne raison qu’une moto, c’est fait pour avancer ! Faute de refroidissement éolien sur les parties normalement exposées au vent, la montée en température n’est pas du tout homogène au sein du moteur. Le haut moteur est trop chaud, le reste pas assez. La circulation des fluides – huile ou liquide – ne fait qu’y pallier. Tout ça joue sur la dilatation, la lubrification, etc.

Faire chauffer sa moto avant de partir, la bonne pratique

Motard équipé en train de faire chauffer sa moto avant de partir
Ne démarrez votre moto que lorsque vous êtes quasiment prêt à partir

Comment bien faire chauffer sa moto avant de partir, alors ? Vous allez voir, c’est assez logique. Et cerise sur le gâteau, ça se combine bien dans une routine de départ, même les matins où vous êtes pressé(e) !

  1. Préparez-vous normalement – enfilez blousons, pantalons, bottes, etc. Emportez gants et casque avec vous.
  2. Sortez la moto du garage/box/préau/… (rayez les mentions inutiles) puis démarrez-la.
  3. Prenez le temps de bien enfiler votre casque puis vos gants.
  4. Roulez !

Attendez, en vrai, ce n’est pas terminé ! Ces quelques minutes de chauffe auront suffi à rétablir la pression d’huile, à la faire légèrement monter en température et à recouvrir les pièces moteur d’un film lubrifiant bienfaisant. Mais la vraie clé, c’est de rouler tranquille les premiers kilomètres, autrement dit de ne pas monter dans les tours à l’excès.

Une mise en route qui s’applique aussi à vos pneus, qui prendront gentiment leur température optimale d’adhérence, vous évitant tout risque de glisse inopinée. Et ça vous laisse le temps de reprendre la machine en main, en fonction des conditions de roulage du jour. Bref, du tout bon !

Motard sur une moto Honda Fireblade en train de faire chauffer sa moto en roulant tranquilement les premiers kilomètres
Roulez tranquilou les premiers kilomètres pour que le moteur finisse de chauffer – Photo Ante Samarzija

Une fois que le thermomètre moteur est au vert, c’est bon, vous pouvez exploiter votre machine à son plein potentiel. Dans le cadre d’un usage routier, s’entend, n’allez pas nous faire dire ce qu’on n’a pas dit !

Petite précision : ces conseils concernent le gros du parc moto actuel, mais il existe comme toujours des exceptions. Les motos de plus de trente ans ou les deux-temps par exemple réclament un traitement différent. Autre époque, autres mœurs !

Et vous, est-ce que vous avez d’autres habitudes à l’heure de démarrer votre moto ?

Photo mise en avant : Sourav Mishra

Tags Mécanique

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis fan inconditionnel de routes à virages. La moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.

16 commentaire(s)

Ajoutez le votre
  1. Christian 26 février, 2024 at 19:27 Répondre

    Oui, il y a la moto électrique, comme dit l’autre, mais je ne compare pas ce moyen de transport avec une vraie moto qui apporte elle de vraies sensations… dont celle de la laisser s’ébrouer en chauffant deux minutes avant de partir sur un filet de gaz.

  2. Bonnet 26 février, 2024 at 18:36 Répondre

    Popop ! Ma bagnole hdi 90 de 2007 que j’ai depuis 2011, 255 000 km, demarage, j’attends moins de 10 secondes et je pars tranquillou (été comme hiver)… et elle tourne nikel (turbo d’origine) … quand j’aurais ma moto 4 temps je ferais exactement pareil …
    Pour l’instant moteur 2 temps 125 nsr-r de 1996, la par contre je laisse chauffer le moteur plusieurs minutes avant de partir tranquille …
    🙂

  3. Lionel 26 février, 2024 at 10:12 Répondre

    Bonjour, je n’ai pas de feux tricolores avant 30 km, sûr qu’elle sera à bonne température ! J’ai 68 ans et avec les 2 temps, je faisais chauffer le berlingot, mais depuis que j’ai des 4 temps, je m’équipe et je démarre en douceur (vu mon âge !) sans pré-chauffage. Bien à vous et soyez prudent !

  4. Christian B 25 février, 2024 at 18:00 Répondre

    Que ce soit ma Guz Calif ou ma Harley Low rider je démarre avec l’embrayage serré pour désolidariser l’embrayage du moteur, Le starter est a bannir pour le carburateur une fois le moteur démarré. Pour l’injection faut laisser tomber les tours mais rien n’empêche de rouler après le démarrage. Tout est dans les tours aussi , il ne faut jamais brusquer un moteur froid que ce soit une moto de 1975 ou de 2015. Être motard c’est aimer la mécanique qui le vaux bien.

  5. DREMIERE 24 février, 2024 at 17:57 Répondre

    Les motos récentes à haut niveau de technologie embarquées possèdent l’indicateur de chauffe. Tant qu’il n’est pas au vert, pas de haut régime. Facile!

  6. JP F 24 février, 2024 at 09:39 Répondre

    Bonjour… Concernant mes « machines » (BMW nine T & HD forty height) étant dans un garage non chauffé, cela dépend beaucoup de la saison… Du printemps à l’automne, quand les températures sont douces… Comme indiqué je démarre, le casque, les gants et c’est parti… Par contre en hiver, quand la température avoisine le 0… Je reconnais laisser tourner un peu plus, (car je pense à la viscosité de l’huile…et aux gros écart de température pour les pièces). Puis « à l’oreille » + petit coup de gaz on capte quand c’est mieux …

  7. Binnat 23 février, 2024 at 07:03 Répondre

    Salut les Potos,
    Moi pas de blême, départ roues arrière de la pente du garage.a fond les gaz
    Allez bonne journée.
    C pas vrais…😀
    Prudence les coupains 💞

  8. TOUZALIN 21 février, 2024 at 23:35 Répondre

    Quelques minutes de chauffe le temps de sortir la moto de sont abris et de fermer les portes sont suffisants, ensuite rouler tranquille sans monter dans les tours ni forcer sur la mécanique à bas régime, sur les moteurs coupleux par exemple. L’idéal est maintenir un régime moyen bas.

  9. Jaicruvoir 21 février, 2024 at 05:57 Répondre

    Toujours chauffer sa moto au moins jusqu’à ce que le starter automatoque se coupe ou que le ralenti redescend.

    Je ne parts pas temps que les temperature du LDF soit à 50 °C

    N’écoutez pas ceux qui disent économiser votre essences…

  10. Christian 20 février, 2024 at 22:20 Répondre

    C’est toujours stimulant de lire des idées sur les motos des autres.
    On l’aime tant notre machine….
    Rien que d’en parler me fait plaisir.
    La mienne , c’est une virago 1100 yam.
    Peu kilométrée.
    J’y fais attention, c’est un bel objet, je suis fiers de l’avoir.
    Je la l’ai dans son jus et confesse que je l’admire un peu…beaucoup.
    Elle me donne de la joie. Bref, du coup ça me réchauffe de vous en parler. Je m’installe confortablement dans votre communauté chaleureuse. Amitiés partagés.
    Christian

  11. Thierry Gabriel 20 février, 2024 at 21:42 Répondre

    Oui, perso je me fixe de rouler maxi à 2000 trs pendant quelques minutes et puis monter progressivement dans les tours… avec ma Guzzi V7 je suis grosso modo à 80 en 6ème, ce qui permet de rouler dans le trafic tranquillou…
    cela pemet de faire chauffer la moto (moteur, pneus..) et aussi… le pilote 🙂

  12. Didier 20 février, 2024 at 18:45 Répondre

    Perso, je démarre et je laisse tourner 5 secondes j’ arrête le moteur, je sors la moto etc…pendant ce temps là, la chaleur du 1er démarrage se disperse dans le cylindre et dilate la chemise (plus longue à se dilater que le piston ) çà met le cylindre en chauffe de façon plus homogène et ensuite 2ème démarrage, préparation casque, gants etc…et en route en douceur les premiers kms….

  13. Nico 20 février, 2024 at 15:58 Répondre

    Il faut démarrer le moteur en tenant la moto droite, sinon l’huile est mal répartie et le démarrage provoque un effort non prévu.

    Sinon, il y a la moto électrique… plus de problème de chauffe moteur !

Ajouter un nouveau commentaire