Essai du casque Shoei NXR 2


SHOEI NXR 2 - Vue coté

J’ai essayé en avant-première le casque Shoei NXR 2, une des grosses nouveautés de l’année et l’évolution du premier Shoei NXR qui était déjà une grande référence. Pendant un mois, j’ai pu l’utiliser sur nos routes avant sa commercialisation afin que vous puissiez faire votre choix quand il sera disponible.

Prenez le premier Shoei NXR, sorti en 2014, il était déjà, et jusqu’à aujourd’hui, une référence dans le casque intégral sport / route. Du moins, il était ma référence jusqu’à ce que j’essaie ce casque Shoei NXR 2. J’avais fait l’essai du casque Shoei NXR ainsi que de son écran photochromique sur ce blog. Je ne sais pas comment Shoei a fait pour améliorer ce casque qui était déjà parfait… Mais ils l’on fait !

Attention spoiler : il est encore mieux que le précédent. Ne réfléchissez pas, foncez, achetez-le. Voilà le résumé de mon essai. Et pour ceux qui veulent aller plus loin, je vous le présente sous toutes ses coutures et sans pitié. Essayez d’y résister après ça.

Notez qu’il sera disponible aux environs de la mi-septembre 2021 et que certains écrans (comme le photochromique) ne le seront qu’à partir de la mi-janvier 2022.

brochettes de casque Shoei NXR, premier et deuxième du nom

Le casque Shoei NXR 2 au centre, entouré de 2 NXR 1

La nouvelle norme ECE 22-06

Comme Loïc nous l’expliquait il y a quelques temps dans son article dédié, l’année 2023 est l’année de la mise en place de la nouvelle norme d’homologation des casques. Finie la norme ECE 22-05, bienvenue à la norme ECE 22-06. Le casque Shoei NXR 2 est le premier casque de la marque Shoei à obtenir cette homologation, ils prennent de l’avance.

Et, pour nous les casqués, ça change quoi ? Plus de protection, cette norme est plus sévère. Soyez rassurés, les anciens casques seront quand même valables pour rouler sauf que vous ne pourrez plus en acheter passée une certaine date.

La contrepartie est une très légère augmentation du poids du casque. Le NXR 1 était donné pour 1350 g en taille M avec tous les accessoires. Ici, le casque Shoei NXR 2 avec sa nouvelle norme est à 1400 g en taille M avec tous les accessoires. Autant dire que je n’ai pas senti la différence sur ma tête.

La simplicité en ligne de mire

Comme sur le précédent modèle, Shoei renoue avec cette épuration qui a fait son succès. Très proche de l’ancien modèle dont il reprend les principales lignes, le casque Shoei NXR 2 possède néanmoins sa propre identité visuelle. On retrouve toujours cette échancrure à l’embase du casque, comblée par les mousses de joue… Mais plus enveloppante sur cette seconde génération. Pas d’écran solaire interne, une boucle double-D pour la jugulaire. L’essentiel, juste l’essentiel et qui suffit amplement. Des améliorations d’une base déjà très bonne dont je n’avais rien reproché. C’est simple, prenez un produit parfait et améliorez-le, vous aurez le casque Shoei NXR 2. Vraiment oui, ce casque est une tuerie. C’est dommage que je doive rendre mon modèle d’essai destiné à la presse.

ligne sport et écran plat pour le casque Shoei NXR 2

Une ligne très sport et un écran presque plat

Le jeu des différences

Pour les possesseurs de l’ancien modèle, je vais rapidement vous lister les plus gros changements que nous apporte ce nouveau casque Shoei :

  • l’aérodynamisme amélioré
  • les bruits de vent réduits
  • un nouvel écran plus pratique
  • de nouvelles ventilations plus efficaces
  • un champ de vision (en hauteur) augmenté
  • un nouveau Pinlock plus couvrant

Mais au final, il reste quoi de l’ancien modèle ? Pas grand chose, la coiffe, la bavette anti-remous, le cache-nez et l’excellence.

design quasi similaire pour les casque Shoei NXR

Un design presque similaire

Le packaging

Dans le carton très sobre du casque Shoei NXR 2, vous trouverez :

  • le casque lui-même (si si, je vous jure)
  • le nouvel écran CWR-F2 avec son Pinlock Evo
  • un cache-nez et une bavette anti-remous
  • les fameux autocollants rétroréfléchissants obligatoires pour la France
  • les divers papiers et guides d’utilisation
  • une fiole d’huile de silicone pour lubrifier les joints
  • la housse de rangement siglée Shoei

Tout est là, il ne vous reste plus qu’à installer les accessoires que vous voulez, et #EnjoyTheRide.

La taille et les différentes coques

Comme à son habitude, Shoei multiplie les tailles de coque en fonction de la taille du casque. Cela permet d’avoir un casque plus adapté à sa morphologie. Là où certaines marques ne proposent qu’une seule taille de coque externe du XXS au XXL, le casque Shoei NXR 2 en propose 4 différentes. Une pour les tailles XXS et S, une pour la taille M, une autre pour la taille L et pour finir la dernière pour les tailles XL et XXL.

La taille du modèle essayé est un M, comme mon NXR 1. Pour moi, il taille pareil. N’ayez pas peur de commander sur Motoblouz. Si la taille ne vous convient pas, les échanges sont rapides et gratuits. Tous mes amis à qui je recommande Motoblouz sont bluffés par les délais. Un grand bravo à l’équipe de la logistique au passage !

 

Les options

Comme sur une BMW, il existe aussi des options sur ce casque. Je m’explique : vous pouvez améliorer l’ergonomie intérieure de votre casque en commandant des mousses de joue ou des coiffes, plus épaisses ou plus fines. Pour cela, il suffit de passer un coup de fil au service client Motoblouz. Un conseiller prendra en compte votre demande. Il y a aussi de nombreux écrans disponibles. Du transparent au photochromique en passant par toutes les teintes.

Les nouveaux écrans

Comme je le disais, l’écran du casque Shoei NXR 2 change. Adieu le CWR-1, bonjour le CWR-F2. Il s’agit d’un écran 3D qui est à la limite d’un 2D. Il me semble d’ailleurs que des écrans 2D avec prédisposition Tear-Off seront également disponibles dans le futur. La qualité optique de Shoei est bien sûr toujours présente.

Le principal changement est l’ergot de verrouillage. Au lieu de se trouver sur le côté gauche en position excentrée, il se trouve dorénavant en position centrale avec un bouton permettant de le maintenir en place une fois verrouillé. Quand vous êtes habitué à l’ancien système, cela peut être un peu déroutant les trois premières fois. Mais le coup de main est vite pris. D’autant plus que là, c’est formidable, vous pouvez l’ouvrir ou le fermer de n’importe quelle main sans faire de gymnastique. Le verrouillage est simple et rapide. L’ergot de l’écran est transparent ce qui fait qu’il ne gêne pas la vision par rapport à d’autres marques qui optent pour une pièce rapportée qui fait loucher.

Des petits picots extérieurs sont présents sur l’écran au niveau des platines. Selon Shoei, ces appendices changent la trainée et donc les bruits. J’ai aussi remarqué que l’angle de vision vers le haut est amélioré. Très pratique pour ceux qui, en sportive, se couchent et posent le casque sur le réservoir.

Améliorations sur l'écran principal du casque Shoei NXR 2

Les picots pour casser les bruits aérodynamiques et les plots de Pinlock qui ne rentrent plus dans le champ de vision

Les teintes d’écran

Comme pour les précédents modèles, tout un panel d’écrans est disponible pour ce modèle de casque Shoei NXR 2. Fumé clair, fumé foncé, transparent (celui d’origine) et 4 couleurs d’iridium (argent, bleu, doré et orange). Une version haute définition (jaune) sera également disponible. Malheureusement, l’écran photochromique, comme celui testé avec le NXR 1, ne sera disponible qu’à partir de mi-janvier 2022. Avec cet écran, c’est le combo idéal.

Je pense que Shoei fera comme pour la génération de casques précédente, ils seront communs pour d’autres modèles (c’était le cas pour les RYD, NXR et X-SPIRIT 3).

Ventilations et insonorisation

ventilation sur le menton et nouveau système de verrou d'écran sur le casque Shoei NXR 2

La ventilation située sur le menton et le verrou d’écran nouvelle génération

Nouveau casque, nouvelles ventilations. Sur ce casque Shoei NXR 2, celles qui sont au niveau du front gagnent en ouverture et elles sont légèrement placées plus haut ce qui améliore leur rendement. Celle qui se trouve au niveau du menton change légèrement de look mais reste tout aussi efficace. En revanche, les extracteurs d’air situés à l’arrière du casque ne possèdent plus de tirette permettant de les fermer. Bon, sur le précédent modèle, je les laissais toujours ouverts, cela ne changera donc pas grand-chose.

Au niveau de l’efficacité, autant je trouvais le NXR 1 bien ventilé mais là, le casque Shoei NXR 2 le surpasse. Impossible d’avoir trop chaud (si vous roulez bien sûr). Les ventilations sont étonnantes, d’autant plus que le bruit généralement plus important quand on ouvre, ici tout est bien contenu.

Pareil, le travail effectué en soufflerie pour améliorer l’aérodynamisme du casque est nettement perceptible. Le bruit de l’air est beaucoup moins important que dans la première version. Et comme j’ai comparé les deux dans les mêmes conditions (même pilote, même blouson et même moto), c’est bluffant. Attention, n’attendez toujours pas à avoir un casque GT parfaitement insonorisé. Le casque Shoei NXR 2 reste quand même un casque sportif. Cependant, il doit être l’un des meilleurs de sa catégorie au niveau de l’insonorisation.

Le comportement du casque est neutre. Je n’ai pas ressenti de portance négative ou positive, même à haute vitesse. Les contrôles des angles morts lorsque vous tournez la tête sont un vrai régal, le casque ne bouge pas. Il n’y a pas cette sensation de se faire emporter la tête. Sur mon roadster, en mode « plein la quiche », aucune perturbation ne vient me gêner. C’est un régal de rouler !

ventilations frontales du casque Shoei NXR 2

Les ventilations frontales

L’intérieur et le confort

Même si les mousses de joue changent légèrement, elles sont toujours aussi accueillantes. L’intérieur est un habile mélange de fermeté et de douceur. Il est vraiment très confortable, même pendant de longues heures.

La sensation de sécurité avec ce casque Shoei NXR 2 est vraiment très présente. Avec lui, j’ai l’impression d’être vraiment bien protégé.

Les mousses de joue, tout comme la coiffe, sont démontables et lavables. Les mousses de joue possèdent également un système d’extraction d’urgence pour les secours. Des emplacements pour le passage des branches de lunettes sont présents. Du coup, n’ayant pas d’écran fumé sur mon modèle de démo, j’ai utilisé mes lunettes de soleil. Et bien, c’est parfait, tout tombe bien comme il faut. Je ne suis pas gêné. Enfin, des caches sont présents au niveau des oreilles. Ils permettent de limiter les bruits et, si vous souhaitez installer un intercom, ils s’enlèvent pour laisser la place aux écouteurs.

mousses de joue plus fermes sur le casque Shoei NXR 2 ici à droite

Le casque NXR 2 à droite, les mousses de joue sont plus fermes, favorisant une meilleure insonorisation

Intercom ready

Avec l’emplacement prévu pour les écouteurs d’un intercom, pourquoi ne pas craquer et profiter des avantages de cet accessoire ? Malheureusement, pour l’instant, il n’y a pas de kit dédié comme sur les casques Shoei GT AIR 2 ou Shoei Néotech 2. Le seul souci se situe au niveau de la fixation de l’intercom sur le côté du casque. La forme de la calotte et des mousses de joue empêchent le passage de la traditionnelle pince. Cependant, la plupart des fabricants d’intercom fournissent une patte de fixation avec un puissant adhésif, cela devrait permettre de résoudre le problème.

Les décos

Je dénombre pas moins de 18 coloris et décorations différentes pour le lancement de casque Shoei. Comme d’habitude et comme toutes les premières versions, je les trouve très sobres. La version essayée est le noir mat. Malheureusement, il est arrivé avec les autocollants rétroréfléchissants obligatoires en France. Dommage que Shoei ne les fournit pas en noir d’origine, cela serait tellement plus discret pour être en règle avec le code de la route.

Petite astuce donnée par Shoei : pour nettoyer les casques avec des peintures mattes, utilisez une éponge magique (vous savez, celle qui est en mousse blanche). Avec juste un petit peu d’eau, vous arriverez à redonner toute sa jeunesse et sa beauté à cette finition.

 

18 coloris disponibles pour le casque Shoei NXR 2

Les 18 coloris disponibles

Et vous, quelle déco vous fait craquer ? N’hésitez pas à me le dire en commentaire. Bien que, n’étant pas trop fan des teintes mattes, je trouve la déco Scanner TC-5 très réussie.

Pour conclure

Le casque Shoei NXR 2 est, selon moi, le must-have du moment des casques intégraux sportifs / routiers. Il permettra bien sûr de faire des sessions sur piste sans rougir face à son grand frère le casque Shoei X-SPIRIT 3. Sur route cependant, il sera nettement plus confortable et agréable à porter.

Certes, le prix des casques Shoei n’est pas parmi les moins chers du marché… Mais au final, vous savez ce que vous achetez : une finition irréprochable et une sécurité de haut niveau. Comme ils disent, c’est un concentré de casques Shoei. Nul doute, c’est le casque qu’il me faut. Et, vu sa qualité, il durera au moins aussi longtemps que mon précédent Shoei. La qualité et la sécurité se paient. A vous de voir, après tout, c’est votre tête qui est dedans.

J’ai vraiment été ravi de faire l’essai de ce casque en exclusivité. Merci à Shoei ainsi qu’à Motoblouz pour cette opportunité. Notamment à Yoann de chez Shoei, avec qui je me suis longuement entretenu sur le sujet et qui a eu la gentillesse de répondre à toutes mes questions. J’ai vraiment ressenti tout son professionnalisme et sa passion. Quel plaisir ça a été, d’échanger avec lui !

Poids4.8
Insonorisation4.7
Confort intérieur5
Qualité / finition5
Ventilation5
Maintien5

Mon avis : ma nouvelle référence

Même en ayant bien cherché, je n'ai trouvé aucun défaut à ce casque. J'étais déjà pleinement ravi du précédent modèle mais, depuis cet essai, j'ai presque du mal à le remettre. Le casque Shoei NXR 2 est ma nouvelle référence en matière de casque, et quand l'écran photochromique sera commercialisé, il deviendra référence absolue. Comme d'habitude, Shoei frappe très fort, la qualité et la sécurité sont au rendez-vous. N'hésitez pas plus longtemps, foncez les yeux fermés.
4.9

Partagez cet article

Thibaud

Amateur de gros roadsters et de routes à virages. La moto pour moi est un loisir, je l'utilise rarement en tant qu'utilitaire, je me balade souvent avec les copains ou en duo avec mon fils.