Enduropale 2019 : Le Team SR fait le spectacle !


Jeremy Van Horebeek Team SR Enduropale 2019

Podium pour Richard Fura à l’Enduropale 2019 ! Voilà comment on pourrait résumer la performance du team SR au Touquet ce dimanche si on s’en tenait à jeter un œil au trio de tête. Parce que dans les faits, les trois pilotes ont sacrément animé les trois heures de courses, avec une mention spéciale pour Jeremy Van Horebeek. On détaille les performances de chacun !

Jeremy Van Horebeek, le flamboyant

Comme on vous l’expliquait la veille du départ, Jeremy était attendu au tournant après sa belle prestation début Janvier à Grayan. Ambitieux, il ne cachait pas son envie de remporter le Touquet avec un aplomb qu’on aurait pu juger un peu audacieux pour quelqu’un qui n’a jamais pris le départ de cette épreuve bien spéciale du Championnat de France des courses sur sable (CFS). Eh bien le gars a tenu parole ! Ou presque… Après un départ correct, Van Horebeek a entamé une remontée flamboyante sur les pilotes de tête, impressionnant tout le monde par sa vitesse.

Camera Embarquée – Touquet 2019 – Van Horebeek

Les motos sont encore chaudes que l'on vous permet déjà de revivre la 1ère partie de la course de Jeremy Van Horebeek Official en caméra embarquée !! On est quand même super sympa avec vous :)…Côté résultats énorme 3ème place de Richard Fura #250 en plein retour de blesssure, 5ème qui place de Stephane Watel qui s'est vraiment bien battu et la grosse décéption pour Jeremy qui casse son radiateur en percutant un retardataire après avoir mener la course pendant 2H !!..Controltech MOTO I Honda Moto I Hexis Energy Drink I Kenny Racing I Motoblouz

Publiée par Team SR – Officiel sur Dimanche 3 février 2019

1H20 plus tard, il rattrape même Camille Chapelière (KTM) et finit par le dépasser, prenant le lead de l’Enduropale ! Le petit nouveau du team bataille pour garder sa place pas loin d’une heure, mais un chute et surtout un contact avec la moto d’un « retardataire » auront raison de cette course de rêve. Le radiateur est touché et la moto finit par rendre la main vers 2h20 de course. La déception est grande. Quoi qu’il en soit, pour un coup d’essai, il y a de quoi s’incliner, d’autant qu’il signe le tour le plus rapide de la course (10:13.289). Bravo Jeremy !

 

Richard Fura Eduropale 2019

Richard Fura, l’aîné des trois pilotes du team SR au Touquet, sur la ligne droite du départ

Richard Fura, le régulier

Fura a de la bouteille au Touquet. Ça se voit à sa façon d’appréhender la course, caractérisée par un recul sur la situation clairement dicté par l’expérience. Alors que Jeremy doit rentrer au stand, lui se bat pour la quatrième place, tenue par Daymond Martens (Yamaha). Régulier, Richard parvient à garder le rythme sur les derniers tours. Tout se joue dans le tout dernier tour où, comme souvent au Touquet, le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Milko Potisek (Yamaha), alors en chasse du leader Nathan Watson (KTM), est perdu par les caméras. Une panne l’a en effet contraint à abandonner à quelques centaines de mètres de l’arrivée… Une aubaine pour Richard qui grimpe ainsi sur la troisième marche du podium. Pas mal pour un pilote qui a dû arrêter la moto pendant près d’un an des suites de ses blessures, et qui n’a repris le guidon qu’un mois plus tôt !

Stéphane Watel Enduropale 2019

Stéphane Watel (à droite) s’élance ver la ligne de départ

Stéphane Watel, en embuscade

En matière de nerfs bien accrochés, Stéphane Watel se pose là aussi. Souvenez-vous, l’année dernière, en dépit d’une fracture à la cheville et d’un traumatisme crânien, il était parvenu à terminer l’Enduropale à la douzième place ! Cette année, le pilote est parvenu à épargner ses os tout en améliorant ses résultats. Que demander de plus. En sixième place après 2h30 de courses, il profite lui aussi de l’abandon de Potisek. Cinquième, autrement dit vraiment pas loin du podium, voilà une belle perf qui mérite les honneurs !

Vous en doutiez encore ? Le team SR devient un sérieux prétendant aux podiums du CFS et particulièrement de l’Enduropale. Autant vous dire qu’on est plus fier que jamais de les voir porter nos couleurs ! Toutes nos félicitations aux trois pilotes pour ce superbe spectacle et ces beaux résultats.

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.