Essai casque Shoei VFX-WR


Depuis le temps que j’attendais des évolutions sur mon casque fétiche, je dois dire que là, je suis heureux ! J’ai pu tester le nouveau casque Shoei VFX-WR (ou VFX-evo) de la marque Japonaise Shoei, et autant vous dire que j’en suis fan !

Alors oui, je roule déjà avec du Shoei depuis 3-4 ans, donc je suis déjà adepte de la marque. J’espère tout de même être assez impartial sur ce casque MX.

Le casque Shoei VFX-WR, ce qui ne change pas…

Histoire de garder un peu de suspense, je vais commencer par ce qui ne change pas. L’intérieur du casque Shoei VFX-WR est le même que l’ancien. Toujours en 3D Max-Dry, toujours respirant, démontable et lavable, et surtout qui sèche assez vite entre deux manches. L’intérieur ne reçoit donc pas de grande modification.

Seule modification sur cet intérieur, c’est le système E.R.Q.S (Emergency Quick Release System). Déjà présent sur l’ancienne version, il a été légèrement revu. Exit l’ancien système en plastique, ce système est maintenant en tissu, et directement fixé sous le dessous de la mousse de joue.

Nb : Pour rappel, ce système permet de retirer rapidement les mousses de joue en cas de besoin (pour les secouristes lors d’une chute par exemple).

Le poids du casque Shoei, lui aussi n’a pas changé. Toujours 1 250 g environ (environ ? oui car la prise de poids est généralement basée sur la taille M du casque, un XL sera donc un peu plus lourd). Et toujours 4 tailles de coque en fibre afin de s’adapter au mieux aux différents tours de tête. Enfin, l’ouverture à l’avant du casque n’a elle aussi pas changé de taille, et permet toujours d’accueillir l’ensemble des masques MX disponibles.

Un nouveau look, pour une nouvelle vie !

Vu de l’extérieur, on ne peut pas rater le nouveau design du casque Shoei VFX-WR. Un look pas entièrement revu puisque son prédécesseur était encore très tendance, mais qui offre tout de même un gros plus pour le plaisir des yeux et du style.

Tout d’abord, la mentonnière, plus agressive et un peu plus large que sur l’ancienne version de ce casque. Elle est aussi prévue pour être plus respirante ! Toujours démontable car maintenue par une seule vis, elle est comme sur l’ancienne version, interchangeable et disponible dans de nombreux coloris. Attention par contre, cette mentonnière n’est pas compatible avec l’ancienne version du casque Shoei.

Ensuite la visière, elle aussi plus sportive, est comme « incrustée » dans la calotte du casque Shoei VFX-WR. A la fois un plus niveau look mais aussi et surtout, niveau ergonomie et aérodynamisme. Elle reste cependant tout aussi souple que sur le VFX. Enfin, l’arrière du casque est dessiné avec des arêtes incisives pour finir ce look agressif.

Un système d’aération légèrement revu

On ne change pas ce qui fonctionne. C’est donc pour cela que Shoei n’a pas vraiment modifié son système d’aération. Les seules modifications sont liées à la mentonnière qui est plus large afin de laisser passer plus d’air.

Dans les mêmes temps, la marque a ajouté une nouvelle sortie d’air, à l’arrière du casque, afin d’évacuer plus d’air chaud. C’est cette aération qui modifie la forme de l’arrière du casque dont je parlais plus tôt.

Le Motion Energy Distribution System 

Ce n’est pas un gros mot, promis. Le motion energy distribution system ou M.E.D.S, c’est l’équivalent du MIPS dont je vous ai déjà parlé dans d’autres tests (Exemple sur le FOXV3), mais développé par Shoei en personne.

C’est un calotin intérieur qui permet de réduire l’impact des chocs et l’énergie cinétique provoqués par ces derniers. Ce système fixé en 4 points sur la calotte supérieure crée un effet de bascule durant l’impact, afin de réduire de façon significative la force de rotation appliquée à la tête du pilote.

Alors oui, tout le monde s’y met… Mais selon moi, c’est ce qu’il manquait à ce casque Shoei VFX-WR pour redevenir l’un des meilleurs du marché !

Poids8
Look10
Ventilation8
Confort9.5
Eléments de sécurité9
Finitions10

Mon avis : indémodable & indétrônable ?

Shoei reste selon moi l'incontournable des casques cross. Des bases qui ne changent pas, car elles n’en ont pas besoin, un nouveau look et le nouveau système M.E.D.S : c’est pour moi tout ce qu’il fallait à la marque Shoei afin de prouver une fois de plus que ses produits sont incontournables.
9.1

Partagez cet article

Julien

Si je passe mes journées dans les bureaux de Motoblouz.com, le plus clair de mon temps libre est consacré au Mx ! Le sable est mon terrain de prédilection, les Yamaha celles qui mettent le feu à ma passion...