Ni trop chaud, ni trop froid : S’équiper pour rouler à la mi-saison


Moins de froid, moins de pluie, moins de nuit, on attendait ça depuis des mois ! Car même pour ceux qui n’ont pas décollé les fesses de leur selle de l’hiver, le retour du printemps est synonyme d’un plus grand plaisir au guidon. Cela étant posé, il faut aussi reconnaître que la météo à la mi-saison reste particulière. Conditions climatiques capricieuses, grande amplitude thermique : pas évident de savoir quel équipement moto enfiler avant de partir pour une longue balade…

Voici quelques conseils qui pourront vous aider à trancher avant votre prochain départ printanier (ou automnal, même combat !)

Blouson moto mi-saison : Léger mais étanche

Ça y est, on peut ranger les longues vestes et rouler plus léger ! Sur longs trajets, le bon vieux cuir, généralement moins armé que les longues vestes textiles face aux froids prononcés, peut reprendre du service. Vous pourrez gérez l’isolation avec avec un polaire et un tour de cou, ou simplement avec la doublure isolante fournie. De quoi mieux supporter la fraîcheur du soir.

Contre la pluie, les blousons textiles pourvus d’une doublure imperméable, seront cependant plus fiables que les blousons en cuir. Pour y remédier, emportez avec vous une surveste étanche que vous dégainerez en cas d’averse !

blouson moto cuir mi-saison

Le blouson de cuir est dans son élément à la mi-saison

Gants moto mi-saison : Le retour du feeling

Pour moi, c’est là que le gain d’agrément est plus sensible quand se termine l’hiver. À l’intersaison, plus forcément besoin de gants boudinés d’une épaisse doublure ! Le bond en matière de feeling des commandes, de mobilité des doigts est appréciable. De même, l’effort demandé pour tenir les poignées est moins usant sur longs trajets.

Deux options :

  • Si vous n’êtes pas frileux (ou que vous disposez de poignées chauffantes), vous pourrez carrément vous passer d’isolation. Le cas échéant, des gants légers (mais étanches), voire des gants sportifs si la météo est favorable feront bien le boulot.
  • Dans le cas contraire, choisissez plutôt des gants avec un minimum d’isolation, comme un doublure ouatinée ou en polaire. Vous en trouverez dans notre catégorie mi-saison (quelle surprise !)
Gants moto mi-saison étanches

La mi-saison permet le retour des gants fins, sous réserve qu’ils soient étanches

Pantalon moto mi-saison : Finies les doublures

Les pantalons textiles équipé d’une doublure isolante amovible – c’est le cas de beaucoup de produits axés route et adventure – seront indéniablement les plus à l’aise à l’intersaison. Ils se montreront assez versatiles pour supporter les baisses de températures et les après-midi quasi estivaux.

Sinon, vous pouvez ressortir votre jean moto, surtout s’il est équipé d’une doublure de protection anti-abrasion à l’intérieur (style Kevlar – voir notre dossier à ce sujet). Celle-ci coupera plus le vent que les jeans dits « monocouche », qui mêlent coton et fibre résistante en un seul tissu. Comme pour les pantalons de cuir, il vous faudra garder un sur-pantalon de pluie sous la main pour rouler au sec s’il vient à pleuvoir.

À noter, certains pantalons de cuir disposent d’une membrane imperméable qui vous préservera des averses et seront aussi de bons candidats à l’intersaison.

Baskets moto mi-saison

À la mi-saison, les baskets moto étanches se montreront plus confortables qu’en hiver

Bottes moto mi-saison : Les pieds au sec

À la mi-saison, l’étanchéité des bottes reste une nouvelle fois un argument de poids pour ceux qui roulent beaucoup. Cela dit, ce filtre permet de trouver assez facilement chaussure à son pied si j’ose dire (pardon, j’ai osé). Dans toutes les catégories de chaussures/baskets et de bottes moto, des déclinaisons pourvues d’une membrane imperméable existent. Les bottes à tendance sportive également !

L’autre avantage de la membrane dans les bottes moto, c’est qu’elle limitera aussi les courants d’air qui peuvent parfois circuler entre les différents assemblages. C’est toujours quelques degrés de gagnés lors des petits matin frais, et ça restera supportable aux plus belles heures de l’après-midi !

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis fan inconditionnel de routes à virages. La moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.