Essai casque route Dexter Nucleon


Nous avons testé le casque Dexter Nucleon, le modèle 100% fibre vendu au prix très agressif de 150 €. Bien fini et parfait pour les petits parcours, ce casque pourrait devenir un best-seller de milieu de gamme. Malheureusement, il souffre de quelques défauts de jeunesse qui le privent de ses galons de voyageur.

Une fiche technique hallucinante pour ce prix

Le Dexter Nucleon se démarque des autres casques de milieu de gamme grâce à sa composition 100% fibre, normalement réservée à des casques vendus deux ou trois fois plus chers ! Le gain de poids est flagrant : 1 350 g sur la balance, contre 1 470 g pour mon Shark Skwal en thermoplastique. Vos cervicales vous remercieront. L’aérodynamisme et l’insonorisation semblent satisfaisants, toutefois ce test a été réalisé sur mon V-Strom caréné.

Autre preuve que le Dexter Nucleon s’inspire énormément des casques hauts de gamme : les lanières d’extraction d’urgence pour les mousses. Je ne vous souhaite pas d’en avoir besoin, mais elles faciliteront le travail des secours en cas d’accident… Jusqu’à présent je n’avais eu qu’un seul casque offrant ce système : un Shoei GT-Air. C’est pour dire…

Le Dexter Nucleon respecte tous les standards du milieu de gamme

Pour le reste de la fiche technique, tout ce qu’on attend généralement d’un casque grand tourisme est respecté. Double-visière solaire, trois trappes de ventilation (menton, front, arrière), ainsi que des espaces creusés pour accueillir les oreillettes d’un intercom. Et cerise sur le gâteau : la visière ne se limite pas à simplement pouvoir accueillir un Pinlock. Il est carrément fourni avec le casque, et c’est tellement rare que ça mérite d’être souligné !

La déco « black mat » est belle, bien finie, et il n’y a aucun raté sur la peinture. Seul le plastique brut des aérations dénote un peu.

En ce qui concerne l’intérieur, les mousses sont confortables et agréables au toucher bien qu’elles pourraient bénéficier d’une densité supérieure. Mais c’est vraiment très subjectif, certains apprécieront sans doute de ne pas être « écrasé ». J’aime mon Shoei pour ça, et les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

La bavette anti-remous et le cache-nez tiennent bien en place et jouent parfaitement leur rôle.  La fermeture se fait grâce à une boucle micrométrique en plastique. Elle ne froissera donc pas tous ceux qui sont un peu frileux à l’idée de passer au système double-D.

Une première version très convaincante, mais qui doit corriger ses défauts

Le Dexter Nucleon a de quoi devenir une référence du milieu de gamme. Son baptême du feu était attendu, car l’épreuve du voyage est sans pitié. Notre test s’est déroulé sur plus de 2 000 km et 10 jours de voyage sur les routes des Alpes et de Corse. Avec plusieurs journées de 6 à 8 h de moto. C’est un usage intensif, mais je ne suis pas venu pour compter les crayons !

Apparemment nous n’avons pas eu de chance, car aucun des défauts que nous avons relevés n’est mentionné dans les avis d’utilisateurs. Néanmoins je vous livre mon avis tel quel, avec les défauts que j’ai constatés, bien qu’il s’agisse peut-être d’un cas à part.

L’exemplaire que nous avons testé a montré ses limites dès le cap du petit trajet franchi. Après une heure de route, nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir que la mousse du calotin avait tendance à glisser vers l’arrière. Une couture mal positionnée a créé un point de pression sur le crâne de ma passagère préférée, lui occasionnant des maux de tête. Pour régler le souci nous avons trouvé le moyen de maintenir la mousse dans sa position initiale.

La double visière solaire n’est pas assez foncée pour être suffisamment efficace en plein été. Avec le soleil en pleine face, nous nous sommes surpris à devoir plisser les yeux alors que c’est rarement le cas avec nos casques habituels.

Le système Pinlock est le meilleur système anti-buée qui existe actuellement. Malheureusement le modèle de lentille choisi pour le Dexter Nucleon mériterait de gagner quelques centimètres en hauteur. En effet, lorsque le reste de la visière est recouvert de buée nous avons eu une impression de fenêtrage un peu déstabilisante.

Dexter a fait un grand bond en avant en renouvelant intégralement sa gamme. Réussir à produire un bon casque en fibre à moins de 200 € était un sacré défi, et le Dexter Nucleon est globalement réussi. Connaissant la volonté de la marque d’améliorer constamment ses produits, je ne doute pas que la prochaine version corrigera ces petits défauts.

Poids9.5
Ergonomie6
Confort intérieur8.5
Ventilation7
Silence8
Finition8

Notre avis : Un bon casque encore améliorable

Le casque Dexter Nucleon réussit le pari incroyable d’être un bon casque 100% fibre pour 150 euros. Mais il souffre de quelques défauts de jeunesse, qui devront impérativement être corrigés pour lui donner ses galons de voyageur. Toutefois, il sera le choix parfait si vous faites principalement des petits trajets, et que vous cherchez absolument un casque en fibre à prix très abordable.
8

Partagez cet article

facebook-profile-picture

Le Motarologue

Motard, remonteur de file certifié niveau 4 et spécialiste de l'interfile parisien. Je roule tous les jours, par tous les temps, parce que je suis complètement maso et j'aime ça ! Dès que j'ai 5 minutes et suffisamment d'essence, j'enfourche mon V-Strom pour quitter le béton parisien. Je poursuis inlassablement cette sensation unique, que l'on ressent lorsqu'on s'enferme sous son casque et qu'on bouffe de la borne jusqu'à plus soif !

Echangez avec notre communauté !

Aucun commentaire

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...