Essai du Cosmo Connected


Bon, si vous voulez savoir de suite de quoi on parle : le Cosmo Connected n’est autre que le premier feu amovible pour casque moto associé à une application connectée. C’est la marque Cosmo Connected qui en est la créatrice, une start-up française justement spécialisée dans les objets connectés pour la sécurité physique des personnes en mobilité, soutenue par le Lab Motoblouz. Traduction, nous, motard-es. Je l’ai testé pendant un mois, sur environ 2000 km, et sous toutes les conditions. Restez connectés, je vous livre mes impressions…

Cosmo Connected, 1er feu arrière connecté

Cosmo Connected nous propose donc le premier feu stop amovible pour casque moto. La start-up a d’ailleurs listé les casques, pour sûr, compatibles (bien que tous devraient l’être). Cet appareil est associé à une application connectée.

Si vous pensez qu’il s’agit d’un gadget, détrompez-vous, il a plusieurs intérêts. Il permet avant tout d’ajouter une sécurité visuelle supplémentaire, à l’arrière du casque. Et surtout, en cas d’accident, il lance un appel d’urgence aux services d’assistance et aux proches, avec transmission des coordonnées GPS. Ça se prend ! Il est équipé pour ce faire d’un accéléromètre trois axes qui détecte les variations de vitesse, et d’un gyromètre trois axes qui mesure la vitesse angulaire et qui détecte les chutes.

Comment l’installer ?

Tout le nécessaire pour installer, et utiliser le Cosmo, se trouve dans sa boîte. En plus de l’appareil lui-même, vous trouverez donc une base magnétique à coller au casque (avec lingette), un câble de recharge micro USB (pas de chargeur), la notice et le livret de garantie. Ce petit dispositif n’est pas si petit : 139 x 59 x 43 mm. Pour autant, il sait se faire oublier. En termes de poids, on est sur du 145 g (avec base magnétique).

Pour l’installer, comptez une quinzaine de minutes. Il est important de le faire avec minutie cela dit. Dans les grandes lignes :

  1. Commencez par nettoyer l’arrière du casque avec la lingette disponible
  2. Faites un premier test, sans coller, pour voir où positionner le Cosmo Connected. Pour un système 100 % efficace, le faisceau doit être dans la même ligne d’horizon que votre regard.
  3. Collez ensuite la base avec le double face.
  4. Appuyez bien, et le tour est joué : vous pouvez fixer le Cosmo grâce au système d’aimant.

Une fois positionné sur le casque, il n’est pas pour autant prêt à être utilisé. Vous devez en effet le paramétrer avec l’application.

L’application Cosmo Connected, comment ça marche ?

Je pense qu’il est inutile de vous faire un tuto sur « comment installer une application« , n’est-ce pas ? Elle est dispo sur le Play Store ou l’App Store. Mais attention : il vous faut des versions récentes, soit sur Android 5.0, soit iOS 10. Ensuite, il suffit de se créer un compte, en renseignant ses données personnelles.

Une fois renseignées, le Cosmo Connected se… connecte à votre smartphone. Vous avez ainsi accès à l’écran d’accueil qui vous permet de lancer tout simplement l’appli pour signaler vos trajets, et pour activer le process de détection de chute. Cet écran d’accueil vous permet aussi de gérer l’allumage du Cosmo Connected. Ainsi, vous pouvez choisir un simple allumage, quand vous ralentissez / freinez, un feu de position (toujours activé mais plus intense en cas de freinage), ou enfin un éclairage warning.

Pour info, deux fonctions sont ultra-pratiques au début, notamment pour vous familiariser avec l’appareil. Et pour apprendre à lui faire confiance. Vu qu’il est impossible de savoir quand le feu s’allume à l’arrière de son crâne, il existe une fonction vibreur et une fonction haut parleur, qui se déclenchent au freinage. Pratique pour vérifier le bon fonctionnement du Cosmo.

Dernière chose concernant cette appli : sachez que vous pouvez souscrire à un abonnement payant pour avoir accès à une fonctionnalité supplémentaire de sécurité. En fait, cette fonctionnalité permet d’alerter une plateforme d’assistance en cas d’incident, ainsi que de faire remorquer sa moto et de se faire rapatrier en taxi si immobilisation de la moto. Cet abonnement est dispo à 9 € par mois sans engagement, 8 € par mois pour 3 mois, 7 € par mois pour 6 mois. Mais entre nous, ces fonctionnalités sont optionnelles. L’abonnement n’est absolument pas obligatoire pour bien utiliser le Cosmo Connected.

Parlons peu, parlons efficacité

La forme peut surprendre. Mais les qualités aérodynamiques sont bonnes : on voit que l’appareil et cette forme justement ont été bien étudiés. On le sent pas, ni même son poids. Étant donné qu’il est assez bas sur le casque, il sait se faire oublier.

Parlons qualité de détection de freinage maintenant. Il faut dire aussi que c’est le principal intérêt de l’objet… Et bien, elle n’est pas fiable à 100 %, mais disons à 90 %. Ce qui est plutôt pas mal ! Les seuls moments où il ne fonctionne pas bien, c’est en cas de vent violent (lorsque l’appareil est un peu mouvementé) ou lorsque l’on décélère à bas régime. Le ralentissement n’est pas assez prononcé, et donc n’est pas détecté par l’appareil. Pour autant, lors des grosses décélérations, lorsqu’on rétrograde ou lorsqu’on freine, tout est bien détecté. Gageons que l’appareil s’améliorera avec le temps grâce aux mises à jour poussées de l’application. La fonction warning s’avère bien pratique aussi, notamment lorsqu’on est coincé sur le bas côté…

Est-ce qu’il tient la route ? Ou du moins le casque ? Disons que le système aimanté est bien fait. Il ne bouge pas si vous passez un dos-d’âne ou autre, sur la route. En cas de chute, cela dit, le système se détache très simplement.

Question autonomie, les 8 heures annoncées (en mode feu de position) sont respectées, mais le mode warning est un peu plus énergivore. J’ai noté deux inconvénients : le premier, c’est la difficulté à relever le capuchon pour charger l’appareil (un peu trop creusé dans le caoutchouc). Et le deuxième, c’est malheureusement le manque d’indication par rapport au niveau de charge.

Ma conclusion

Le Cosmo Connected est un accessoire vraiment sympa… et innovant ! Ralentir au frein moteur ou en rétrogradant est un geste assez commun chez les motards, et scooteristes. Malheureusement, si on ne touche pas à ses freins, les voitures ne nous remarquent pas.

 

Finition9
Facilité d’installation 8.5
Simplicité d’utilisation 7
Efficacité 8
Autonomie8

Mon avis : Innovant, pratique et facile d'utilisation

Bien pratique, le Cosmo Connected permet de marquer le freinage visuellement, même quand on ralentit sans les freins. J’ai également apprécié la simplicité d’utilisation : le paramétrage est simple, et l'activation du feu connecté est aisée et rapide. C'est vrai, l'appareil n’est pas parfait. Il a quelques petits défauts comme l’accessibilité du port de charge ou encore l’absence d’indications quant au niveau de charge... Mais ils ne viennent en rien entacher l'expérience d'utilisation. Alors, si vous êtes soucieux de votre visibilité, je vous recommande le Cosmo Connected. Il devrait vous plaire !
8.1

Partagez cet article

Mr iMattheus

Motard roule toujours, tous les jours, en Triumph Tiger Explorer XCX sur le bitume et en Yamaha XT660Z Ténéré sur les chemins. Amateur de routes qui salissent les motos mais aussi Triumph fanboy sur les bords. J'adore tester de l'équipement moto ; le tout mis en scène dans des vidéos de bonne qualité :-)

  • jihelle

    J’ai eu toutes les peines du monde à installer l’appli. Cela m’a pris plusieurs heures mais finalement après avoir fait une mise à jour du Cosmo Connected puis l’avoir réinstallée deux fois sur mon téléphone, ça marche !!! Le tout c’est d’être patient et obstiné car le service client est lui aux abonnés absents. Evidemment je ne sais pas si ça marche à 100% puisque je l’ai derrière mon casque… Mais un pote motard qui m’a suivi me dit que cela se voit très bien et que cela se déclenche même sur un tout petit ralentissement. J’ai personnellement choisi la double fonction feu de position/feu de freinage car la combinaison warning/freinage ne semble pas possible. Quant à l’avertissement sonore et vibreur dont vous parlez je n’en vois pas trace sur mon cosmo connected…