Essai gants hiver Bering Kayak


Qui n’a jamais regretté de ne pas s’être suffisamment équipé à l’arrivée des températures hivernales ? Pour ne pas perdre le plaisir de rouler par temps froid, une bonne paire de gants hiver est un investissement incontournable. On leur demande de nous tenir au chaud sans gêner la prise des commandes. Voilà les qualités des gants hiver Bering Kayak que j’ai éprouvés au cours des dernières semaines.

Gants hiver Bering Kayak : le confort à l’honneur

Dès qu’on enfile les gants hiver Bering Kayak, on est surpris par la douceur du textile intérieur. C’est assez rare de trouver des gants moto qui offrent autant de confort. Pour avoir testé une taille XL (n’hésitez pas à opter pour une taille au-dessus), on est bien dans ces gants. La finesse du cuir de chèvre sur la paume accentue cet effet, et rend très agréable la prise en main du guidon et le toucher des commandes.

Une fois portés, les mains agrippées au guidon, c’est une vraie sensation de confort qui vient nous accompagner dans notre conduite. Contrairement à d’autres gants moto, la coque de protection sur le dessus ne vient pas entraver les mouvements. C’est cette qualité qui permet à ces gants Bering d’être homologués CE comme EPI, niveau 1KP.

Le système « Sensor System » que la marque a fièrement inscrit sur l’index des gants, permet de contrôler l’écran tactile de votre smartphone. Cette promesse est certes tenue, mais n’attendez rien d’exceptionnel. On contrôle effectivement son écran, mais avec pas mal de loupés et avec la précision d’une patte d’ours ce qui devient frustrant à l’usage. Appuyer sur un gros bouton passe encore… Mais ne comptez pas saisir une adresse du bout des doigts sur votre GPS.

Une barrière anti-froid

Conçus en Softshell, le secret de l’isolation des gants hiver Bering Kayak se trouve dans la doublure thermique ouatée 110/120 g. Elle constitue une barrière anti-froid et assure une bonne conservation de la chaleur. J’ai la chance d’avoir des poignées chauffantes, ce qui a certainement décuplé la chaleur ressentie aux mains. Mais il est certain qu’en comparaison de ma paire d’Alpinestars TECH ROAD GORETEX que je porte habituellement, il y a une différence notable de protection thermique.

La pluie ne m’a pas épargné pendant mon essai de ces gants hiver Bering Kayak. J’ai donc pu éprouver leur étanchéité. Il s’avère qu’une membrane imperméable et respirante vient recouvrir nos mains. Verdict : j’ai gardé les mains au sec sur presque tous mes trajets. Seules de grandes averses ont réussi à venir à bout de leur imperméabilité. Par contre, comme sur beaucoup de gants, une fois trempés, leur poids et leur souplesse deviennent vite contraignants.

En termes de protection, les gants hiver Bering Kayak remontent bien aux poignets. Je m’attendais à ce que la longueur de manche soit néanmoins plus généreuse pour éviter la remontée d’air frais si le gant n’est pas soigneusement placé. Un large scratch permet de gommer ce problème.

Des gants pour un usage régulier ?

Du fait de leur grip et toucher de commande très bon pour des gants d’hiver, les Bering Kayak pourront être portés au quotidien pendant la moitié froide de l’année. Légers et globalement peu encombrants, ils se logent facilement dans votre casque, votre top-case ou dans un sac à dos une fois arrivé à bon port. Leur aspect sobre et typé GT les rend adaptés à un large panel de looks.

Je dois par contre leur reprocher l’absence de bavette pour essuyer correctement la visière par temps pluvieux. Avec les routes souillées de l’hiver, un passage du gant sur la visière aura plus tendance à étaler l’eau et les projections de crasse.

En résumé, les gants hiver Bering Kayak tiennent toutes leurs promesses pour rouler l’hiver. Quelques détails mériteraient d’être revus, mais rouler sans avoir le bout des doigts gelé n’a pas de prix !

Confort5
Qualité / Finition4.8
Isolation4.8
Souplesse4.5
Protection4
Étanchéité3.8

Mon avis : pour rendre la conduite plus agréable l'hiver

Les gants hiver Bering Kayak offrent un très bon niveau de protection contre le froid, avec une étanchéité correcte si vous devez affronter la pluie. Une fois en main, on est surpris par leur souplesse et par leur finesse qui leur confèrent un excellent feeling avec les commodo de la moto. Testés par temps neigeux, ces gants hiver ont rempli leur contrat : garder mes mains au chaud, au sec, sans gêner ma conduite. Une belle réussite !
4.5

Partagez cet article

meuhsli

Créateur en 2013 du blog La poignée dans l'angle, j'ai enfourché ma première moto il y a une bonne dizaine d'années, de la 50cm³ au gros cube. Je roule aujourd'hui en S1000R, que ce soit pour des trajets moto-boulot-dodo ou de longues balades dominicales, seul ou en duo. Enjoy the ride !