LES DIFFÉRENTS TYPES DE PANTALONS MOTO


Les motards appartiennent à une seule et unique grande famille. Pour autant, chacun a sa façon de rouler ! Cette partie recense les principales typologies de pantalons moto, histoire de définir le modèle qui conviendra le mieux à vos besoins... et à vos envies !

Le pantalon routier, pour le quotidien et le voyage

Un classique, souvent privilégié par les débutants pour sa polyvalence et son tarif contenu. Fabriqué en textile pour un confort optimal en toutes saisons, le pantalon moto routier est taillé pour assurer au quotidien. Pluie et froid sont des contraintes auxquelles il sait faire face. Si vous souhaitez pouvoir l'utiliser quand il fait chaud également, assurez-vous que sa doublure isolante soit amovible, voire qu'il dispose de zips de ventilation pour renouveler l'air à l'intérieur au plus chaud de l'année. Pointé du doigt pour sa moindre protection que le cuir par le passé, le pantalon textile de dernière génération fait appel à des matériaux qui n'ont plus de leçons à recevoir en matière de résistance à l'abrasion. Et question protection contre les chocs, surveillez la présence de coques de renfort dignes de ce nom !

Le pantalon adventure, spécial baroudeur

Ultra pointu, le pantalon adventure réunit le meilleur des technologies textiles pour assurer votre confort dans les conditions les plus extrêmes. Au summum de la polyvalence, le pantalon de l'aventurier se montre apte à vous protéger du froid des cols des Andes comme du climat chaud et pluvieux de l'Amazonie - demandez à Baptiste, le baroudeur que nous avons équipé des pieds à la tête ! Pour ce faire, cet équipement de pointe bénéficie d'une conception élaborée, associant souvent trois couches :

  • Le textile extérieur aménagé pour offrir de la ventilation si nécessaire
  • La membrane anti-pluie amovible
  • La doublure isolante elle aussi détachable

Grâce à cette configuration dite "3 en 1", vous êtes paré à toute éventualité météorologique. Ajoutez à cela l'emploi de matériaux haute résistance, les renforts indispensables pour vous protéger en cas de chute et les aspects pratiques multipliés : vous avez ainsi un bon aperçu de la logique de l'équipement "spécial raid transcontinental". Ça va sans dire, qui dit force développement dit aussi tarif supérieur. Il faut savoir ce qu'on veut !

Le pantalon cuir, un classique renouvelé

Retour au matériau qui a forgé les prémices de l'équipement du motard ! Même si le textile a aujourd'hui rattrapé sa capacité à préserver nos gambettes de l'abrasion, le pantalon de cuir garde certains avantages sur ce dérivé du pétrole :

  • Un agrément unique une fois que vous l'avez "fait"
  • Une tendance à prendre de la patine plutôt qu'à vieillir (s'il est bien entretenu)
  • Une aptitude à moins battre dans le vent, gage de confort à haute vitesse et sur longs trajets

Dans sa version basique, le pantalon de cuir moto reprend la coupe droite d'un jean. C'est le pantalon de cuir classique, notamment prisé des fans de Harley et autres customs. Mais la plupart des pantalons de cuir que vous croiserez sur la route sont plus élaborés. Dérivés des pantalons racing, ils se montrent plus adaptés à la pratique de la moto, notamment question ergonomie et protection. Les cuirs routiers sont en effet taillés légèrement fléchis, et disposent souvent de soufflets d'aisance pour une position plus naturelle sur la moto.

Petit conseil : privilégiez les pantalons avec le plus de réglages possible si votre taille sort un peu des standards. Les meilleurs d'entre eux sont livrés avec des coques de renfort CE aux genoux et aux hanches. Le point faible des pantalons de cuir pour la route ? La pluie ! Ils rendent rapidement la main en cas d'averse... Et l'eau nuit d'ailleurs à leur bon vieillissement sans un entretien minimal. Un compagnon parfait pour les sorties ensoleillées !

Le pantalon racing, taillé pour tomber les chronos

On délaisse le cuir d'un noir sobre pour des coloris plus élaborés ! Inspiré de la compétition, le pantalon racing place la protection sur un piédestal, et multiplie donc les renforts : surépaisseurs de cuir, coutures renforcées, imposantes coques CE aux genoux et aux hanches... Et n'oublions pas les sliders, qui encaissent les contacts des genoux avec le bitume sur les prises d'angle en épargnant le cuir. Pour autant, l'ergonomie reste un axe important du développement de ces produits haut de gamme. Eh oui, sans un minimum de confort, pas de chrono ! À cette fin, le pantalon racing multiplie les soufflets d'aisance, et se voit généralement doté de grandes pièces de textile élastique à l'entrejambe pour une meilleure mobilité sur la moto. Cette demi combinaison s'accompagne généralement du blouson assorti. Pour joindre les deux (indispensable pour vos sorties sur circuit !), le pantalon racing dispose d'un zip de connexion à la taille. Veillez à choisir un pantalon de la même marque que votre blouson (ou l'inverse) pour vous assurer une compatibilité de ce côté là.

Le jean moto, mix en style et protection

Dire que la catégorie du jean moto était à peine existante il y a encore quelques années...

La gamme des fabricants en la matière s'est considérablement élargie depuis, avec des produits répondant mieux à nos besoins. Les jeans moto se montrent en effet de plus en plus classes et parallèlement de plus en plus protecteurs à chaque génération. Également appelé jean Kevlar parce que ce matériau très résistant à l'abrasion entre souvent dans sa fabrication, il intègre comme les pantalons textile et cuir des coques antichoc quand il est bien étudié. Veillez à ce que ce soit bien le cas au genoux, et idéalement (mais rarement) aux hanches. On trouve majoritairement des jeans en coton denim (trame du jean de prêt-à-porter habituel) doublé de matériau résistant à l'abrasion. Pour autant, certains jouent simplement le mimétisme avec le coton, et sont en fait constitués de mélanges de matériaux plus solides. La différence touche au prix !

Partagez cet article