Comment laver la doublure de son blouson moto


Doublure en alu du blouson Helstons Randall

Pas la peine d’attendre que la doublure de votre blouson commence à sentir le fennec pour s’intéresser à son nettoyage. Surtout que ce n’est finalement pas bien compliqué de la rafraîchir… Doublure fixe pluie, softshell, ouatinée… : la marche à suivre peut tout de même varier en fonction de la nature de votre doublure. Et certains réflexes sont même à proscrire ! Venez, on vous explique comment laver le doublure de votre équipement préféré.

Détacher la doublure hiver

Dézippez la doublure pour pouvoir la nettoyer facilement

Étape préalable : Détachez votre/vos doublure(s)

Avant tout, quel que soit le type de doublure hiver, détachez-là du vêtement. Généralement, vous devrez pour cela défaire un zip périphérique et quelques boutons ou pattes pression aux extrémités des manches.

Profitez-en pour rechercher la présence d’une étiquette spécifiant les modalités d’entretien de la doublure. C’est elle le juge de paix à l’heure de choisir comment procéder ! Faute d’étiquette, prenez toutes les précautions possibles : lavage main, pas de sèche-linge.

Etiquette lavage doublure blouson moto

Étiquette informative d’une doublure. Ici, lavage à la main à 30°C, et pas de sèche-linge.

Laver la doublure isolante de son blouson moto

Doublures isolantes classiques

Dans cette catégorie, on compte :

  • Les doublures ouatinées détachables : Très répandues dans les blousons pour leur bon rapport coût/performances, elles renferment sous une couche de tissu synthétique une ouate maintenue par des couture en damiers.
  • Les doublure thermo-alu : Souvent assez semblables aux doublures ouatinées, elles y ajoutent une couche aluminisée destinée à réverbérer les rayons infrarouges dégagés par le corps pour limiter les pertes thermiques.
  • Les doublures type softshell : Dites doublures trois couches, elles peuvent porter plusieurs noms commerciaux, tel que Windstopper chez DXR par exemple. Elles se composent trois couches de matériaux contre-collés (une polaire, une membrane coupe-vent et un textile extérieur) qui leur vaut leur confort.
Doublure isolante en machine

Les doublures isolantes classiques passent généralement en machine sans problème

Le plus souvent, le lavage à 30°C en machine est recommandé. Choisissez le cycle synthétique ou délicat. Qui dit cycle délicat dit essorage lent. Vous pouvez utiliser une lessive classique.

Évitez le sèche-linge. Il peut conduire en effet à un compactage des fibres isolantes enfermées dans les surpiqûres, créant des bouloches compactes enfermées dans surpiqûres. Rien de tel qu’un séchage à l’air libre, à plat sur un étendoir.

Doublure en plumes d’oie, plus de chaleur et plus de fragilité

Très performantes, ces doublures intègrent du duvet d’oie, matériau parmi les plus isolants. Le duvet est parfois identifié sur les étiquettes sous l’appellation goose (oie en anglais). Mais elles augmentent considérablement le prix du blouson ou de la veste, et surtout leur entretien est assez contraignant.
L’idéal, c’est donc de cibler le nettoyage aux zones sales : taches, traces sur le col, etc. utilisez une lingette microfibre humide, dont l’effet sera complété si nécessaire par un produit nettoyant doux. Laissez la doublure au grand air (à l’extérieur) par une belle journée pour chasser les mauvaises odeurs.

Machine programme lavage main

Si vous lavez votre doublure plume à la machine, choisissez le programme le plus délicat possible, à 30°C maximum

Si la doublure est trop sale et réclame un nettoyage intégral, le lavage à la main est généralement préconisé. À défaut, passez la à la machine en choisissant le programme lavage main, ou du moins le plus délicat possible, sans essorage. Utilisez une lessive spéciale plume/duvet. Certains ajoutent dans le tambour de la machine des balles de tennis pour battre la doublure, afin d’éviter que le duvet ne s’agglomère sous l’effet de l’humidité.
Laissez s’égoutter et sécher en plein air. Secouez-la de temps en temps pour bien répartir le duvet dans ses compartiments.

Laver sa doublure pluie

La doublure étanche des blousons et vestes textiles se compose de couches textile et étanche laminées et s’avère très fragile. Une rayure à l’ongle, c’est potentiellement un micro-trou susceptible d’engendrer une voie d’eau… Évitez de la laver en machine, parce que la rotation et le frottement avec le tambour de la machine peuvent endommager la membrane. Nettoyez-la à la main avec du savon de Marseille, en rinçant abondamment.
Pour le séchage, laissez-la à l’air libre, mais évitez le plein soleil. Les gouttes peuvent agir comme des loupes risquant de concentrer les rayons et brûler l’enduction.

doublure froid et fixe

La doublure fixe est généralement fabriquée en textile mesh

Doublure fixe, comment la nettoyer

Assez peu salissante, la doublure fixe interne prend le plus souvent l’apparence d’un tissu à maille filet ou perforé.
Dans le cas des blousons et vestes en textile, le mieux est de laver l’ensemble du vêtement. S’il s’agit d’un cuir, nettoyez-la de façon superficielle, avec du savon et un linge propre. Privilégiez un savon neutre pour préserver le cuir. Ne saturez pas non plus d’humidité pour éviter d’imprégner – et de tâcher – le cuir en-dessous. Séchez avec un chiffon absorbant type serviette éponge.

Merci à Laurence, qui travaille au développement des blousons et vestes DXR

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.