Partir à l’aventure à moto : Les conseils de Baptiste en vidéo


Et voilà, la boucle est bouclée ! Je suis de retour sur le vieux continent. Je me pose après ces mois à rouler sur tout le continent sud américain… L’occasion de faire le bilan sur cette superbe aventure. Dans cette vidéo, je me penche sur les questions purement matérielles. Je vous donne mon ressenti sur la moto que j’ai choisie pour me trimballer huit mois durant à l’autre bout du monde, mais aussi sur l’outillage et l’équipement que j’ai poussé dans ses derniers retranchements. Le tout saupoudré de conseils d’expérience sur ce qu’il faut prévoir pour partir à l’aventure à moto !

Ma Kawasaki KLE : Préparée sinon rien

La Kawasaki KLE 500 a vraiment été géniale tout au long du périple. Elle a demandé un peu de préparation pour qu’elle soit viable en tout-terrain. Il a fallu ajouter des protections : sabot moteur, crash-bars SW-Motech, bulle haute… Je vous invite à lire mon article dédié à la préparation de la moto sur mon blog pour compléter le contenu de cette vidéo à ce sujet.

Ma trousse à outils : À tester avant de partir

Côté outillage, la principale chose à faire avant de partir à l’aventure à moto, c’est de démonter puis remonter sa bécane pour choisir les bons outils qui devront garnir la trousse. Vous pourrez écarter les clés inutiles, et inversement ajouter certains outils indispensables mais non présents. Une pince multiprise de qualité vous sortira par exemple de situations pénibles. J’y ai ajouté un coffret à douilles miniatures, grâce auquel j’ai aussi pu dépanner des collègues motards !

Mon équipement pilote : Mis à rude épreuve !

J’y reviendrai prochainement plus en profondeur dans le cadre d’essais sur #EnjoyTheRide : j’ai pu tester du matériel de chez Spidi, en particulier la veste Spidi 4Season, et le pantalon associé. je les ai spécialement appréciés pour leur légèreté et leur polyvalence. Le principal défaut de cet ensemble : il manque un peu de résistance pour un usage extrême comme le mien. J’ai aussi emporté avec moi un ensemble thermique Warmcore maillot + pantalon de DXR que j’ai beaucoup utilisé, même pour dormir quand il faisait froid.

Je suis également très content de mes bottes TCX X-Desert Gore-Tex, que j’ai préférées aux bottes que je portais jusqu’en Mongolie. En revanche, les gants Hiver Spidi Alu Pro m’ont déçu par leur manque d’isolation, je leur ai préféré les Spidi Rainshield que j’avais aussi emportés, et surtout les Spidi TXR (mes préférés question confort) dès que ça chauffait. Mon casque adventure AGV AX-8 Dual Evo m’a plu par sa légèreté et son champ de vision, mais il a tendance à prendre l’eau et son écran est fragile et sujet à la buée.

Au quotidien : Mes conseils en vrac pour partir à l’aventure à moto

Je commencerai par évoquer le réchaud à essence. L’avantage d’un tel réchaud, c’est qu’on a toujours de l’essence sur soi quand on roule à moto. Et puis il fonctionne quelle que soit la météo, ce qui est plutôt pas mal les jours de pluie…

Ma griffe Ram Mount pour mon smartphone Blackview BV6000 et ma camera Garmin VIirb se sont montrés bien pratique aussi.

Je vous invite à regarder ma vidéo où je développe tous ces aspects plus en profondeur. Et n’oubliez pas de consulter mon blog, où je détaille mon périple. Pour les essais de mon équipement, rendez-vous très bientôt ici même 😉

Partagez cet article

gplus-profile-picture

L'aventurier viking

Parfois webdesigner, parfois aventurier, j'aime communiquer, enseigner, apprendre, entreprendre, découvrir. C'est cette multiplicité qui m'anime quand je voyage, travaille, photographie, écris, mange ou bois. Je crois au hasard et je souhaite lui donner un maximum de chance de pointer son nez, pour le meilleur ou pour le pire !

  • Un grand bravo à toi pour cette aventure, ton périple et les paysages que tu as traversé m’ont complètement bluffé !