Vidéo : Moto Journal teste le casque Astone Crossmax


Vous voulez goûter au plaisir du Trail, et vous cherchez un casque pour vous accompagner ? Eh bien, justement, Moto Journal a testé le casque Astone Crossmax. Un casque intégral qui reprend les codes esthétiques de l’équipement aventure mais qui est tout de même assez civilisé pour les balades sur route. Voyons leur avis.

Sur route ou hors des sentiers battus avec le casque Astone Crossmax

Le positionnement du casque Astone Crossmax est à mi-chemin entre le routier et le trail. En gros, il s’avère confortable pour un usage occasionnel routier, et il vous suivra sans broncher dans vos premières sorties sur chemin. Et comme on vous le disait, d’un point de vue esthétique, ce casque Astone se positionne clairement comme un aventurier.

La marque Française Astone a d’abord prévu un écran assez haut et assez large pour vous offrir un bon champ de vision. Vous trouverez aussi un écran solaire rétractable, et comme sur tout casque trail qui se respecte, une visière pare-soleil étudiée pour limiter les turbulences. D’ailleurs, elle se révèle aussi détachable. Si besoin, il vous suffit d’enlever 3 petites vis. Pas de lentille Pinlock de série malheureusement, mais l’écran de ce casque Astone Crossman peut clairement l’accueillir.

Un petit mot sur son poids ? 1 500 g. Plutôt correct pour un casque trail de cette catégorie avec une calotte injectée.

Focus sur cette calotte injectée

Oui, si le casque Astone Crossmax est si accessible en termes de tarif, c’est parce qu’il dispose d’une calotte injectée. L’avantage de cette calotte injectée, c’est qu’elle est intégralement fabriquée par une machine qui injecte le matériau en plastique, et en fusion, sous pression dans le moule. En quelques secondes, le casque Astone voit le jour. Du moins, l’élément principal. Seules les finitions du casque sont ensuite confiées à des mains expertes et spécialisées. Temps d’intervention limité, donc budget limité.

Et si vous vous posez des questions côté protection, sachez que ce casque Astone Crossmax répond aux normes européennes ECE 22.05 comme tout casque avec calotte en fibres. La protection ne dépend pas que du matériau utilisé pour la calotte, ici un plastique ABS, mais elle dépend aussi de son épaisseur et de sa mise en oeuvre. Et croyez-nous, la marque Astone sait ce qu’elle fait !

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Moto Journal

Moto Journal, l'hebdo incontournable de l'actualité moto ! Retrouvez toute l'actualité des sorties moto, vidéos, essais, comparatifs exclusifs ainsi que les résultats sportifs, interviews de pilotes...