Essai casque Dexter Electron


Avec une part croissante de trails et maxi-trails au sein du marché moto, la demande pour les casques à visière – partie intégrante du dress code inhérent à ce type de machine – se fait de plus en plus importante. Dexter choisit d’y répondre de belle manière avec son modèle, le casque Dexter Electron.

Gros plan sur le casque Dexter Electron

En proposant un produit au tarif agressif, mais ne rognant pas sur les prestations, Dexter fait une nouvelle fois preuve de bon sens. Les amateurs de casques destinés aux utilisateurs de trails, et pourquoi pas de supermot’, ou encore ceux qui veulent un look typé, tous ceux-là seront sans doute heureux de découvrir qu’il ne leur sera pas nécessaire de renoncer au Livret A promis au financement des études de leur progéniture, pour s’offrir un casque de moto.

Car le casque Dexter Electron s’acquiert pour une somme fort raisonnable. Et c’est bien là, à coup sûr, son argument n°1. Mais être pas cher ne suffit pas pour être bon. Faisons donc un bout de route avec ce casque intégral pour découvrir ce qui se cache derrière sa calotte noir mat. Seul coloris disponible.

Le confort

Le confort est dans une moyenne plutôt haute. Les mousses intérieures sont fermes afin de procurer un bon maintien du casque sur la tête. Cette fermeté devrait être gage de durabilité, car rien de pire que des mousses qui se tassent à vitesse grand V. Et qui font que le casque flotte sur le crâne. Le revêtement de ces mousses s’avère doux et agréable au toucher. Il permet de ne pas irriter la peau, même lorsque l’on garde le casque toute une journée.

La boucle de jugulaire est de type micrométrique. C’est certes moins précis qu’une boucle double D, mais tellement plus pratique dans le cadre d’une utilisation au quotidien. En particulier pour la mise en place avec des gants.

De la lumière

Doté d’un écran d’une surface conséquente, le champ de vision du casque Dexter Electron est assez large. En tout cas dans la fourchette haute de ce que proposent habituellement les casques intégraux. Sur ce point, on appréciera surtout si on utilise aussi ce casque en mode urbain. A savoir là où le motard a encore plus besoin d’avoir des yeux partout pour assurer sa sécurité.

Cet écran principal dispose d’une course sans crans intermédiaires. Si cela peut surprendre de prime abord si l’on est habitué à un casque qui en est doté, au final, cela ne m’est pas apparu comme gênant. En revanche, j’ai pesté plus d’une fois contre l’unique ergot de manœuvre, placé au milieu en bas de l’écran ! Si cela ne gêne pas sa préhension lorsque l’écran est abaissé, il en est tout autre lorsque ce dernier est complètement relevé. Il devient alors difficile à attraper car il touche pratiquement la visière ! Avec des gros gants mi-saison ou hiver, cela s’avère carrément compliqué…

Pour en terminer avec l’écran principal, notez que le Pinlock est fourni de série. C’est un sacré bon point en comparaison avec d’autres casques, parfois bien plus chers mais qui ne le proposent pas. Voire qui peuvent en être équipés. Ce Pinlock est livré à part dans le carton d’emballage. Mais son montage sur l’écran ne prendra que quelques minutes, même pour un sous-doué avec deux mains gauches comme moi. Le plus long sera de démonter l’écran (et la visière), qui nécessite l’utilisation d’un tournevis. Testé lors de quelques matinées bien frisquettes de ce début d’automne, au cours desquelles la buée commence gravement à s’inviter dans les casques, ce Pinlock s’est avéré d’une efficacité sans faille. La météo étant ce qu’elle est, je n’ai pas eu le loisir de juger sous la pluie. Mais il n’y a pas vraiment de raison que ce soit moins bien que dans la froideur.

Le casque Dexter Electron est également équipé d’un second écran solaire interne. Celui-ci, bien dimensionné, descend assez bas sans venir toucher le nez. Sa manipulation est très facile, par le poussoir sur le côté gauche du casque. En revanche, je l’ai personnellement trouvé un peu trop clairement teinté. Les yeux sensibles devront sans doute encore passer par des lunettes de soleil lors des roulages estivaux. D’autant qu’il n’existe actuellement pas encore d’écran fumé disponible pour l’Electron.

Du son

Sur les casques bon marché, le plus gros défaut souvent constaté est celui d’une insonorisation défaillante. Sur ce point, le casque Dexter Electron ne fait pas de miracle lorsque l’écran principal est relevé. Mais en fermant complètement l’écran, le niveau acoustique devient nettement plus acceptable. De toute façon, il faut bien garder en tête que pour de longs trajets à vitesse soutenue, et avec la majorité des casques du marché, il convient d’utiliser des bouchons d’oreilles pour préserver son ouïe à long terme…

Enfin, à mon grand étonnement, malgré la présence de cette imposante visière sur le dessus du casque, les bruits aérodynamiques ne sont pas accentués. En revanche, on évitera de regarder les oiseaux voler dans le ciel en roulant. Parce que l’air s’engouffre sous la visière, et soulève le casque en vous tractant un peu sur les cervicales !

De l’air

Question ventilation, les dispositifs réglables sont réduits à la portion congrue sur le casque Dexter Electron. Seule une ouïe est prévue au niveau du menton. Elle s’actionne via un petit bouton qui se déplace à la verticale (ouverture de l’ouïe en position haute). Un autre bouton situé à l’intérieur de la mentonnière permet de régler la direction du flux d’air : soit vers le visage (bouton en haut), soit vers l’écran du casque. Deux autres petites entrées d’air sont placées juste au-dessus du joint supérieur de l’écran. Enfin, deux extracteurs prennent place sur l’arrière de la coque. C’est un peu juste pour un casque disponible qui plus est seulement en noir.

Puisque l’on parle d’air, notez que le casque Dexter Electron ne dispose pas de bavette. Même en accessoire. Il est donc sujet à des remontées d’air. Autant cela sera éventuellement agréable en été en plein cagnard, autant en hiver, il faudra prévoir une cagoule ou, a minima, un tour de cou qui remonte assez haut pour vous préserver du froid.

 

Poids7
Ergonomie8
Confort intérieur8
Ventilation6
Silence5
Finition8

Mon avis : Il fait mieux qu’en donner pour son argent

Disponible actuellement sur le site de Motoblouz pour moins de 100 €, le casque Dexter Electron fait mieux qu’en donner pour son argent. Sacrément bien looké, le ramage vaut le plumage en offrant un confort de bon aloi, un équipement complet (écran solaire, Pinlock) et un champ de vision rassurant. On lui passera donc volontiers ses moindres capacités en termes d’insonorisation et de réglage de l’aération.
8

Partagez cet article

facebook-profile-picture

Le Brélomane

Deux roues, un moteur et un guidon ? Ca m'intéresse ! En selle plus de 300 jours par an, des dizaines de milliers de kilomètres avalés par tous les temps, pour aller chercher le pain comme pour un road trip, je vis la "brèle" comme beaucoup : avec une indéfectible passion !