Essai du casque Airoh Aviator Ace 2021


Alors qu’il vient juste d’être présenté dans ses nouveaux coloris, le casque Airoh Aviator Ace est déjà en test sur #EnjoyTheRide ! Inutile de vous préciser que j’étais totalement emballé à l’idée d’essayer l’un des modèles haut de gamme du fabricant italien. Déjà propriétaire de casques Airoh, il me tardait de voir ce que l’Aviator Ace cachait derrière son look sans compromis ! Si vous voulez découvrir à quel point ce dernier a répondu à mes attentes, rendez-vous dans les lignes qui suivent…

Airoh, des casques Made in Italie!

Vu son palmarès, il est difficile de croire que la marque Airoh a été lancée en Italie en 1997. Ainsi, en un peu plus de 20 ans, l’entreprise a accumulé 91 titres mondiaux, toutes disciplines confondues ! Le fabriquant mise énormément sur l’innovation et recourt massivement à la modélisation 3D dans son processus de création. De plus, Airoh dispose de sa propre soufflerie afin de parfaire le design de ses casques. Malgré cette débauche de technologies, la marque reste fidèle à ses idées fondatrices : proposer des produits au top de la sécurité à des prix abordables.

style et sécurité pour le casque Airoh Aviator ACE

Chez Airoh, on accorde de l’importance au style… Et surtout à la sécurité !

Afin de promouvoir sa gamme, Airoh s’est attachée les services des meilleurs pilotes de off-road mondiaux. De Antonio Cairoli et ses 9 titres de Champion du Monde Motocross à Marvin Musquin, notre frenchy qui brille sur les pistes du Supercross américain, sans oublier Nathan Watson vainqueur de l’Enduropale du Touquet 2018 et Steve Holcombe le Champion du Monde d’Enduro en titre, la marque a tout gagné sur la terre !

Loin de vouloir se limiter au tout-terrain, Airoh ne cesse d’intensifier sa présence sur les circuits bitumés. Parmi les pilotes qui la représentent, Andrea Locatelli est un ambassadeur de choix. En effet, le jeune Italien vient de remporter absolument toutes les manches du Championnat du Monde Supersport depuis l’ouverture de la saison en mars dernier.

Le casque Airoh Aviator Ace : un haut de gamme qui présente bien

Comme je l’ai annoncé plus haut, Airoh s’est construit une solide réputation dans le domaine du tout-terrain. Le modèle de casque Airoh Aviator Ace fait partie des modèles haut de gamme de la marque transalpine. Dès lors, on est en droit d’attendre le meilleur au moment de découvrir ce casque qui coûte tout de même 280 €, avec promotion en cours au moment de la rédaction de mon test.

On comprend dès le déballage qu’aucun détail n’a été négligé. Sublime, le coloris « Black Matt » renforce les lignes sportives de l’Aviator Ace. Afin de ne pas gâcher l’harmonie de l’ensemble, les logos s’affichent dans un gris monochrome du plus bel effet. L’assemblage des prises d’air et de la visière n’appelle aucune critique. Tous les éléments sont superbement ajustés et traduisent le sérieux de la marque.

impression de qualité pour le casque Airoh Aviator Ace

L’accord entre le noir mat et les logos gris est parfait, et participe à l’impression de qualité dégagée par l’Aviator.

Les mousses ne sont pas en reste. Hyper ventilées, elles sont bien évidement démontables et lavables, et leur revêtement dispose d’un traitement antibactérien nommé 2Dry. Si le choix de couleur (blanche !) m’a laissé perplexe, les amateurs de gros entraînements apprécieront le fait de pouvoir éliminer toute trace de transpiration ou de poussière d’un simple coup de machine.

Confort et ergonomie : de solides arguments !

Que vous utilisiez un casque de cross lors de vos balades en trail ou de vos roulages sur circuit, disposer d’un bon niveau de confort est primordial afin d’enchaîner les kilomètres. Dès l’enfilage, on sent que Airoh a travaillé l’accueil de ses mousses. La tête bénéficie d’un confort 5 étoiles et les joues trouvent facilement leur place. Même après plus d’une heure de roulage, je n’ai ressenti aucune gêne au niveau du visage.

La coiffe, située sur la partie haute de la tête, m’a semblé épouser naturellement la forme de mon crâne. Je suis propriétaire des modèles Twist du même constructeur, et ces derniers deviennent gênants au bout de 45 minutes. L’Aviator Ace boxe clairement chez les poids lourds niveau confort. Bien joué Airoh !

intérieur confortable pour le casque Airoh Aviator Ace

Intérieur douillet et respirant : l’Aviator Ace soigne clairement l’accueil

Confort et ergonomie sont souvent des notions qui vont de pair. Ainsi, afin de satisfaire les utilisateurs les plus exigeants, la marque semble avoir apporté un soin tout particulier à l’ergonomie de son casque Airoh Aviator Ace.

Si mes lunettes 100 % trouvaient parfaitement leur place dans mes deux Airoh Twist, l’accord semble encore plus naturel ici. L’ouverture réservée aux masques devrait permettre d’accueillir quasiment tous les modèles du marché, même les plus grands. Côté fermeture, la boucle Double-D fait le job et se manipule sans aucun souci pour les habitués. Le serrage est précis et, malgré sa simplicité apparente, ce système est le plus solide qui existe et reste d’ailleurs le seul homologué sur circuit.

Une gestion de l’air parfaitement maîtrisée !

Avec ses 13 entrées d’air présentes en façade, le casque Airoh Aviator Ace offre une ventilation optimale, même lors des roulages par fortes chaleurs. Celles-ci sont secondées par 6 extracteurs d’air chaud positionnés sur la partie supérieure et à l’arrière du casque. Si l’air circule en quantité, il ne devient jamais perturbant. Les Italiens ont réellement mis le paquet au moment de réfléchir à la gestion des flux internes.

gros extracteurs d'air sur le casque Airoh

Ces gros extracteurs d’air chaud aident à maintenir votre tête… au frais ! L’Aviator Ace soigne sa gestion de l’air.

Là où le casque Airoh Aviator Ace m’a vraiment bluffé, c’est sur sa stabilité à haute vitesse. En effet, afin de vérifier si les travaux en soufflerie mis en avant par Airoh sont réellement perceptibles, j’ai utilisé le casque sur mon roadster Honda CB1100 lors de sorties routières. Pour ceux d’entre vous qui ne se représenteraient pas cette machine, sachez qu’elle ne dispose d’aucune protection pour le pilote. Après avoir roulé sur tous types de voies, le verdict est sans appel : à 130 km/h, le casque ne bouge absolument pas. L’air semble canalisé par la forme complexe de la visière, avant de glisser sur les parties plus lisses de la coque. Amis sableux, ne cherchez plus votre prochain allié sur la plage du Touquet… Vous l’avez devant vous.

Un casque léger, à cheval sur la sécurité !

En compétition comme sur la route, disposer d’un casque léger est un gage de confort autant que de performance. En effet, un poids plume sollicitera moins les cervicales de son pilote.

Avec 1 040 grammes (+/- 50 g.) annoncés sur le site Internet du constructeur, le casque Airoh Aviator Ace fait partie des meilleurs élèves de sa catégorie. La composition de la coque, mêlant fibre de verre et tissus composites, n’est pas étrangère à cette prouesse. Nommée HPC, cette technologie fait rimer légèreté et sécurité. Une fois enfilé, les chiffres annoncés semblent se vérifier. Le casque se fait tout simplement oublier et laisse une grande liberté de mouvement. Les sessions de roulage défilent sans qu’apparaisse la désagréable sensation de raideur au niveau de la nuque.

casque Airoh Aviator Ace avec haut niveau de sécurité

La technologie ASN isole la tête des parois du casque tout en optimisant la ventilation. Quand il s’agit de sécurité, les Italiens mettent vraiment le paquet.

Afin de garantir un niveau de sécurité optimal, Airoh a intégré son système nommé ASN à l’Aviator Ace. Son secret repose sur une structure en tissu réalisée en 3 dimensions. En cas de choc, les parois de ce « coussin » isolent votre tête du reste du casque, limitant le risque de traumas. L’autre avantage de la technologie ASN est qu’elle offre une ventilation accrue à l’intérieur du calotin, retardant l’apparition de sueur.

Dernier élément de sécurité que j’avais à cœur d’évoquer, l’AEFR permet aux secours d’ôter le casque en limitant le besoin de faire bouger la tête du pilote. En pratique, ce système se matérialise par 2 boucles rouges situées au niveau de la jugulaire. En cas de besoin, il suffit de tirer sur ces boucles afin de libérer les mousses basses, donnant instantanément de la liberté afin d’aider les services médicaux à intervenir.

Voir la fiche produit

Poids4
Ergonomie4.5
Confort intérieur4.5
Ventilation4.5
Stabilité5
Finition4.3

Mon avis : le casque Airoh Aviator Ace fait honneur à son positionnement haut de gamme

Sa finition exemplaire pour un modèle cross, le soin apporté à son aérodynamique ainsi que son niveau de sécurité sont autant d'arguments qui parlent en sa faveur ! Que vous rouliez en trail, en cross ou que vous soyez à la recherche de votre prochain casque pour le Championnat de France des Sables, n'hésitez pas : FONCEZ !
4.5

Partagez cet article

JBuzZzLightyear

Motard dans l'âme depuis l'enfance, j'ai longtemps rêvé de pouvoir prendre la route au guidon de ma propre machine! Après avoir possédé des roadsters, des sportives ou encore un café racer moderne, c'est au guidon d'un trail que je navigue pour des trajets professionnels ou lors de balades plus ou moins longues. Passionné de compétition motocycliste, je m'éclate à photographier mes pilotes favoris sur les circuits de France et d'Europe...