Tuto IZYSCOOT #2 : Bien contrôler sa batterie


La batterie permet le bon démarrage de votre bolide. Il refuse de démarrer ? Alors, vous savez vers qui vous tourner. C’est la batterie qui fournit le courant nécessaire au démarrage, et à l’allumage. On vous explique, en vidéo avec Izyscoot, comment vérifier et contrôler une batterie de scooter pour éviter toute panne, dans le froid, quand vous êtes pressé… (C’est toujours à ce moment là que le bolide refuse de démarrer).

1. Vérifier la tension de la batterie

La tension doit être de 12,6 Volts en phase de repos, et de 14 Volts en tension maximale.

Certains scoot sont équipés d’un contrôleur intégré qui permet justement de vérifier la tension de la batterie. Pas le vôtre ? Vous pouvez utiliser un testeur de charge, à placer sur les bornes + et – de la batterie. Ainsi, le testeur doit afficher une tension autour de 12,6 Volts.

2. Augmenter la tension d’une batterie de scooter

Votre batterie est loin des 12,6 Volts ? Alors, vous avez deux options

  • Utiliser un chargeur de batterie. Mais la charge peut prendre plusieurs heures…
  • Vous tourner vers un booster de batterie lorsque vous devez impérativement démarrer (on le disait plus haut, dans le froid quand vous êtes pressé…). Il suffit de placer les pinces sur les cosses + et – de la batterie, démarrer le booster, et démarrer enfin votre scooter.

Attention : si vous inversez les polarités, vous créerez un court-circuit. Pour rappel, les pinces rouges vont sur la borne + et les pinces noires sur la borne -.

3. Prendre soin de sa batterie…

Oui, une batterie de scooter, on doit en prendre soin. Sa durée de vie est généralement de 4 ans quand le scoot dort dans un garage, de 2 ans quand il dort dehors. Le froid, les démarrages répétés et les longues périodes de repos sont les pires ennemis de la batterie. Vous devez donc redoubler d’écoute, et la chouchouter, à l’approche de l’hiver.

Partagez cet article

Mathilde Tay

Rédactrice indépendante depuis 5 ans, je suis motarde « dépendante » depuis 4 ans. Oui, je suis celle que l’on appelle parfois « sac de sable », celle qui prend des vidéos pendant que son mari se régale à moto sur les routes et sous le soleil de Californie. Fan des road trip en trail, je suis aussi fan des vieilles bécanes. Le rêve ultime ? Que mon mari voit enfin le potentiel séduction du side-car, ou rouler les mains sur le guidon d’une Triumph Speed Twin de l’âge de mon papa (1946)