Prépa Enduropale : La checklist du stand de ravitaillement


Entre la préparation de la moto, la route, l’installation sur place, le contrôle technique, etc. participer à une course sur sable demande énormément d’organisation. Pour vous simplifier la tâche, on passe en revue tout le matos nécessaire au stand de ravitaillement, doublé de la checklist à télécharger et à imprimer pour ne rien oublier !

Tonnelle : Un mini atelier sur place

La tonnelle reste indispensable pour protéger le matériel et l’équipe des intempéries, mais aussi pour délimiter votre espace sur un paddock densément peuplé.

Le règlement vous impose d’afficher vos numéros de course sur les tonnelles ou les stands. Vous devez y afficher votre/vos numéros (sur une feuille ou directement le dossard s’il n’est pas utilisé).

Le matériel à prévoir :

  • Extincteur : il est obligatoire pour des raisons de sécurité compréhensibles
  • Tonnelle : Un must have pour se protéger avec style
  • Tapis Motoblouz : Le tapis environnemental fait lui aussi partie de l’équipement obligatoire pour limiter la pollution du sol
  • Jerrican de 20L : Pour le ravitaillement
  • Table de camping : Idéale pour disposer les aliments et les accessoires dont le pilote aura besoin lors de son passage.
  • Soufflette et balayette : Un classique pour chasser le sable qui s’insinue partout.
  • Papier essuie-mains et/ou chiffons : Pour dégraisser une pièce, nettoyer, s’essuyer les mains,etc. Un seau garni d’un sac poubelle est bien utile pour recevoir les déchets produits.
  • Lève-moto : La base pour stabiliser la moto et intervenir confortablement dessus.
  • Nécessaire de panneautage avec feutres et chiffon : Pour que l’équipe puisse renseigner efficacement le pilote sur la situation, son positionnement et ses chronos.

Pensez aussi à apporter une charrette ou un diable pour transporter tout votre matos plus facilement.

Pilote du team Honda Motoblouz SR au ravitaillement d'une course

Pas le temps de chercher ses affaires, tout doit être prêt et à portée de main – Photo Mediacross

Pilote : Tout est dans l’anticipation

Pour un ravitaillement qui se passe comme sur des roulettes, le pilote doit organiser ses affaires sur la table. Il n’aura plus qu’à se servir quand il arrivera sans avoir à fouiller à droite à gauche et perdre du temps. Chaque chose à sa place :

  • Gants : Une paire de gants de rechange. Vous serez content de partir avec des gants propres, secs et intacts.
  • Lunettes : Idem. Préparez-les bien en amont pour ne pas avoir à vous précipiter, par exemple pour installer un nouveau rouleau de film roll-off.
  • Alimentation / Hydratation
    • Nourriture : prévoir un aliment simple qui ne colle pas en bouche, comme une barre de céréales, une banane pour atténuer les crampes, etc.
    • Une bouteille d’eau ainsi qu’une boisson à base d’isotonique.

Pensez aussi à emporter avec vous une paire de lunettes roll-off de rechange prête à l’emploi dans une sacoche banane ceinturée à la taille. Un masque qui rend l’âme, c’est très handicapant !

Tapis environnemental motocross Motoblouz

Le règlement rend le tapis environnemental obligatoire

Outillage : Derniers réglages et interventions d’urgence

Pour préparer la moto avant la course ou intervenir rapidement pour effectuer une petite réparation pendant le ravitaillement, quelques outils ainsi qu’un peu de matériel se montreront indispensables.

Faites un petit tour des tailles de clés et de l’outillage spécifiques à votre moto : entre une KTM une Yamaha, certains outils sont incompatibles.

Entretien motocross dans un atelier

Comme à l’atelier, avoir le bon outillage à disposition est indispensable

Pièces moto : Anticipez le pire

Vu la densité de la circulation sur une course comme l’Enduropale, la casse, ça arrive assez fréquemment. Gardez à portée de main quelques pièces pas mal exposées.

 

Télécharger la checklist complète à imprimer

 

N’hésitez pas à nous parler des éléments qui vous semblent indispensables dans les commentaires !

Photo à la une : Mediacross

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis fan inconditionnel de routes à virages. La moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.