Lucy Glöckner, la révélation du Bol d’Or 2017


Lucy Glöckner Bol d'Or

Elle a tenu en haleine le public lors des derniers tours du Bol d’Or, le week-end dernier au Castellet. La pilote allemande Lucy Glöckner, du team privé BMW Völpker NRT 48 Schuberth-Motors, a tout donné pour tenter d’offrir la 3e place à son équipe, et de devenir par la même occasion la première femme à monter sur le podium d’une épreuve d’endurance mondiale.

Dimanche dernier, aux environs de 14h30, les regards et les caméras ne sont pas braqués sur Mike Di Meglio, qui file vers la victoire au guidon de la Yamaha R1 #94 du Team GMT 94. Toute l’attention est focalisée sur la BMW #48 et la Honda #111, respectivement pilotées par l’Allemande Lucy Glöckner et le Français Sébastien Gimbert. La jeune pilote de 27 ans est chargée du dernier relais et doit défendre la 3e place de l’équipe. Face à elle, un triple vainqueur des 24 heures du Mans et triple vainqueur du Bol d’Or !

Pas de quoi impressionner Lucy, qui ne lâche rien durant ces dernières minutes. Au point qu’elle donne du fil à retordre au pilote Honda ! Une lutte intense, qui se conclut par un écart de 989 millièmes de seconde en faveur du team Honda… Lucy a tenu un rythme incroyable avec des chronos en à peine plus de 2 minutes (2’08 pour Mike Di Meglio). L’équipe de Lucy Glöckner termine au pied du podium. Mais la performance de cette pilote fera date.

Voici les dernières minutes des 24 heures de course : un suspense digne d’une épreuve de vitesse !

Qui est Lucy Glöckner ?

Lucy Glöckner est né en 1990 à Zschopau en Allemagne. Fille d’un pilote de course moto, Lucy est tombée toute petite dans le chaudron des sports mécaniques… Elle débute en mini moto en 1998 et n’a eu de cesse de gravir les échelons des catégories et des cylindrées.

Côté loisirs, cette grande fan du pilote Max Biaggi pratique le snowboard, le ski de fond, l’escalade et le motocross aussi souvent que possible. Des hobbies qui lui permettent d’entretenir sa condition physique.

Après des années passées en 125, puis en 250, elle évolue depuis 2009 sur de grosses cylindrées. Lucy s’est illustrée à de nombreuses reprises dans les championnats allemands : Yamaha R6 Dunlop Cup dans le cadre de l’IDM (2e en 2001), puis IDM Superbike, avec une 2e place en 2014 en Superstock 1000. Cette année, elle participe au Championnat du monde d’Endurance au sein du team Völpker NRT48 Schubert-Motors. Et visiblement, la discipline lui convient plutôt bien !

En savoir plus sur Lucy :

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Béné

Je rêvais du permis moto à 18 ans, j’ai dû attendre la trentaine bien tassée pour le passer… Depuis, je tâche de rattraper le temps perdu. Plutôt branchée enduro, j’aime les bains de boue et transpirer dans les montées impossibles. Mais aussi les virées sur route, en trail de préférence.

  • Jason

    Pour ceux qui pensent que les
    femmes ne peuvent rouler aussi bien que les hommes, c’est un article à lire. 🙂
    Je n’ai pas eu l’occasion de suivre son parcours, mais merci beaucoup à vous
    d’avoir partagé ce billet.