Permis moto, ce qui va changer en 2020


Vous avez peut-être vu passer l’info : le permis moto va évoluer en 2020. Quels sont les changements prévus ? Avec Cédric, le moniteur hors des clous, on a décidé de vous aider à y voir plus clair. Comme toutes les infos ne sont pas encore disponibles à l’heure où nous écrivons ces lignes, nous actualiserons cet article au fur et à mesure que les nouveautés seront annoncées. Ajoutez-le à vos favoris si vous envisagez de passer le permis moto l’année prochaine !

[Mise à jour : janvier 2020] Nous avons désormais une date pour la mise en application du « nouveau » permis moto. Ce sera officiellement le 1er mars 2020 que s’effectuera le changement vers la nouvelle formule. Néanmoins, il ne devrait pas y avoir d’examen plateau durant la première quinzaine du mois. Le temps de former les examinateurs mais aussi de créer les nouveaux tracés sur les pistes des centres d’examen ou encore de mettre en place la base de question de l’ETM (Examen Théorique Moto).

En ce qui concerne les candidats inscrits avant cette date, pas de panique ! Si votre ETG (code) est encore valable ou que vous l’avez passé avec succès avant le 1er mars, vous aurez jusqu’au 31 août 2020 pour passer votre permis. Cerise sur le gâteau pour ceux qui sont dans cette situation : ni ETM ni fiches à passer si vous validez votre circulation avant le 31/08/2020. Bien entendu, ceux qui ont passé leur plateau avant le 1er mars en conservent le bénéfice. Cependant il faudra valider votre circulation (et donc obtenir votre permis) avant le 31/08/2020.

Un code spécifique à la moto

L’épreuve théorique moto, plus connue sous le nom de « code » se déclinera dans une version spéciale 2 et 3-roues en 2020. Fini le code généraliste parfois hors sujet pour nous ! La formation théorique inclura le contenu des douze fiches orales. Conduite, équipement, entretien, etc. toutes les thématiques pourront y être abordées. L’épreuve orale telle que les anciens la connaissent disparaît donc. La mauvaise nouvelle, c’est que même si vous êtes titulaire du code « auto » depuis moins de cinq ans, vous devrez tout de même passer le code « moto » en vue d’obtenir le permis moto…

Cet ETM sera toujours composé de 40 questions avec un score minimum à atteindre de 35. Les questions sont piochées dans une toute nouvelle base de 600 questions, décomposées dans 8 thèmes. Comme prévu, on y retrouvera le contenu autrefois présent dans les 12 fiches du plateau, actualisé et davantage développé. On trouve également un bonne partie des questions orientées vers l’écologie et le respect de l’environnement.

Ce genre de « code » spécifique à la catégorie de permis visée devrait devenir la norme dans le futur. On parle déjà d’un code spécifique au poids lourds qui pourrait être mis en place d’ici quelques temps (un ETGL – Examen Théorique Groupe Lourd ?).

L’avis de Cédric, le moniteur hors des clous

« Fini l’ETG identique à toute les catégories de permis de conduire, place à l’ETM (Examen Théorique Moto). Certes, il sera désormais obligatoire de le passer, même si vous aviez obtenu le code depuis moins de cinq ans pour la voiture par exemple. Mais en contrepartie, c’est le coup de grâce pour les 12 fiches : le nombre de choses abordées sera probablement plus important et plus varié. Mais surtout elles le seront dans des situations propres à l’usage des 2 et 3-roues motorisés ! »

plateau moto 2020

En 2020, le plateau moto enchaînera le lent et le rapide

Un nouveau plateau qui enchaînera lent et rapide

Le permis moto 2020 sonne le glas des épreuves de plateau lent, rapide, freinage d’urgence et évitement distinctes. Le plateau moto version 2020 fusionnera en effet le tout en une seule épreuve. En toute logique, elle se révélera plus longue. La façon d’évaluer l’épreuve sera nécessairement adaptée, reste à voir dans quelle mesure. Quel temps minimum réaliser ? Combien de pieds à terre tolérés ? L’avenir le dira.

[Mise à jour : janvier 2020] Nous avons désormais plus d’informations concernant l’épreuve et son système de notation. Tout le plateau se déroulera bien en un seul passage (2 essais possibles) qui enchaîne différents « moments ». Nous avons dans l’ordre :

  • Le déplacement de la moto sans l’aide du moteur (la « poussette »)
  • L’allure réduite sans passager (le « lent », toujours avec un chronomètre minimum à respecter)
  • Le freinage qui débute par un demi-tour départ arrêté (deux zones d’arrêt possibles en fonction des conditions climatiques comme auparavant)
  • L’allure réduite avec passager (le « lent » avec passager)
  • L’évitement

Cette organisation permet d’avoir un instant pour « souffler » en ayant les pieds au sol lors de la montée / descente du passager. Il sera possible de poser le pied au sol 3 fois, mais pour la totalité de l’épreuve ! A noter que le couloir d’évitement pourra désormais être élargi afin d’être plus adapté au gabarit d’un scooter pour le passage du permis moto « automatique ».

Désormais, le fait de lever la roue arrière en fin de freinage sera considéré comme en erreur, démontrant une non maîtrise du freinage. Sur les machines d’auto-école qui ont nécessairement moins de 6 ans (et équipées de l’ABS), un freinage trop appuyé de l’avant était trop souvent monnaie courante lors de l’examen. Mais sachant qu’il est possible que votre propre machine, achetée après le permis, ne bénéficie pas de ces « béquilles », il est important de savoir freiner « propre ». La qualité du freinage et la répartition entre frein avant et arrière sera remise en valeur.

L’avis de Cédric, le moniteur hors des clous

« L’idée est ici de réduire le temps de passage en un exercice unique. Un passage d’allure lente à normale dans le même parcours permettra de simuler des conditions de circulation réelles. Un temps envisagé pour être intégré à l’épreuve de circulation, la poussette reste finalement au plateau. Toutefois il n’y a plus qu’à pousser la machine en avant, lui faire passer une porte, et la ramener en marche arrière à sa position de départ. Néanmoins, ce sont les vérifications qui prennent désormais quelques minutes lors de l’épreuve en circulation. Ce qui est certes plus logique car c’est ce qui devrait être systématiquement fait « dans la vraie vie » avant de prendre la route. »

circulation permis moto 2020

L’épreuve de circulation sera plus longue en 2020

Permis moto 2020 : la circulation, plus longue

Pour rendre l’épreuve pratique sur route plus révélatrice des aptitudes de chaque usager, l’administration juge bon pour 2020 de la rallonger également. La durée exacte reste à préciser, à l’instar de la méthode d’évaluation.

L’avis de Cédric, le moniteur hors des clous : « Ici, l’objectif est de rendre la circulation plus longue (on parle d’environ 40 à 45 minutes, à confirmer) afin de rencontrer davantage de situations. On réalisera désormais les traditionnelles « vérifications » autrefois faites lors du plateau, avant de partir sur la route. Désormais, l’accent sera mis sur le placement dans sa voie (en circulation et à l’arrêt) et lors de la mise en œuvre de la trajectoire de sécurité. « 

La trajectoire de sécurité, officiellement enseignée

Elle était déjà quasi systématiquement évoquée par les moniteurs dans le cadre de la formation pratique ces dernières années. La trajectoire de sécurité s’officialise donc en 2020. À défaut d’être éliminatoire, son apprentissage fera en effet désormais formellement partie du programme et sera sanctionné.

L’avis de Cédric, le moniteur hors des clous : « Bien trop d’accidents se produisent en virage, la faute à un mauvais placement, une mauvaise position sur la moto ou un regard mal dirigé. Ici la trajectoire idéale sera enseignée : position en entrée de virage, découverte, sollicitation de la machine et reprise de stabilité. L’occasion d’enseigner les bonnes pratiques pour aborder une courbe sur route et les raisons pour lesquelles il ne faut aborder les trajectoires comme on le ferait sur piste. »

Bien que la date de mise en application soit proche, les textes officiels n’ont toujours pas été publiés à ce jour [janvier 2020]. Quelques points de détails restent encore à définir. Nous vous tiendrons informés sur cette même page si des modifications de dernière minute font leur apparition.

Merci à Cédric pour son avis éclairé. Je vous invite également à consulter ses publications sur #EnjoyTheRide, ainsi que son site perso, plein de conseils pertinents quand on souhaite passer le permis moto !

 

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.