Essai de la veste Furygan Zeno


Quand je range mon Sportster pour mon Africa Twin, je range aussi mon Furygan Dark pour ma veste Furygan Zeno. C’est quoi ? C’est la nouvelle veste proposée par le français Furygan clairement orienté Touring mais plutôt urbain. Allez, on va essayer ça.

Taille et adaptation à la morphologie de la veste Furygan Zeno

Comme toujours quand on achète sur le net, c’est un peu la roulette russe pour tomber sur la bonne taille du premier coup. Ayant une carrure de « M » et des bras de « L », je me suis lancé pour prendre le « M ». 777 Jackpot, c’est la bonne taille ! Il est possible de régler le serrage à la taille via deux boucles latérales, au réglage franchement tiré par les cheveux (capilotracté pour les frimeurs), alors qu’il était largement possible de faire plus simple… Il est également possible de régler le serrage des poignets sur deux niveaux via un zip et un bouton pression. Enfin pour protéger votre cou, il est possible de serrer le col sur deux niveaux.

Pour éviter de finir le derrière à l’air, la veste Furygan Zeno est de type mi-fesses au niveau de sa coupe. Et pour vous assurer d’être étanche à 100%, deux boucles se fermant par pression permettent de raccorder votre pantalon via la ceinture à la veste Furygan Zeno. Elles sont plutôt faciles à placer et s’avéreront être de précieuses alliées pour les longs trajets par temps frais.

Un textile passe partout et bien pensé

Le premier truc qui frappe quand on prend la veste Furygan Zeno en main, c’est la Doublure Skin Protect . Cette doublure externe se compose à 63 % de coton et à 27 % de polyamide. Le résultat ? Un textile plutôt doux et passe partout. Surprenant pour une veste moto ! Le polyamide quant à lui, augmentera la résistance à l’abrasion et aux déchirements. Alors forcément, on reste sceptique par rapport à l’étanchéité. Pour ce point, une doublure intérieure technique de type Polymesh se chargera de vous garder au sec tout en restant respirante. La finition reste perfectible avec de nombreux fils qui dépassent…

Ce que j’aime avec la veste Furygan Zen, c’est que pour une fois la firme au félin ne nous impose pas son logo à chaque centimètre carré de la veste. En effet, sur la partie extérieure de la veste Furygan, on ne retrouve le logo qu’à deux endroits : sur la poche d’aération gauche et sur la manche gauche. Un bon point que l’on aimerait voir sur plus de produits de la marque.

Sécurité ? Niveau Urbain seulement…

De base, la veste Furygan Zeno est fournie avec des protections coudes et épaules en D3O. Il ne s’agit cependant que de protections de niveau 1 selon l’homologation EN 1621-1. Si vous voulez une dorsale, prévoyez l’achat supplémentaire car la veste Furygan Zeno n’en a pas. Elle dispose cependant d’une poche pour y installer la dorsale Furygan Viper 2, toujours en D3O mais homologuée CE EN 1621-2 niveau 2. Me concernant, je me contente d’enfiler ma bonne vieille Furygan XP1.

La veste Furygan Zeno en elle-même est homologuée selon la norme CE EN 13595 mais de niveau urbain seulement. Ben oui, un si petit prix pour une veste Touring, il ne faut pas non plus s’attendre à une armure hein… Vous ‘’aurez donc compris, la veste Furygan Zeno se destine plus à arpenter les boulevards, pour ceux qui comme moi souffrent de la phobie des embouteillages.

Malgré son unique teinte noire, la veste Furygan Zeno dispose de deux inserts rétro-réfléchissants sur chaque manche. Il faut avouer que même s’ils sont très discrets, ils se montrent plutôt efficaces.

Des poches partout, vraiment partout

Quand on est bordélique comme moi, des poches c’est bien. Faut ranger le téléphone, le portefeuille, les clefs, le tour de cou, parfois les bouchons d’oreille, et j’en passe. Du coup, les concepteurs ont répondu à mon appel. Nous avons donc :

  • Deux poches ventrales qui s’ouvrent sur le dessus, et qui ferment par deux boutons pression et une bande velcro.
  • Ces deux mêmes poches en dissimulent deux autres juste en dessous.
  • Sur la manche : une poche pour carte bancaire avec une tirette pour donner plus facilement votre argent durement gagné aux compagnies pétrolières et sociétés d’autoroute.
  • Toujours sur la manche, une petite pochette. Cette petite pochette contient une carte spécifiant qu’elle n’est pas 100 % étanche ! Sympa de prévenir !
  • Une poche intérieure fermée par une fermeture à glissière.
  • Une poche intérieure dans la doublure hiver pour remplacer celle précitée.

Bref, il y a de quoi se prendre pour un cargo !

Faut pas se mettre la pression

Ce qui saute aux yeux avec la veste Furygan Zeno, c’est l’omniprésence de fermetures par boutons pression. Que ce soit pour le col, les poches à ouverture horizontale, les aérations AFS sur le torse, les manches et enfin pour protéger la fermeture à glissière principale. Si elles donnent un style, il n’est cependant pas aisé de les manipuler et ce même avec des gants été. Donc manipulations à l’arrêt obligatoires !

Étanchéité

Et donc cette fameuse doublure imperméable ? L’est-elle réellement ? Après avoir pris une vilaine averse durant 30 minutes, je me suis senti bien au sec. Arrivé à destination, j’inspecte mon sweat à la recherche d’auréoles de pluie. Vous vous souvenez de la petite poche sur la manche où il est spécifié « cette poche n’est pas 100 % imperméable » ? Et bien, l’eau a choisi de s’infiltrer là et là uniquement. Un peu dommage cette faiblesse… Cependant le restant des poches se montre étanche.

Pour assurer l’étanchéité de la fermeture à glissière de la veste Furygan zeno, un rabat vient protéger cette dernière.

De l’air que diable !

Quoi de mieux que subir les bouchons de notre magnifique capitale sous 30°C pour tester le système Furygan AFS. Késseksé l’AFS ? Et bien, chers amis, sur la poitrine se situent deux ventilations fermées par un rabat et une fermeture à glissière qui font entrer l’air. Celui-ci ressort ensuite par une autre poche située dans le dos. Et pour rafraîchir, ça rafraîchit, ça je peux vous l’assurer ! Je ne sais pas qui a eu l’idée de faire ce truc, mais je lui dois une bière car sous mon cuir, mon état de santé mentale en aurait pris un coup.

Je cherche un peu de chaleur (au fond de ma veste)

Bon, test caniculaire, ok c’est fait. On quitte la capitale pour grimper vers la Belgique où l’on commence à ressentir l’effet de l’automne tôt le matin. Et hop, on installe la jolie doublure thermique couleur cerise 100 % polyester. Celle-ci est ouatinée et se présente comme un gilet avec manche. Ce que j’apprécie particulièrement, c’est la partie mesh sous les aisselles, pour aérer cette zone de forte sudation. Et aussi, le fait que l’accroche au niveau des manches est pensée pour ne pas se faire la malle dès que l’on retire la veste. Il s’agit d’une boucle sur le gilet et d’une boucle sur la veste qui se ferment via un bouton pression. Cependant la boucle du gilet semble un poil fragile, et elle ne me rassure pas quant à une utilisation sur le long terme.

Conditions d’essai

Pour réaliser cet essai, j’ai parcouru 85 kilomètres de ville, 450 kilomètres de nationale et 100 kilomètres d’autoroute. Le tout sur une plage de température allant de 30°C à 4°C sur une moto partiellement carénée (Africa Twin).

Confort9
Aspects pratiques8
Agrément thermique et étanchéité8
Finition7
Protection5
Coupe8

Mon avis : une bonne "mini veste Touring"

On pourrait qualifier la veste Furygan Zeno de "mini veste touring" destinée à l’usage urbain. Bonne praticité, protection minimale, pas mal de poches, bonne aération et bonne étanchéité malgré une zone d’infiltration qui gâche le plaisir, et enfin une bonne couverture globale. Elle reste cependant agréable à porter en toutes circonstances.
7.5

Partagez cet article

Gab

Moi c'est Gab', depuis que j'ai obtenu le précieux sésame en 2013, je roule sur mon Sportster pour déambuler sur les boulevards et plus récemment mon Africa Twin pour affronter les conditions climatiques hostiles ou pour rider vers d'autres horizons. Egalement cycliste et parfois automobiliste, je prône le partage, la responsabilité et la sagesse collective sur la route. Quoiqu'il en soit, je recherche l'équipement sachant allier style, efficacité et protection.