Essai des gants hiver Bering Yucca Gore-tex®


On a beau dire ce qu’on veut, quand on est motard : le froid c’est nul, c’est naze et je n’aime pas. Pour les plus braves qui ne connaissent pas la notion d’hivernage, l’équipement doit être choisi en conséquence. La marque française Bering nous propose depuis 2015, ses gants hiver Bering Yucca Gore-tex® pour garder nos précieuses mimines au chaud.

Bonne taille du premier coup !

Habituellement, je mets du M pour mes gants moto. Soit du 9 en taille Bering. C’est avec satisfaction que je me suis rendu compte que la taille coïncide en tout point. La main est bien maintenue, les longueurs de doigts sont parfaites. On ressent juste une pression en flexion sur les métacarpes. Personnellement, je ne la trouve pas gênante. Les gants hiver Bering Yucca sont tout aussi simples à enfiler qu’à retirer.

Gants hiver Bering Yucca, une belle plante…

Lorsque l’on déballe les gants hiver Bering Yucca, on ressent de la satisfaction tellement le niveau de finition est impeccable. En effet : pas de défauts apparents, les coutures sont biens réalisées, les empiècements donnent pleinement satisfaction. Les renforts de paume présentent une double surpiqûre au fil rouge.

Les gants hiver Bering Yucca sont constitués de cuir de chèvre, de néoprène et d’Amara sur la paume. L’ensemble de ces matériaux favorise la flexibilité des gants, leur étanchéité et la sécurité. La doublure intérieure est en micro polaire pour essorer la poignée avec une agréable sensation de douceur.

Les différents logos sont imprimés sur les gants Bering. À mon avis, ceux-ci ne tiendront pas éternellement…

… qui sent bon la chaleur

Ce qui m’a interpellé avec le nom des gants hiver Bering Yucca, c’est de savoir pourquoi la firme à l’ours polaire a emprunté le nom d’une plante plutôt originaire des régions chaudes ? En les enfilant et en les utilisant par temps froid, je comprends un peu mieux maintenant.

Avec mon Africa twin équipée de protèges mains, en pratiquant sur autoroute allemande[1] sur 30 km à 150 km/h par 0°c, il m’a fallu arriver au 30e km pour me dire « wow ça caille ». Le discours fut bien différent avec mon Sportster où j’ai eu bien froid après 20 km de nationale aux vitesses légales avec -2°c au thermomètre. Cependant, une fois que l’humidité s’invite à la fête, le froid se fait vraiment ressentir. En effet, sur un parcours mixte national/autoroute à vitesse modérée, 0°c et cette fois-ci avec la neige qui s’invite au programme, en 50 km, j’avais diablement froid aux mains… Par contre, je suis resté bien au sec, merci le Gore-tex® !

Cela dit, une fois que les températures sont négatives, mieux vaut passer sur des gants chauffants ou utiliser des poignées chauffantes, car il y a un souci d’étanchéité à l’air au niveau des auriculaires. Malheureusement, je n’ai pas eu le temps d’installer mes poignées chauffantes pour savoir si le combo était efficace.

Parlons sécurité

Les gants hiver Bering Yucca Gore-tex® sont homologués en tant qu’EPI mais avant la norme EN 13594:2015. Quoi qu’il en soit, en termes de sécurité, vous ne trouverez qu’une coque de protection au niveau des métacarpes et de légers renforts de phalange au niveau de l’auriculaire et de l’annulaire. Basta !

Conditions d’essai

Pour réaliser cet essai, j’ai parcouru 900 kilomètres dont 200 sur autoroute, 450 sur nationale et 250 en ville, sur une plage de température allant de -2°c à 17°c.

Impressions à l’utilisation

Souvent, ce qui est casse-pieds avec les gants hiver, c’est le manque de feeling dû à l’épaisseur des gants, et le peu de flexibilité qui en découle. Honnêtement, j’étais sidéré par la rapidité à laquelle ils se sont « fait », et par le feeling qu’ils procurent. Tous les éléments des commodos tombent sous la main sans difficulté, le feeling sur le levier d’embrayage et sur le frein avant est excellent.

La manchette est assez courte, deux centimètres de plus ne seraient pas du luxe… De ce fait, il faudra régler le serrage de manche de votre blouson sur le plus fin possible pour éviter toute infiltration d’air. La patte de serrage de ladite manchette est très facile à manipuler mais se montre un poil courte. Encore une fois, deux centimètres de plus ne seraient pas du luxe (on parle de patte de serrage là…).

Chose agréable, je n’ai pas été obligé de cisailler les étiquettes, celles-ci ne grattent pas !

GPS et smartphone ? Mieux vaut oublier…

Qu’il est agaçant de devoir retirer ses gants quand on doit trifouiller son GPS… Bon, si vous utilisez un smartphone, ce n’est même pas la peine d’essayer de le déverrouiller. Quant à un gps, j’ai su l’utiliser avec les gants mais pas facile de taper une adresse avec… Mieux vaut les retirer.

Étanchéité testée et approuvée !

Pour s’assurer que vos précieuses mains restent au sec, Bering a privilégié l’utilisation d’une membrane Gore-tex® Z-Liner. Pour avoir affronté la pluie battante et la neige durant mon essai, je dois avouer que les gants hiver Bering Yucca sont restés totalement étanches.

[1] Terme hypocrite pour sous-entendre qu’on ne respecte pas les limitations de vitesse.

Etanchéité5
Finition4.8
Agrément thermique2.8
Protection3
Souplesse4.6
Confort4.5

Mon avis : d'excellents gants d'hiver !

Les gants hiver Bering Yucca sont de bons gants, d’une excellente finition, pour qui recherche la chaleur sur une moto suffisamment adaptée pour affronter le froid de l’hiver. Les autres pourront les utiliser mais pour les courts trajets. Ils se montrent très pratiques à utiliser, et laissent un bon feeling sur les commandes. Ils seront aussi de bons compagnons de route pour qui veut rester au sec. On leur reprochera cependant un niveau de protection plutôt faible.
4.1

Partagez cet article

Gab

Moi c'est Gab', depuis que j'ai obtenu le précieux sésame en 2013, je roule sur mon Sportster pour déambuler sur les boulevards et plus récemment mon Africa Twin pour affronter les conditions climatiques hostiles ou pour rider vers d'autres horizons. Egalement cycliste et parfois automobiliste, je prône le partage, la responsabilité et la sagesse collective sur la route. Quoiqu'il en soit, je recherche l'équipement sachant allier style, efficacité et protection.