Test du casque intégral Shoei EX-ZERO


La marque Shoei fait partie de ces marques mythiques qui inspirent le respect dans le monde du deux-roues. Réputée pour ses innovations techniques, la qualités de ses finitions et un confort au-dessus de tout soupçon, elle reste très réactive. Ainsi elle fait face aux nouvelles modes : elle propose dorénavant aux amoureux du style vintage le fils du casque intégral /cross EX-5, voici le casque Shoei EX-ZERO !

Une grosse claque !

J’étais, je l’avoue, assez tendu à l’ouverture du carton. J’avais guetté son arrivée sur le marché depuis des mois, dès que l’annonce de Shoei et les premières images avaient fuité sur les Internet. J’ai toujours été amoureux du look de ces motards de mes jeunes années. Mais entre le fantasme et la réalité de mon quotidien, notre couple allait-il fonctionner ? Le look sans concession et le caractère spartiate (en apparence) de ce casque Shoei EX-ZERO sauront-ils me convenir ?

Pour être tout à fait honnête, ce casque Shoei est une œuvre d’art. Bien sur, tout est subjectif quand on aborde l’esthétique en général mais là… Les formes du casque Shoei EX-ZERO sont d’une pureté absolue. On retrouve les lignes d’un casque cross des années 80 avec des traits plus modernes. Les galbes de la coque laissent la place à des lignes légèrement plus tendues sur l’avant de la mentonnière ainsi qu’à l’arrière du casque. La livrée noir mat de l’exemplaire testé est très belle. Un autocollant rappelle aux possesseurs du casque la relative fragilité de la finition et les précautions d’usage afin de garder cette dernière en bonne condition.

Une conception moderne

Les caractéristiques techniques témoignent du savoir-faire de Shoei. Ce casque partage avec une grande partie de ses congénères une coque en fibres de 5 couches appelée AIM. Il s’agit d’une superposition de couches de fibres différentes. Elle lui confère rigidité, légèreté et absorption des chocs. Le poids vérifié par bibi est de 1100 g avec l’écran rétractable (oh que je l’aime celui là !). La fermeture par boucle double-D renforce le côté vintage authentique et se révèle parfaitement sécurisante et très facile d’emploi. Certes, on met quelques secondes de plus pour s’équiper… Mais on est toujours dans la position de serrage optimale.

Un confort addictif

La garniture du casque Shoei EX-ZERO est d’une douceur suave et peu envahissante. Les proportions sont parfaites et on ne se retrouve pas avec les joues entre les dents tout en étant parfaitement maintenu. Car je peux l’affirmer ici, JAMAIS un casque ne m’a semblé aussi confortable. Le couple poids plume (1100 pour un intégral – certes vintage avec écran rétractable – je vous ai déjà dit que je l’aimais celui là ?) et confort (aucun point de pression où que ce soit) contribue à une pratique sécurisante. Rien ou presque ne vient vous perturber dans votre pilotage. En tout cas, au niveau du port du casque.

Les petits plus du casque Shoei EX-ZERO

Les modèles typés vintage/cross/néo rétro/bad boy/j’aimefairepeurauxmémésaufeurouge sont de plus en plus nombreux. On en retrouve chez DMD, Premier, Astone et Dexter depuis peu. Leurs conceptions diffèrent, leur look et leur prix aussi. Shoei a doté son casque Shoei EX-ZERO de deux dispositifs qui le démarquent de la concurrence.

Tout d’abord au niveau de la sécurité. Le casque Shoei EX-ZERO adopte un dispositif d’extraction d’urgence. Celui-ci permet aux secours de retirer en un geste les mousses latérales afin de vous libérer du casque. Deux stickers sont apposés sur les côtés de la mentonnière. Ils sont si discrets que j’ai choisi de les laisser. Autant optimiser le travail des secours, juste au cas où !

La seconde particularité dont dispose le casque Shoei EX-ZERO est la présence d’un écran rétractable (transparent d’origine) totalement caché sous la coque. On le manipule via des ergots sur l’écran lui-même, de chaque côté de ce dernier. Les ergots sont suffisamment petits pour rester très discrets. Et ils sont aussi suffisamment proéminents pour qu’un simple effleurement de la coque, même avec des gants hiver, vous permette d’abaisser l’écran. Je sais qu’il y a des pour et des contre (dont j’entends les arguments) sur les écrans internes. Mais force est de constater que sa présence est vraiment appréciable en de nombreuses circonstances.

Petit plus avec l’écran…

J’ai rapidement équipé le casque Shoei EX-ZERO d’un écran fumé, et le bénéfice est évident. On est bien camouflé, toujours aussi bien protégé du déplacement d’air et la teinte permet une protection de la lumière efficace tout en étant exploitable la nuit en ville. Notez qu’il existe une troisième teinte (jaune) qui augmentera la vision des reliefs et le contraste… Mais qui n’est malheureusement pas homologuée sur route.

Cerise sur le gâteau : on peut aisément régler la course de descente de cet écran rétractable, très facile à changer. Deux petits curseurs vous permettent d’adapter la descente de l’écran à votre morphologie.

Pour les puristes aussi

Rien ne vous empêche d’équiper le casque Shoei EX-ZERO d’un masque type cross tels que les Dexter Binocle ou les Barstow de 100 %. L’ouverture du casque le permet amplement. Aussi, cet ajout vous permettra de gagner en protection contre l’air glacé qui vient de s’installer avec un bon mois d’avance. Y’a plus de saison ma bonne dame ! Vous perdrez en champ visuel mais gagnerez en isolation autant phonique que thermique. Notez que Shoei a choisi de ne pas équiper son casque d’un passant cuir pour solidariser le masque au casque… Contrairement au casque jet J.O. qui partage pourtant beaucoup de caractéristiques.

Sans concession… mais civilisé !

Le choix d’un casque typé cross pour une pratique quotidienne est forcément guidé par des impératifs très personnels. Le look, mais aussi le champ visuel large est un des atouts de ce type de casque.

Avec le casque Shoei EX-ZERO, vous pouvez y ajouter un confort divin ainsi que l’assurance de porter un casque aux finitions irréprochables. A savoir, les différentes matières utilisées pour cercler l’ouverture en permettant d’éviter les reflets, la douceur des garnitures, l’alignement des grilles dans les écopes de ventilation de la mentonnière…

En ce qui me concerne, habitué aux jets, je me sentais toujours oppressé et limite claustrophobe dans mon Shark D-Skwal. Il offre certes un maintien efficace, mais aussi un sentiment d’enfermement que seule la protection maxillaire m’imposait. Avec le casque Shoei EX-ZERO, je retrouve la sécurité du casque intégral, la praticité de l’écran solaire rétractable, le champ visuel, le poids et l’aération d’un jet, le tout avec un look vintage dément. Alors évidemment, cet hiver je vais devoir enfiler ma cagoule et me procurer un masque pour réduire la fréquence des sinusites… Mais je vais essayer de porter ce casque Shoei EX-ZERO tout au long de l’année tellement ses points forts répondent à mes besoins dans ma pratique quotidienne (poids, confort, champ visuel, look).

Cet été, je risque fort de laisser mes jets au repos tellement j’ai apprécié le port du casque Shoei EX-ZERO pendant le début de l’essai, sous de plus clémentes températures.

Deux ou trois choses pour terminer

Pour essayer d’être le plus complet possible, sachez que le sac du EX-ZERO est de bonne qualité, doux et qu’il protège bien le casque. Les autocollants réfléchissants fournis sont assez peu esthétiques et je vous encourage à opter pour les modèles de chez Dexter qui s’intègrent mieux. La taille est la même que chez SHARK, LS2, Dexter ou Nolan (mon L habituel). Le casque dispose de trois pressions qui permettront la pose d’un « peak » en option. Et on notera l’absence de filet anti remous au niveau de la mentonnière, même si cela n’affecte pas le confort général.

Il semble aussi que des évidements soient présents au niveau des oreilles pour permettre la mise en place d’un intercom / kit main libre. Mais cela reste à confirmer par un motoconseiller Motoblouz. Si vous optez pour cette solution, je vous encourage à envisager un modèle discret type Sena 3s afin de ne pas dénaturer le côté vintage 😉

Look4.75
Légèreté4.5
Confort intérieur5
Champ de vision4.5
Insonorisation3
Finitions4.75

Mon avis : des qualités évidentes qui rendent ce casque addictif

Ce casque Shoei EX-ZERO est vraiment pétri de qualités. Si les critères de poids, confort, praticité (avec cet écran escamotable), look et champ visuel sont des impératifs pour le choix de votre casque : n'hésitez plus. Certes, les gènes "Cross" le privent d'une absolue polyvalence en saison (très) froide mais l'ajout d'un masque permettra son utilisation sur la quasi totalité de l'année si on évite les axes routiers les plus rapides. Un choix du cœur et de la raison.
4.4

Partagez cet article

Anthony

Passionné de moto et friand de tout ce qui touche à la culture motarde depuis l'adolescence, je ne suis pratiquant que grâce à la crise de la quarantaine. Je reste, pour le moment, scooteriste quotidien et par tous les temps depuis bientôt 4 ans. Je soigne mes trajectoires et pose le regard comme un vrai, pour le genou on verra plus tard!