Essai de la veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY


Marque référence dans le monde de la moto, Dainese a toujours été à la pointe du développement en matière d’équipements, de sécurité et de qualité. Une référence qui se retrouve forcément dans les tarifs de la marque… La veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY que j’ai essayée ce mois-ci déroge à la règle sur le point du tarif mais ne fait pas l’exception sur ce qui est de la qualité et de la sécurité.

Des matériaux à l’épreuve de la tempête

Principalement taillée de Cordura, une matière 3 fois plus résistante à l’abrasion que le Nylon et 20 fois plus que le coton, la veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY bénéficie également de renforts en matière D-Stone sur les zones d’impact. D-Stone est un tissu ultra résistant à l’abrasion, propre à la marque de Molvena. On retrouvera ces renforts au niveau des épaules et des coudes. Rien n’a été oublié côté extérieur sur le plan sécurité.

Concernant les finitions, rien à redire, on retrouve la qualité propre à la marque. Chaque bouton pression est recouvert de caoutchouc pour éviter les rayures sur votre réservoir, leur taille permet de les ouvrir ou de les fermer facilement avec des gants épais, les languettes des fermetures éclair sont simples à trouver et à manipuler tout comme la fermeture principale qui utilise le système Idraflap, la fermeture éclair (toujours confiée à YKK) est cachée sous un double rabat fermé par les boutons pression pour éviter le passage du vent et l’infiltration d’eau.

Une mise en place ajustable

La veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY est assez courte, on est plus proche du blouson que du ¾ question longueur. Mais pour l’ajuster, vous trouverez des serrages coulissants au niveau des hanches, et un système par élastique qui permet de serrer le bas de la veste et évite un maximum les remontées d’air froid. Le cou lui s’ajuste et se ferme à l’aide d’un velcro.

Pour maintenir un tarif abordable, Dainese a également utilisé le velcro pour le serrage des manches, préféré aux fermetures éclair. Moins précis et à la durée de vie plus courte, il est cependant bien conçu et permet un serrage efficace. Toujours au niveau des manches, vous pourrez ajuster la veste Dainese sur trois niveaux grâce à des pressions placées sur le biceps.

La coupe de la veste étant sans reproche, si vous choisissez la bonne taille, vous n’aurez aucun battement quelle que soit votre allure. Notez qu’il est bien évidemment possible de relier la veste à un pantalon grâce à un zip. En l’occurrence, et toujours dans une gamme de prix abordable, vous pouvez lorgner du côté du pantalon Dainese TEMPEST 2 D-DRY. Pour un ensemble parfaitement coordonné (peut-être dans un futur test).

La tempête oui, mais pas que !

Si vous devez affronter les éléments, la veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY saura être une alliée de qualité. Parfaitement imperméable grâce à sa membrane D-DRY, toujours une solution technique propre à Dainese, vous pourrez rester de longues heures sous la pluie sans craindre la morsure de l’eau ! Et si vous avez utilisé la poche cargo, placée dans le dos, pour ranger la doublure thermique, alors vous pourrez profiter soit d’une doublure chaude à zipper à l’intérieur de la TEMPEST 2 si la pluie s’accompagne d’une baisse de température, soit d’une petite parka molletonnée à porter durant la pause pour faire un break avec style ;p

Avec la doublure installée, j’ai pu rouler, avec un simple tee-shirt thermique à manches longues doublé d’un tee-shirt normal, jusqu’à des températures aux alentours des 5 degrés. En dessous et jusqu’à – 2°C/- 3°C, le renfort d’un sweet épais devient nécessaire. Car ensuite le froid se fait ressentir et devient gênant au bout d’une heure.

Il ne faut pas oublier que la veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY n’est pas une veste d’hiver. C’est une veste textile qui se veut utilisable d’une saison à l’autre. Elle est conçue pour vous permettre d’affronter le froid tant que vous ne décidez pas d’aller affronter le Cap Nord, l’eau tant que vous ne décidez pas d’affronter un passage à gué trop profond… Ainsi que la chaleur, tant que vous n’envisagez pas la traversée du désert de Lout en Iran (température au sol : 70,7°C).

Mais, si cette dernière destination vous tient à cœur, sachez alors que cette veste fera le maximum pour ventiler cette chaleur. Elle vous permettra de garder les idées au clair ! Même si « idées claires » n’est pas forcément le bon terme pour désigner celui qui veut traverser un désert à 70°C. Remarque qui n’engage que moi bien évidement 😉

De l’air, de l’air !

Donc, pour sortir indemne de cette traversée pittoresque, vous pourrez compter sur deux fermetures éclair au niveau de la poitrine, ouvrant de larges aérations, et sur deux autres placées dans le dos, sur les côtés, allant de la moitié du dos jusqu’au bas de la veste. Des ouvertures assez larges pour créer un courant d’air important. Oui, important. Comme nous donnons de notre personne pour vous offrir les tests les plus précis, je peux vous assurer que rouler par 5°C avec toutes les ventilations ouvertes vous permet de réellement sentir un courant d’air important… Et frais, très, très, frais ! J’en déduis donc que le courant d’air doit aussi être présent par des températures plus élevées mais avec des sensations… différentes je pense. Pour parfaire ce courant d’air, un bouton pression permet de maintenir le col en position largement ouverte, rabattu sur le côté.

Veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY : La sécurité par tous les temps

Au-delà des matériaux résistants à l’abrasion, on retrouve sur la veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY, les protections composites rigides et certifiées selon la norme EN 1621.1 sur les épaules, les coudes et les avant-bras.

Bien sûr, une poche est prévue pour les dorsales Dainese, de type G1 et G2. Elle peut également recevoir la dorsale DXR Back Protector (que j’utilise) qui offre le même niveau de protection. Elle s’adapte parfaitement dans la poche et coûte au minimum le tiers du prix des équipements de la marque italienne. On trouve également une poche de poitrine, prête à recevoir la protection de thorax Double Chest.

Bref, vous êtes protégé pour affronter les gués trop profonds, les déserts trop chauds et le froid du Cap Nord. Enfin, plus celui des Hauts-de-France, notre Nord à nous, que celui de Norvège. Il faut savoir être raisonnable parfois !

Dans le confort, avec les éléments je fais corps !

Cet adage bien connu d’un célèbre petit vieux tout vert, colle parfaitement à la veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY. Comme je l’ai précisé plus haut, la coupe est parfaitement ajustée comme toujours chez la marque. Celle de la veste comme celle de la doublure amovible.

Les protections parfaitement placées restent en place et épousent les membres à protéger au plus près. Les pressions sont faciles à manipuler tout comme les velcros. Vous n’avez pas à vous « battre » avec votre veste pour l’enfiler.

La doublure thermique (130 g) est agréable à porter, facile à mettre en place (3 pressions et deux zips). Le fait de pouvoir la porter sans la veste est un détail, mais l’idée est bonne et plutôt bien réalisée.

Imperméabilité4.5
Protection thermique 3.9
Ventilation3.9
Finitions4
Sécurité 3.75

Mon avis : Sans fausse note

Il faut bien l’avouer, et comme très souvent chez Dainese, il n’y pas grand chose à reprocher à la veste Dainese TEMPEST 2 D-DRY. Si les tarifs élevés pouvaient être un frein compréhensible à se diriger vers la marque, un réel effort a été fait sur le renouvellement de cette gamme. Complète et efficace, cette veste Dainese permet d’avaler les kilomètres dans quasiment toutes les conditions, sans faillir à la tâche. On pourra lui reprocher, si reproche on doit lui faire, le manque d’une ou deux poches extérieures sur la poitrine par exemple mais la prestation fournie est déjà sur le haut du panier.
4

Partagez cet article

Emeric74

Enseignant le conduite Moto et Auto, je roule depuis maintenant plus d'une vingtaine d'années. Passionné, j'ai toujours attaché beaucoup d'importance à l'équipement, son utilité, son côté pratique, son efficacité en terme de protection, sa technicité et la qualité de sa fabrication. Je suis, aujourd'hui, très heureux de faire partie des rédacteurs d'#EnjoyTheRide et de pouvoir partager mon avis sur les produits que je testerai pour vous. Bonne route ! #RideSafe #MotoGpAddict