Test du blouson cuir DXR Craft CE


Le blouson cuir DXR Craft

C’est encore sous le charme du DEAN que je m’apprêtais à tester pendant plusieurs semaines la dernière mouture d’un classique de chez DXR, le blouson cuir DXR Craft. « Classique » par sa lignée, son design et sa destination. En effet, son look l’oriente vers les pilotes de moto à l’esthétique moins moderne. La fratrie entre le DEAN et le Craft me laissait espérer de très bonnes surprises. Le moins que je puisse dire, c’est que je n’ai pas été déçu !

Essai du blouson cuir DXR Craft

Le blouson cuir DXR Craft dans ta FACE !

A chacun son cuir DXR

Dans la famille (nombreuse) des cuirs DXR, le blouson cuir DXR Craft se situe (avec son frère le Legend) dans la catégorie des « classiques » au niveau du look. Contrairement à ce dernier, et à ses bandes horizontales sur le dos et la poitrine, le blouson cuir DXR Craft arbore des bandes noires et blanches qui courent depuis le cou jusqu’aux poignets. Ces bandes sont en réalité constituées de trois bandes superposées (large blanche, medium noire et fine blanche) cousues les unes sur les autres.

Concernant la qualité des coutures, un seul raccord est visible sur mon exemplaire, et globalement l’assemblage est très propre. Les quelques millimètres de différence entre les bandes ne se manifestent qu’après un examen minutieux, quasi obsessionnel, du blouson.

Confortable et astucieux

Le reste des assemblages ne présente absolument aucun défaut. Le cuir de vachette nappa est bien plus souple que celui utilisé pour le DEAN. En résulte un confort immédiat. Pas de période de rodage, c’est comme enfiler un blouson qu’on a déjà porté plusieurs semaines. La qualité du cuir n’est pas la seule responsable de ce bonheur. Le design et la coupe du blouson sont très différentes. Exit la position en appui sur les poignets induite par le DEAN. Le blouson cuir DXR Craft autorise n’importe quelle position dès le premier enfilage et les premiers tours de roues.

Poches poitrine du blouson cuir DXR Craft

Pas de gêne grâce à un cuir bien souple

Le col classique avec pression et tour en néoprène est immédiatement confortable, ouvert ou fermé. La coupe n’est pas fitted. De plus, si vous êtes du genre à pouvoir faire taire n’importe quel énervé d’une simple gifle, n’ayez crainte : vos bras seront à l’aise. En effet, les manches sont plus larges depuis les épaules et jusqu’aux poignets. Le look n’en pâtit pas et on gagne vraiment en confort, même sans avoir les avant-bras de Popeye.

Certes si vous êtes très mince, une coupe fitted plus marquée vous conviendra peut-être mieux. Pour mes 78 kg, mon mètre 75 et mes épaules larges, la taille M est juste impeccable.

Coupe regular pour le blouson cuir DXR Craft

Une coupe regular qui ne comprime pas le pilote

Revue de détail

Comme sur le DEAN, j’ai eu le bonheur de retrouver mes copines : les fameuses tirettes de cuir sur chacun des zips YKK du blouson ! Impossible de s’en passer. Les poches (nombreuses sur le blouson et sur la doublure thermique intégrale) sont au nombre de 4 sur la face du blouson : deux sur la poitrine et deux sur les flancs. Ces dernières possèdent des ouvertures obliques. Au-delà de l’aspect esthétique singulier, c’est extrêmement pratique au quotidien. Certes c’est une habitude à prendre mais j’ai trouvé la recherche de clé et autres bips d’ouverture facilitée par cette particularité.

ouverture des manches du blouson cuir DXR Craft

Le pack complet : zip YKK, tirette cuir, double pression

Autre singularité du blouson cuir DXR Craft : les pattes de réglage du cintrage sont à velcro. Au départ, assez dubitatif : je peste régulièrement contre les fermetures de gants à velcro qui ne gardent jamais leur capacité de serrage plus d’un an (et je suis sympa) à usage quotidien. Mais ce système est ici très judicieux. Je m’explique : il permet un réglage au millimètre, contrairement aux pressions. Le serrage n’est que très rarement modifié. C’est la répétition des frictions (accrochage / décrochage) qui détériore les velcro. Ici, une fois le réglage adéquat trouvé, ça ne bouge plus. Les pattes sont d’ailleurs très bien réalisées et respirent la solidité.

Serrage à velcro pour le blouson cuir DXR Craft

Le velcro, pour les hanches, c’est bonnard !

Les écussons sur le haut des biceps sont bien cousus, et les coutures sont légèrement grises. J’ai d’abord pensé à un fil retroréflechissant mais les photos au flash n’ont pas été probantes.

Ecussons du blouson cuir DXR Craft

Une fantaisie qui reste discrète

Le jeu des différences

Tout comme le DEAN, le blouson cuir DXR Craft possède un passant de ceinture à pression bien pratique, et trois poches intérieures : une destinée à accueillir votre téléphone côté gauche de même qu’une poche étanche pour vos papiers. La doublure thermique amovible, très confortable, possède elle-aussi deux poches. Et elle se fixe facilement grâce aux repères de couleur des manches et son grand zip de connexion.

Contrairement au DEAN, pas de jeux de protection des coudes supplémentaires, mais celles fournies avec le blouson sont impeccables. Pas de dorsale non plus mais la poche destinée à la recevoir m’a permis d’y placer mon ancienne DXR sans problème.

Le blouson cuir DXR Craft au quotidien

Le blouson cuir DXR Craft m’a énormément plu. Son confort est un plus indéniable et son look passe-partout (rien de péjoratif dans cette remarque) est appréciable. Il est sobre et ses nombreux aspects pratiques m’ont convaincu. Le blouson cuir DXR Craft est disponible en deux coloris, noir et marron. J’ai vraiment apprécié sa coupe, avec un dos qui descend assez bas pour éviter les courants d’air, les manches confortables et les poches pratiques. Les quelques pluies que j’ai essuyées durant les semaines de test ne sont pas venues à bout du blouson. Le cuir s’est gentiment patiné, sans marques excessives.

Poches intérieures du blouson cuir DXR Craft

Facile de combler la maréchaussée : juste à ouvrir le blouson.

Coupe4.5
Confort4.5
Imperméabilité3.8
Protection thermique4.5
Finitions4.3

Mon avis : un bon blouson du quotidien

Le blouson cuir DXR Craft m'a énormément plu. Son confort est un plus indéniable et son look passe-partout (rien de péjoratif dans cette remarque) est appréciable. Il est sobre et ses nombreux aspects pratiques m'ont convaincu.
4.3

Partagez cet article

Anthony

Passionné de moto et friand de tout ce qui touche à la culture motarde depuis l'adolescence, je ne suis pratiquant que grâce à la crise de la quarantaine. Je reste, pour le moment, scooteriste quotidien et par tous les temps depuis bientôt 4 ans. Je soigne mes trajectoires et pose le regard comme un vrai, pour le genou on verra plus tard!