Essai des bottes Touring DXR PAN-AM


Pour protéger ses pieds à moto, il existe plusieurs solutions : les baskets, les bottines et le top du top de la protection, les bottes. Un pur classique. Aujourd’hui je continue mon analyse des produits de la marque DXR en passant au crible les bottes DXR PAN-AM, venues remplacer mes vieillissantes Bering Jordy. Autant dire que j’attends beaucoup d’elles…

Sorties de boîte : ça claque.

Wow, les bottes DXR PAN-AM sont aussi impressionnantes que la fiche produit. Normal me direz-vous, ces bottes en cuir sont homologuées selon la norme CE EN 13634-2015 et présentent le niveau 2 (le plus élevé) pour tous les domaines de résistance : abrasion, coupe et rigidité de la semelle. La finition est excellente. On apprécie grandement le choix de la sobriété, notamment via des logos gravés dans le cuir. Seul un discret logo DXR rétroréfléchissant se situe à l’arrière des bottes DXR PAN-AM.

Concernant la taille, ayant un pied fin, j’ai pris du 41 au lieu de mon habituel 42. Je suis tout juste en longueur mais bien en largeur. Au top !

Conditions d’essai

Pour réaliser cet essai, j’ai rôdé les bottes DXR PAN-AM dans le cadre de mes trajets maison / boulot. Et vu que ce sont des bottes Touring, je suis parti les essayer le temps d’un week-end touristiek à travers la Belgique et les Pays-Bas, alternant routes et balades le long des canaux. Au total, j’ai parcouru 1 560 kilomètres dont environ 700 km d’autoroute, 600 km de nationale et 260 km de ville pour des températures allant de 0°c à 28°c.

Une facilité à les enfiler !

On enfile sans souci les bottes DXR PAN-AM. La bande velcro® qui assure leur ouverture sur toute la longueur est de prime abord très accrocheuse, un bon point quant à la durée de vie de celle-ci. Pour sécuriser la fermeture et l’étanchéité, c’est une fermeture éclair YKK® qui s’en charge.

Le confort sur roues…

On se met en selle et… Ah, il va falloir remonter le sélecteur (du moins, le temps du rodage). D’ailleurs, en parlant de sélecteur, ne vous en faites pas : les bottes DXR PAN-AM comprennent un renfort pour passer les rapports sans les abîmer.

Malgré leur rigidité due à leur jeune âge, les bottes DXR PAN-AM procurent un feeling surprenant sur les commandes, notamment la pédale de frein. J’avoue que je suis bluffé. Le secret ? La présence de deux zones en accordéon, l’une sur le cou-de-pied et l’autre au tendon d’Achille. Sans oublier une tige bien large. À ça, vous pouvez ajouter de nombreux empiècements pour plus de flexibilité. Afin d’éviter que ceux-ci ne fatiguent trop vite, les coutures sont doublées sur les zones plus sollicitées.

… mais un peu moins à pied.

Une fois à l’arrêt, la semelle rigide en caoutchouc vous permet de manœuvrer aisément votre tank de Touring aux 200 kg passés et ce, malgré un sol humide. Si vous comptez visiter le coin lors de vos road trips, les bottes DXR PAN-AM vous le permettront dans la mesure du raisonnable. En effet, même si les bottes DXR sont fournies avec une semelle intérieure « Eva » (éthylène-acétate de vinyle) que l’on retrouve dans les chaussures de running ou de randonnée, ne vous lancez pas dans l’ascension du Stelvio à pinces

Quand j’utilise un jean moto, j’aime bien mettre les bottes en dessous pour plus de sobriété. Le contact avec la doublure intérieure en « Sandwich mesh » (maille plus fine, élastique et résistante que du mesh classique) n’est pas désagréable. Cependant ma peau s’est trouvée irritée notamment lors des moments de marche (au bout d’environ 2 km). Ceci à cause d’une couture interne qui frotte sur l’avant du tibia. Heureusement pour moi, la largeur interne de la tige permet de mettre le jean moto dans les bottes. Je ne m’en suis donc pas privé pour plus de confort. Forcément, ça ne sera pas possible avec un pantalon touring.

Membrane respirante hyper convaincante

Quoi de pire que d’ôter ses bottes après une journée entière de roulage et de sentir les « douces » effluves qui s’en échappent… La doublure interne en « Sandwich mesh » permet vraiment une bonne respirabilité, et évite de cuire dans les bottes ou de finir trempé de l’intérieur. C’est tout simplement génial !

Etanchéité : un sans-faute !

Qui dit Touring dit météo subie plutôt que choisie. Les bottes DXR PAN-AM arborent une membrane étanche et respirante. Le triangle d’étanchéité assure une imperméabilité jusqu’en haut de la fermeture YKK®. Sans grand étonnement, les bottes DXR PAN-AM ne m’ont pas déçu sur ce point…

Confort3.3
Etanchéité5
Sécurité5
Feeling5
Flexibilité dans les mouvements4.5
Grip de la semelle4.3

Mon avis : d’excellentes bottes touring au tarif bien placé !

Une finition parfaite, un confort presque excellent, une étanchéité sans faute, un look discret et une bonne flexibilité à pied et à moto. Et le top ? Un niveau de sécurité au maximum pour un prix plus que contenu. Prenez-en soin et elles vous mèneront loin. En tous cas, j’ai trouvé chaussure à mon pied ;-)
4.5

Partagez cet article

Gab

Moi c'est Gab', depuis que j'ai obtenu le précieux sésame en 2013, je roule sur mon Sportster pour déambuler sur les boulevards et plus récemment mon Africa Twin pour affronter les conditions climatiques hostiles ou pour rider vers d'autres horizons. Egalement cycliste et parfois automobiliste, je prône le partage, la responsabilité et la sagesse collective sur la route. Quoiqu'il en soit, je recherche l'équipement sachant allier style, efficacité et protection.