Essai blouson cuir Helstons Reno


Faire le choix d’un blouson Helstons est généralement issu d’une volonté d’associer look et qualité de produit. Ce n’est pas une parole en l’air car, acheteur compulsif, j’ai déjà plusieurs fois cédé aux charmes des cuirs de cette marque… Et j’en ai toujours été plus que satisfait dans la durée. Ce modèle de blouson Helstons Reno est-il à la hauteur de la bonne réputation de la la marque ? Pour sûr !

Cocorico, malgré un nom à consonance anglophone, Helstons est bien une marque française. Passée cette incartade chauviniste, cela nous ramène quand même à un vrai savoir-faire hexagonal dans le domaine de la confection de qualité. Essentiellement connue et reconnue pour ses blousons en cuir, la marque Helstons produit une gamme complète d’équipements pour les motards. A savoir chaussures, bottines, gants, pantalons… Le leitmotiv de ce fabricant est de fournir des produits au look aussi soigné que leurs détails techniques et la qualité de fabrication.

Technique au top pour le blouson Helstons Reno

Protection

Le blouson Helstons Reno n’échappe pas à la règle des blousons Helstons : protection avant tout ! Ainsi, ce blouson est livré avec les protections aux coudes, aux épaules… ET la dorsale de série. La précision est importante car on voit encore bien trop de fabricants livrer (de façon incompréhensible de mon point de vue) des vestes et blousons de moto sans protection dorsale, pourtant indispensable. Toutes ces protections sont bien entendu homologuées CE et, progrès notable par rapport au dernier Helstons que j’avais acheté (un modèle Engine, il y a environ quatre ans), elles sont particulièrement souples. Et donc beaucoup plus agréables et sans gêne pour le pilote.

Etanchéité

Seconde qualité différenciante présente sur ce blouson Helstons Reno, comme sur les autres cuirs de la marque, sa membrane étanche. Voilà bien le genre de détail qui ne se voit pas, mais qui confère à ce produit une plus-value remarquable. Pour qui, comme moi, roule toute l’année quelles que soient les conditions météo, il arrive régulièrement de prendre une bonne grosse averse sur la route. Alors que l’on n’a pas emporté sa tenue de pluie bien sûr… Avec le blouson Helstons Reno (j’ai testé !), pas de souci. Vous n’arriverez pas à destination trempé. Évidemment, un blouson de cuir avec membrane étanche n’assurera pas la même fonction qu’une veste textile en Gore-Tex laminé… Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Mais même une heure sous la pluie n’est pas venue à bout de l’étanchéité du Reno. Pratique.

Doublures

Un bon blouson, ce n’est pas seulement ce qui se voit de l’extérieur. C’est aussi ce qui se cache à l’intérieur, en l’occurrence, les doublures. Sur le blouson Helstons Reno, elles sont au nombre de deux : une doublure fixe pour le corps et les manches, réalisée en coton résistant, et une doublure thermique amovible. La doublure fixe est aussi « lookée » que l’extérieur du blouson : elle offre un coton à carreaux en nuances de marron du plus bel effet. Le souci du détail, vous dis-je… Quant à la qualité thermique de la doublure du même nom, même si je n’ai pas pu la tester du fait d’un automne ressemblant plus à un été indien, je ne doute pas (eu égard à l’expérience acquise avec mes autres blousons de la marque) qu’elle sera adéquate pour affronter la rigueur de l’hiver. D’autant que ladite doublure est intégrale, c’est-à-dire couvrant corps et manches !

J’veux du cuir

Chez Helstons, on semble vouer un véritable culte au cuir. Quelle noble matière en effet pour réaliser de beaux produits. Que ce soit des chaussures, des gants… ou des blousons. Le cuir, c’est beau. Le cuir, ça sent bon et ça vous projette déjà dans le ride de votre moto avant même d’être en selle. Et outre l’esthétique, le cuir demeure la meilleure façon de se protéger lorsque l’on est motard. Sur le Reno, avec 1,2 mm, le cuir est suffisamment épais pour assurer la résistance nécessaire en cas de chute, et la durabilité du produit. Pour autant, il conserve toute la souplesse indispensable à l’agrément d’usage au quotidien. Dans cette finition Antik de coloris marron, le blouson Helstons Reno affiche une classe indéniable.

Comme souvent dans les collections Helstons, le look est un combo de vintage et de moderne. Moderne dans la coupe ajustée et les détails. Vintage dans l’esprit global de la réalisation, avec des coutures de contours des poches extérieures par exemple qui donnent du relief au blouson ou des fermetures éclair et leurs tirettes, surdimensionnées. Les empiècements élastiqués en mini-bourrelets achèvent de conférer au Reno ce look old school qui lui sied si bien.

Aussi pratique que beau

L’esthétique, c’est bien sympa, mais quand on doit utiliser un vêtement de moto au quotidien, on apprécie également (si ce n’est encore plus) qu’il possède de solides arguments en termes d’aspects pratiques. Là encore, Helstons en donne pour son argent : le blouson Helstons Reno est doté de quatre grandes poches extérieures, et trois autres, plus petites, à l’intérieur. De quoi caser sans souci un portefeuille, un gros smartphone, un ou deux trousseaux de clés et une pochette pour les papiers de la bécane. La doublure thermique possède également deux poches, ce qui est bienvenu vu qu’une fois en place, elle limite l’accès à deux de poches intérieures du blouson.

Les grosses fermetures éclair sont robustes et coulissent parfaitement. Elles se manipulent très aisément, même avec de gros gants, grâce à des tirettes généreusement dimensionnées. Au col, au bout des manches et sur les pattes de serrage au bas du blouson, les boutons pression en place sont aussi très faciles d’usage et parfaitement efficaces dans leur tenue.

Coupe4.5
Confort4.5
Look5
Protection4
Qualité de fabrication4.5
Aspects pratiques4.5

Mon avis : Avec le Reno, les amateurs de blousons qui n’ont pas que de la gueule seront servis !

Très beau (même si cela reste un jugement de valeur), le blouson Helstons Reno est surtout superbement réalisé dans ses aspects techniques comme dans la finition. Les plus chafouins pourront lui reprocher de tous petits détails, vraiment pour chipoter : la dorsale mériterait (comme sur 90 % des blousons) d’être plus longue pour venir couvrir le bas du dos, et l’ensemble des protections proposées par le Reno est CE de niveau 1. Le meilleur actuel étant de niveau 2. Mais au moins la dorsale est-elle de série ! Reste la question du prix qui peut sembler élevé, mais de mon point de vue, absolument pas délirant eu égard à la qualité globale du produit.
4.5

Partagez cet article

Le Brélomane

Deux roues, un moteur et un guidon ? Ca m'intéresse ! En selle plus de 300 jours par an, des dizaines de milliers de kilomètres avalés par tous les temps, pour aller chercher le pain comme pour un road trip, je vis la "brèle" comme beaucoup : avec une indéfectible passion !