Bien faire sécher son équipement moto après la pluie


Faire sécher son équipement moto

Arriver détrempé à la maison après une averse aux allures de mousson, ça arrive ! Voici quelques suggestions pour bien faire sécher son équipement moto. Car qui dit sec plus tôt dit reprise du guidon plus rapide. Et puis ça limite le besoin d’entretien et la prolifération des mauvaises odeurs. Allez, et que ça sèche !

1 – Laisser l’eau s’écouler

Quand vous arrivez, commencez par suspendre tout votre matos de façon à ce qu’il s’égoutte par gravité (aidez-vous de cintres, de pinces à linge pour les gants, etc.). N’oubliez pas la serpillière en-dessous, parce que il en stocke de la flotte notre équipement ! Vous pouvez aussi l’accrocher au-dessus de la baignoire ou de la cabine de douche pour récolter votre butin aqueux.

2 – Autant d’air que possible

Quand le plus gros s’est écoulé (comptez au moins une heure), reprenez nos conseils pour ranger son équipement moto : rangez le tout dans une zone bien aérée de la pièce, à température ambiante. Évitez les radiateurs soufflants et autres sèche-cheveux, en tout cas quand il n’y a pas d’urgence à repartir 🙂 Le cuir en particulier n’aime pas trop être chauffé quand il est mouillé : il risque de réclamer un traitement supplémentaire.

3 – Faire sécher son équipement moto dehors

Un bonne option pour faire sécher son équipement moto : suspendre le tout à l’extérieur sous abri s’il fait doux, que la pluie a déserté et que vous ne craignez pas qu’un voleur à la sauvette s’en mêle. Le courant d’air y est naturellement plus important et le séchage sera d’autant plus rapide. Attention, faute d’abri, la rosée du matin aura raison de vos efforts !

Zip de ventilation cuisse

Ouvrir les zips de ventilation accélère le séchage de votre équipement

4 – Ouvrir grand les écoutilles

Pour accélérer le séchage, ouvrez tout ce que vous pouvez ouvrir : poches, zips de ventilation, pattes de serrage, etc. Si votre blouson est trempé jusqu’à l’intérieur (vous avez pensez à opter pour un blouson étanche ?), vous pouvez aussi dézipper/dégrafer la ou les doublures interne(s) et et les accrocher à part pour la même raison.

5 – Élargir les ouvertures

Vous pouvez augmenter l’ouverture des manches, du buste ou de l’entrée des gants avec ce qui vous passe sous la main pour faciliter la circulation de l’air. L’air, toujours l’air, je vous dis ! Des cintres engagés dans les manches peuvent par exemple se montrer bien utiles. Attention à ne rien entrer en force pour ne pas déformer les volumes qui font le charme de vos équipements moto chéris !

J’espère que ces conseils de bon sens vous aideront à sécher votre équipement moto mouillé plus rapidement. Si vous avez des tuyaux à partager avec les autres lecteurs, des habitudes qui ont fait leurs preuves, surtout, n’hésitez pas, partagez ! Les commentaires sont là pour ça.

Photo James Zwadlo

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.