Écran de masque cross : Petit guide pour bien choisir


Un écran double clair anti-buée

Rayé, dégradé, trop clair ou trop foncé : l’écran de votre maques cross mérite d’être changé… Retrouvez nos conseils pour trouver la lentille qui correspondra le mieux à vos besoins dans ce petit guide !

L’écran de votre masque cross constitue l’interface entre vos yeux et l’extérieur. Cette fine lame de plastique (souvent du Lexan) doit donc associer bonnes qualités optiques – pas de flou, de déformation – avec de sérieuses aptitudes question protection. Car en tout-terrain, véritable épreuve de force pour le matériel, il devra résister aux impacts de pierre comme au choc d’une chute. À la fois plus transparents et résistants, les écran rigides qui équipent certains masques haut de gamme disposent d’un avantage certain.

Voici les différentes catégories d’écrans, et leurs spécificités :

Écran de masque cross clair : Le classique

Si l’écran livré de série est clair pour être adapté aux utilisations les plus courantes, il s’avère traité anti-UV et souvent anti-buée à l’instar des autres lentilles de remplacement proposées sur le marché. Voir tous les écrans de masques cross

Masque cross écran clair

Les écran clairs sont systématiquement traités anti-UV – Masque 100% Accuri Forecast

Écran fumé : Du repos pour vos pupilles

Difficile de porter des lunettes de soleil sous un masque cross… Heureusement, vous pouvez remplacer son écran par un masque fumé. Ce dernier filtre une partie de la luminosité ambiante sans dégrader les couleurs, offrant ainsi un peu de repos à vos yeux. De quoi rester concentré un peu plus longtemps. Différents degrés de fumages existent, histoire de s’adapter à toutes les conditions météo. La surface de l’écran traité iridium contribuera aussi à limiter l’éblouissement. Voir les écrans fumés

masque cross écran iridium

L’écran iridium, un plus par grand soleil – Leatt Volicity 6.5 Iriz

Écran photochromique : toujours la bonne luminosité

Quand le soleil est parfois brillant, parfois voilé, ou que vous êtes amené à traverser des zones ombragées, l’écran photosensible offre la meilleure réponse. Il se fume automatiquement en fonction de l’intensité lumineuse extérieure. Plus l’environnement est lumineux, plus il est foncé, et inversement ! Également appelé écran photochromique ou light sensitive, il vous assure un confort oculaire idéal en toutes circonstances ! Voir la gamme photochromique Progrip

Écran polarisé : Relief haute fidélité

Également utilisé dans le domaine des sports d’hiver, le verre polarisé présente l’avantage d’éliminer une bonne partie de la lumière réfléchie. Sur les revêtements clairs ou mouillés mais fortement éclairés, il permet d’avoir un meilleur aperçu des reliefs de la piste. Voir les écrans polarisés

Écran teinté : Des propriétés bien spécifiques

Orangé, jaune ou bleu : à chacun ses propriétés ! L’écran orangé optimisera les contrastes sur l’herbe ou sous un ciel bleu brillant. De son côté, le jaune les accentuera en conditions de faible luminosité (brouillard, etc.) Loin d’être uniquement esthétique, le verre bleu se prêtera quant à lui à une utilisation hivernale, en cas d’exposition à un faible ensoleillement. Voir les écrans teintés

Écran double : Efficacité anti-buée

Souvent traités anti-buée, les écrans peinent parfois à être vraiment performants en la matière. Telle est la raison d’être des écrans doubles : à la manière de la lentille Pinlock sur l’écran d’un casque routier, il joue un rôle de double vitrage en isolant l’intérieur de l’extérieur. L’écran intérieur ne s’avère donc pas suffisamment frais pour condenser l’humidité, et aucune buée ne se forme. Il existe aussi des écrans doubles teintés et iridium. Voir les écrans doubles

 

Les tear-offs, interdits ou autorisés ?

masque cross roll off

Masque roll-off

Les tear-offs, ces films de protection jetables, ont été interdits sur les compétitions du Championnat de France des Sables il y a qulques années. Raison invoquée par la Fédération : ceux-ci ne sont pas toujours récupérés … Ils constituent alors d’indésirables résidus polluants sur les plages. Ils doivent donc céder leur place au Roll-Off. Le Tear-off reste en revanche parfaitement utilisable sur circuit !

 

 

Voir nos masques cross

Dernière mise à jour le 18/05/2020

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis fan inconditionnel de routes à virages. La moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.