VIDEO : Dorsale bretelle Bering


Soyons honnêtes, du côté de l’équipement motard, les dorsales à bretelles se comptent sur les doigts de la main. Alors, quand il y en a une nouvelle qui pointe le bout de son nez, c’est l’effervescence ! Après le test sur circuit signé Meuhsli, on vous présente la dorsale bretelle Bering en vidéo. Un modèle qui allie protection et confort : deux essentiels pour ce type d’équipement.

La dorsale bretelle Bering : une protection oui, mais confortable !

Le niveau de protection est le 1er élément à passer au crible sur ce type d’équipement. La dorsale bretelle Bering, certifiée CE, est conforme à la norme EN 1621-2. Traduction ? Elle peut être utilisée sur circuit… mais pas que ! Et quand il est question de se protéger le dos, peu importe la route utilisée, il est toujours bon d’avoir un équipement adapté. En plus, la dorsale bretelle Bering présente un bon amortissement au choc, de niveau 2. Qu’est-ce que ça signifie ?

L’amortissement au choc permet de ranger les dorsales selon 2 niveaux de protection. Le niveau 1 signifie que face à un choc standard, la dorsale restitue une force de 18 kilonewtons. Tandis qu’une dorsale de niveau 2 restitue une force de 9 kilonewtons. En gros, on vous conseille de privilégier les protections de niveau 2 qui offrent un meilleur amorti ! A noter : un niveau 3 devrait bientôt voir le jour. Autre chose du côté de la protection : la dorsale bretelle Bering est du genre hyper couvrante. Un bon point pour vous sauver le dos en cas de chute, sur piste ou ailleurs.

Passons au confort maintenant. Parce qu’il faut dire que si vous n’êtes pas à l’aise, la dorsale sur le dos, elle risque de finir au placard ! Déjà, côté forme, on peut dire que celle-ci a été plutôt bien pensée. En effet, sa forme est large au niveau des omoplates, et s’affine peu à peu jusqu’au coccyx. Ainsi, elle vous couvre bien le dos… sans pour autant gêner vos mouvements pendant la conduite. Un bon point ! Elle dispose aussi de bretelles élastiques ajustables pour parfaitement s’adapter à votre morpho. Que vous ayez les épaules d’un rugbyman ou plutôt d’une crevette… vous profitez d’une bonne protection. A noter enfin : une large ceinture velcro a été ajoutée pour ne pas créer trop de pression au niveau abdominal.

Pour finir, et seul bémol à souligner : l’absence de ventilation, mais qui ne semble pas vraiment poser problème si l’on en croit Meuhsli, qui a essayé la dorsale bretelle Bering sur le Circuit du Qatar. Pas chad dans le dos, et pas chaud aux fesses… car avec la dorsale bretelle Bering, vous roulez sous haute protection !

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Bruno

Membre émérite du service client Motoblouz, je suis un grand fan de customs, en particulier de Harley-Davidson ! Vous pouvez aussi me retrouver sur la chaîne Youtube de Motoblouz, où j'anime les vidéos produit avec PEB...

Echangez avec notre communauté !

Aucun commentaire

Ajoutez le votre

Loading Facebook Comments ...