Essai des gants Snip-R Bering, des gants racing


Depuis 2016, la marque française Bering fait son retour dans la cour des grands : le MotoGP. Il n’existe pas meilleure vitrine technologique, et demeure un juge de paix imparable. C’est ainsi l’opportunité pour le motard lambda de bénéficier des dernières avancées technologiques, comme avec ces nouveaux gants racing. Prénommés Snip-R, ils sont déjà éprouvés par le pilote anglais Sam Lowes. Affichant des caractéristiques haut de gamme, j’avais hâte de les tester en situation. Verdict : les gants Snip-R Bering tiennent leurs promesses haut la main.

Bering soigne la finition

Cette paire de gants moto est livrée dans une boîte rigide du plus bel effet. Elle rappelle les diverses caractéristiques du produit, et contient en plus un sac / filet de transport. Ces détails sont assez rares pour être signalés ! Et il s’agit d’une véritable bonne surprise au déballage. Mais les réjouissances ne s’arrêtent pas là.

En effet, pour avoir testé de nombreux autres gants de ce type, j’ai apprécié que rien ne soit laissé au hasard. Le niveau de protection est garanti en de nombreux points. Inserts en carbone véritable, coques sur les phalanges, doublure de la paume de main, rabat de protection sur le serrage du poignet, renfort semi-rigide au niveau de la manche, annulaire et auriculaire rejoints par couture…

Le cuir choisi pour l’assemblage des pièces est du cuir de chèvre, ce qui garantit souplesse et confort. Les coutures sont elles aussi soignées, et doublées aux endroits stratégiques les plus exposés.

En piste avec les gants Snip-R Bering

La charte des tailles Bering est juste. J’ai trouvé ma taille sans problème et sans tomber entre 2. Une fois enfilés, le confort est… immédiat ! Les gants racing sont souvent raides au premier roulage, nécessitant d’être portés un minimum et graissés une fois pour se faire oublier. Ce n’est pas le cas des gants Snip-R Bering. Sortis de leur boîte le jour même, ils se sont faits oublier dès la première session de roulage. Et leur confort est vraiment bluffant.

Au roulage, le toucher des commandes sous les doigts est excellent. Il garantit une précision de pilotage agréable, et extrêmement importante. L’ergonomie est juste parfaite, l’ajustement au poignet se fait facilement et la manchette tient parfaitement en place sur l’avant-bras de la combinaison. Pour avoir déjà testé auparavant, je sais que les mains sont très exposées en cas de chute. Il ne faut donc pas négliger leur protection. Une bonne paire de gants peut vous éviter divers soins voire séquelles. Avec les gants Snip-R Bering, le niveau de sécurité est tel qu’on prend la piste ou la route sans arrière-pensées.

Bien qu’étant des gants sportifs, ils ne sont pas pour autant réservés exclusivement à la piste. Bien sûr, ils ne sont pas destinés à être étanches ou chauds. Mais ils seront des compagnons de route idéaux pour vos sorties estivales, de courte ou longue durée, tant le niveau de confort est bon.

Accessoire pistard complémentaire : Palm Saver par O’Neal

A l’occasion de cette sortie sur circuit, j’ai également testé les protections Palm Saver. Cet accessoire de protection des paumes de main, en néoprène de faible épaisseur, a été démocratisé en moto cross et en enduro. On le rencontre de plus en plus dans les paddocks de vitesse et d’endurance.

Portés sous les gants, ils sont imperceptibles, et vous évitent la formation d’ampoules dues à l’échauffement répété sur les phases de freinage. L’état de mes mains en fin de journée pouvait témoigner de leur efficacité. Vu leur épaisseur, les Palm Saver s’avèrent être plus du consommable qu’un investissement durable. Attendez-vous donc à en passer plusieurs paires en une saison.

Protection10
Confort10
Aération9
Finition9
Look9
Packaging10

Coup de cœur assuré

Avec les Snip-R, Bering a visé juste, et met dans le mille. Cette paire de gants racing offre un très haut niveau de confort et de protection, que ce soit sur piste ou sur route. Proche de la perfection, Bering propose une excellente alternative face à la concurrence.
9.5

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Marie

Passionnée de moto depuis ma plus tendre enfance, j’ai longtemps écumé les routes avant de dédier mon énergie à la piste et à la compétition. Résidant aujourd’hui en Auvergne, je profite de cette région riche en routes viroleuses et à proximité de plusieurs circuits pour vivre ma passion pleinement et la partager au gré des rencontres.

Echangez avec notre communauté !

1 commentaire(s)

Ajoutez le votre
  1. gplus-profile-picture
    Cédric 11 mai, 2017 at 03:00 Répondre

    Merci pour cet essai très intéressant, je me demandais justement ce que valaient les gants Bering dans cette catégorie, mais aussi à ce tarif, où d’autres marques excellent également. Personnellement je suis un adepte des gants racing même en usage routier depuis toujours (hors hiver bien entendu), ne serait-ce que pour l’incomparable toucher des commandes qu’ils procurent.
    Sympa de voir que Bering arrive à suivre et propose des produits qui n’ont rien à envier aux concurrents !

Ajouter un nouveau commentaire

Loading Facebook Comments ...