Vidéo : Moto Journal teste le Dainese Tivoli


En matière de jean moto, il y a deux écoles : il y a ceux qui ressemblent vraiment à un jean normal, et les autres ! Le Dainese Tivoli Regular appartient vraiment à la première catégorie. Moto Journal l’a testé et vous donne son avis sur ce pantalon renforcé de Kevlar !

Nous autres motards français sommes moins équipés que nos voisins allemands par exemple, et nous avons tendance à oublier de protéger nos jambes. Le jean moto a un rôle à jouer pour nous inciter à nous y mettre sans tomber dans le full cuir pour aller chercher le pain…

La coupe regular n’a pas convaincu Julien

Avec sa coupe regular, le Dainese Tivoli se voudrait presque sorti d’un magasin de prêt à porter. Même si quelques coutures autour des genoux et sous les fesses trahiront auprès des plus perspicaces sa vocation à vous protéger. Eh oui, elles délimitent les zones les plus exposées en cas de gamelle. Aux genoux, vous trouverez une paire de renforts anti-choc CE de niveau 1. Votre noble fessier sera pour sa part protégé par une doublure de Kevlar. Des coques optionnelles sont dispo pour les hanches. Notez que si vous cherchez une coupe plus slim, vous pouvez vous rabattre sur le Dainese Todi, d’une conception similaire.

Pour autant, Julien, qui a testé le jean, n’est pas complètement emballé par cette coupe, qu’il juge un peu bizarre. Il est trop souple ce qui fait qu’il bat au vent, et même trop court en longueur de jambes.

Le Dainese Tivoli, un jean moto bien pensé pour rouler

Par contre, il est bien adapté à la pratique de la moto. Plein de petits points sont bien pratiques à l’usage. Comme les grandes poches à l’avant, parfaites pour loger un téléphone sans qu’il gêne quand on roule. À l’arrière, les poches sont dotées de rabats pour éviter que ce que vous rangez s’envole.

De même, Julien a apprécié l’insert réfléchissant cousu au revers du bas du pantalon, discret et bien vu à la fois ! Et puis les protections Dainese aux genoux sont souples et ergonomiques à porter, c’est top. Donc effectivement, il protège moins qu’un futal en cuir, mais c’est toujours mieux qu’un jean standard.

Parce que le jean, ce n’est ni plus ni moins que du coton. Alors comment faire pour rendre cette fragile fibre naturelle résistante à un éventuel crash ? La solution la plus courante consiste à doubler le denim d’une couche de Kevlar. Le Kevlar est un polymère thermoplastique dont les chaînes de molécules sont fortement orientées dans l’axe de la fibre. Cette spécificité permet à la fibre de Kevlar d’offrir une excellente résistante à la traction : imaginez qu’elle se montre plus résistante qu’un filin d’acier de diamètre équivalent ! Si on ajoute à ça une bonne tenue au cisaillement, à la chaleur et une souplesse satisfaisante, on comprend que c’est le tissu parfait pour protéger vos jambes du frottement avec le bitume.

Test en live : La résistance à l’abrasion du Kevlar

Pour avoir un ordre d’idée de la différence de résistance entre un jean denim classique et un jean Kevlar, Julien et Auré se sont munis de leur plus belle ponceuse à bande et on attaqué les deux, chronomètre en main. Quand le jean classique tient 12 secondes, la zone de Kevlar du Dainese Tivoli a tenu une minute… avant que la bande de la ponceuse ne rende l’âme !

Même si ce test ne fait pas preuve d’une vraie rigueur scientifique, il révèle quand même que le Tivoli aura de meilleurs arguments que le coton en cas de frottement avec le bitume.

Bilan : Déçu pour le prix

Ok, le Dainese Tivoli présente une bonne résistance à l’abrasion, et profite d’une finition et de détails à la Dainese. Mais son prix de lancement (près de 180 €) le met dans le haut du panier question budget, et certains défauts comme le fait qu’il flotte au vent et qu’il soit peu seyant quand on est à pied ne sont donc pas pardonnables.

 

Partagez cet article

gplus-profile-picture

Moto Journal

Moto Journal, l'hebdo incontournable de l'actualité moto ! Retrouvez toute l'actualité des sorties moto, vidéos, essais, comparatifs exclusifs ainsi que les résultats sportifs, interviews de pilotes...