Essai dorsale Forma Akira CLM Smart


Dorsale de niveau 2 + ceinture lombaire, deux produits pour le prix d’un ? Sur le papier, la dorsale Forma Akira CLM Smart séduit. Reste à voir si la prestation suit : rien de pire qu’un équipement polyvalent qui ne brille dans aucune de ses configurations… J’ai testé l’Akira, et je peux vous dire que l’idée de départ est bien mise en œuvre et mérite l’investissement ! Moyennant quand même quelques petites réserves.

Forma Akira CLM Smart, une protection deux en un

Vous saviez, vous, que Forma fabriquait aussi des dorsales ? La marque italienne, spécialisé dans les bottes moto, a commencé à diversifier son offre avec de  l’équipement de protection, comme les coques genoux articulées Triflex, ou cette dorsale au look atypique, la Forma Akira CLM Smart. Cet équipement protecteur de niveau 2 présente une spécificité : elle est composée de deux parties articulées et séparables. Une conception ingénieuse qui lui permet d’être utilisée évidemment comme dorsale (sans blague !) mais aussi comme ceinture lombaire.

Petite précision : la partie ceinture de la Forma Akira CLM Smart est homologuée en tant que protection lombaire, en revanche ce sont les deux éléments associés qui profitent de l’homologation en tant que dorsale. Autrement dit, l’élément supérieur n’est pas utilisable indépendamment, par exemple en tant que dorsale interne dans un blouson, même si son gabarit pourrait rendre son installation possible dans certains vêtements…

Niveau 2, ya que ça de vrai !

En termes de protection pure et dure, l’unique dorsale Forma à ce jour bénéficie d’une certification CE selon la norme EN 1621-2. Elle appartient à la catégorie des dorsales de niveau 2, qui offrent le meilleur niveau d’amortissement. Dommage que le fabricant ne précise pas la valeur exacte de la force résiduelle lors de l’impact test, parce que 3,7 kN, c’est mieux que 9 ! Je vous laisse creuser le sens de la phrase précédente dans notre guide d’achat dorsale moto !

Notez qu’il n’y aura pas de chapitre « protection effective » dans mon essai puisque je ne suis pas tombé avec la dorsale Forma Akira CLM Smart. Ce n’est qu’une question de patience, rassurez-vous !

On ne s’improvise pas fabricant de dorsales à bretelles du jour au lendemain. Forma a donc fait appel à la technologie de SAS-Tec, une marque reconnue dans le domaine des protections. La Akira est ainsi constituées d’une superposition de cinq couches dédiées à l’amortissement :

  1. la coque extérieure rigide en polypropylène renforcé de fibres pour répartir l’onde de choc ;
  2. une première mousse en polypropylène ;
  3. la fameuse mousse anti-choc SAS-Tec ;
  4. une mousse polyéthylène thermoformée doublée de Lycra ;
  5. la mousse en contact avec le dos, recouverte d’un textile résille.

L’ensemble ne dépasse pas les trois centimètres d’épaisseur.

Ceinture lombaire : Un bon appoint pour les fragiles du dos

C’est cependant la fonction ceinture lombaire de la Forma Akira CLM qui mérite surtout notre intérêt. Soyons clairs, cette configuration ne remplace pas une ceinture lombaire orthopédique. L’ergonomie de l’équipement moto n’est pas aussi poussé, et le maintien par conséquent moins important. Malgré tout la ceinture de la Forma Akira CLM Smart constituera un bon appoint pour ceux qui souhaitent préserver le bas de leur dos à moto et éviter les mauvaises postures au guidon. Dans ce rôle, elle se révèlera beaucoup plus efficace que la ceinture d’une dorsale moto traditionnelle. Son secret en la matière repose sur une ceinture abdominale large équipée d’un système de serrage puissant et facilement réglable. Il maintient les éléments rigides bien au contact du dos.

Déconnectable grâce au système Smart, hyper pratique

Cela dit, je ne vois pas vraiment l’intérêt de porter la ceinture lombaire seule à moto. Associée à la partie dorsale, le maintien est tout aussi efficace, et vous profitez de la protection de l’intégralité du dos. Au final, au cours de mes trois mois de tests, je n’ai séparé les deux parties que pour ranger la Forma Akira CLM Smart dans une valise de ma bécane ou dans un sac à dos une fois arrivé à destination. Rien que pour ça, je n’ai cessé d’encenser le système Smart qui permet de caser la Akira là où la plupart des dorsales concurrentes assez couvrantes ne rentrent pas.

Le système Smart, c’est le mécanisme qui permet de connecter la partie haute et la partie basse de la dorsale. Une traction sur le petit bouton rouge « Pull », et les deux éléments sont séparés. Réengagez la languette plastique de la partie lombaire dans le logement de la partie dorsale jusqu’au clic, et c’est verrouillé. Évident à manipuler, fiable, rien à redire. Forma a même prévu un empiècement de mousse dense pour couvrir la languette quand vous n’utilisez que la ceinture abdominale, c’est propre !

Un maintien parfait

Allez, on l’enfile ! D’abord, avant votre premier départ, prenez le temps de bien ajuster la longueur des bretelles, une bonne fois pour toutes. Puis refermez la ceinture à l’aide du velcro – qui fait bien le job en dépit de sa modeste taille – et réglez le serrage par le biais des pattes de tension élastiques disposées de chaque côté. Le maintien est alors parfait, et si vous avez choisi la bonne taille de dorsale (j’y reviens plus tard), ça ne bougera pas jusqu’à l’arrivée. La dorsale italienne se révèle légère. Moi qui suis grand (1,91 m), j’apprécie d’être aussi bien couvert, de la base du cou jusqu’au coccyx.

Du standard côté confort, ni plus ni moins

L’ergonomie de la Forma Akira CLM Smart sur le dos n’est pas révolutionnaire. Si vous voulez, sur la route, on sent une certaine raideur, et dans le même temps elle ne gêne pas. Ce manque de souplesse se manifeste surtout dans le bas du dos, là où la partie lombaire et la partie dos sont connectées. Cette zone est monobloc juste à hauteur de la jonction de la colonne vertébrale et du bassin, qui travaille le plus quand on se penche en avant, d’où une légère pression. M’enfin pas de quoi entraver vos mouvements ou créer des points de compression désagréables. Dans ce domaine, je l’évaluerais quand même en dessous des autres dorsales qu’il m’a été donné d’enfiler. Et encore, comme je suis grand, j’ai testé le modèle le plus long, donc certainement le moins raide.

À l’inverse, l’articulation latérale (baptisée CLM pour Controlled Lateral Movement, ou contrôle latéral de mouvement en français) se révèle très performante. Si vous inclinez votre buste vers la gauche ou la droite, le mouvement est parfaitement transparent, c’est saisissant. Ça tombe bien, on le pratique souvent quand on a une conduite un peu dynamique, que ce soit sur route ou sur piste.

La Akira tient chaud… comme les autres dorsales

Justement, en cas de conduite sportive, on peut rapidement attraper chaud ! Et question respirabilité, la Forma Akira CLM Smart peut certainement mieux faire. Les ventilations pratiquées dans la coque externe se révèlent d’une efficacité symbolique. Quand on décortique les différentes couches de mousse d’amortissement, on découvre qu’elles ne sont quasiment pas perforées. Ça ne risque pas de ventiler… Pour sa part, la ceinture, bien que percée de trous, pompe l’humidité. Pour autant, difficile d’accabler la dorsale Forma pour ces défauts, largement partagés par ses concurrentes. Mais comme ça, vous ne direz pas que je ne vous ai pas prévenu !

Une dorsale pour qui ?

Drôle de question, puisque tout le monde devrait porter une dorsale à moto de mon point de vue 🙂 Quoi qu’il en soit, les spécificités de la Forma Akira CLM Smart la rendront plus adaptée à ceux qui recherchent un maintien du dos au-dessus du lot. Dans le même temps, ceux qui veulent une dorsale à la fois bien longue et facile à ranger y trouveront aussi leur compte.

Dorsale Forma Akira : Quelle taille choisir ?

Ça ne vous a pas échappé, il existe trois longueurs pour la dorsale Forma Akira. Chacune est déclinée en trois tailles. Je m’y suis un peu perdu au moment du choix, alors je me dis qu’un peu d’aide ne vous fera pas de mal !

Commencez par déterminer la hauteur de votre torse, de la taille à l’épaule. En fonction de votre relevé, voilà ce que préconise Forma :

Attendez, ce n’est pas terminé ! Pour chacune des ces déclinaisons, en fonction du votre morphologie, il vous faudra choisir entre du S/M, du L/XL et du XXL. Faite confiance à votre intuition. Ou demandez à votre meilleur(e) pote de statuer pour vous si vous avez peur de la conclusion !

Merci à Hub’ d’avoir posé pour les photos !

Protection4.5
Ergonomie3.5
Confort3.5
Finesse4
Finition4.25
Aspects pratiques4.5

Mon avis : Format "dorsale + ceinture lombaire" validé

Pari tenu ! La Dorsale Forma Akira CLM Smart profite d'une ceinture lombaire au maintien éprouvé et se révèle en outre être une dorsale bien longue et efficace. En cela elle se distingue du lot. Côté confort, sa prestation reste dans les standards du genre, avec une souplesse inégale selon l'axe considéré et une respirabilité normale, c'est à dire pas exceptionnelle. Tel est le prix d'une bonne protection du dos ! Enfin, la possibilité de la diviser en deux est un gros plus pour le rangement. Vous avez maintenant toutes les clés pour choisir !
4.05

Partagez cet article

Loïc

Rédacteur et testeur pour Motoblouz, je suis l'extra-terrestre qui attend impatiemment la pluie pour mettre à l'épreuve l'étanchéité d'une veste ou d'une paire de gants... Fan inconditionnel de routes à virages, la moto est pour moi un moyen d'évasion comme un moyen de transport.